Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau de Artigues

Dossier IA33005670 réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Artigues
Parties constituantes non étudiées maison, puits, chai, place, boulangerie, commanderie
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
Adresse Commune : Pauillac
Lieu-dit : Artigues
Cadastre : 2012 BL ; 1825 E1

La carte de Masse datée 1707 indique la commanderie d'Artigue de Benon avec la présence d'une chapelle. Celle-ci apparaît encore nettement sur la carte du Cours de la Garonne de 1759 et sur la carte de Belleyme dans la 2e moitié du 18e siècle.

A la Révolution, la chapelle et le cimetière sont vendus comme biens nationaux, acquis par M. Rabies pour la somme de 1075 livres (le 14 octobre 1793).

Le cadastre ancien mentionne le lieu-dit La Chapelle avec un bâtiment construit à l'écart, à l'est du hameau (parcelle E1 172). En 1866, H. de Marquessac en observe encore quelques vestiges : il indique que l"'intérieur de cette église est occupé par plusieurs ménages, et par une étable". D'après les augmentations et diminutions du cadastre, de nouvelles constructions sont réalisées sur les parcelles 172-173 dans les années 1870. Il ne reste aucun vestige de la chapelle.

Le village d'Artigues est représenté sur le plan cadastral de 1825 : on observe une organisation de l'habitat par îlots, autour de places et avec des alignements de bâtiments associant logements et dépendances. On retrouve quelques traces évoquant le 18e siècle (génoises, arcs segmentaires, appareil de moellons) même si l'ensemble du bâti a été largement modifié au cours des siècles. La présence de petits chais avec leurs baies de décharge caractéristiques ont été repérés.

L'édition de 1868 de l'ouvrage de Cocks et Féret indique 9 propriétaires viticoles produisant de 4 à 10 tonneaux. Dans l'édition de 1874, M. Claverie se distingue avec une production de 15 tonneaux. En 1922, 16 producteurs sont recensés à Artigues.

Une boulangerie et un lavoir contribuaient à la vie du hameau.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Le bâti du hameau est encore aujourd'hui particulièrement imbriqué. Le noyau est délimité par la rue de la Grotte au nord, la route du Plantey à l'ouest, la rue de la Chapelle au sud et la rue des pèlerins à l'est.

De nombreux logis en rez-de-chaussée sont organisés en alignement le long de ruelles ou donnant sur des cours. Quelques maisons à étage présentent des façades en pierre de taille au décor soigné. Dans l'ensemble, le bâti a été largement remanié.

Un lavoir est situé au sud du hameau. Plusieurs puits ont été recensés.

Statut de la propriété propriété privée
propriété publique

Annexes

  • Documentation sur la commanderie d'Artigues

    MARQUESSAC H. de. Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Guyenne depuis le XIIe siècle jusqu'en 1793. Bordeaux : impr. de Vve J. Dupuy, 1866.

    p.241-242

    ARTIGUES

    Cette petite église est loin d'être entourée à cette heure des vingt-six feux dont parle l'abbé Baurein. placée sur le versant d'une petite vallée, elle n'a conservé de nos jours que quelques caractères de sa première origine : débris du bel et uniforme appareil de l'Ordre au XIIe siècle, dans ses fenêtres romanes, ses contreforts plats et ses trois fenêtres du chevet. Quant à ses corniches et ses chapiteaux, le tout a roulé sous les ronces qui croissent à ses pieds.

    L'intérieur de cette église est occupé par plusieurs ménages, et par une étable. Quand nous arrivâmes à Artigues c'était par une froide et brumeuse matinée d'hiver ; le jour commençait à paraître. Nous nous dirigeâmes vers la chapelle et notre surprise ne vint pas comme la veille, devant le néant du Mignot et de l’hôpital d'Esteuil, nous désillusionner tristement, car nous vîmes là encore debout ce que nous voulions relever, notre type uniforme des églises de l'Ordre du XIIe siècle.

  • Augmentations et diminutions des matrices cadastrales

    Parcelles E 172-173 : emplacement de l'ancienne chapelle de la commanderie.

    -Construction nouvelle d'une maison, J. Drouillard, 1871 (parcelle E 172).

    -Augmentation de construction d'une maison, Ourteau, 1878 (parcelle E 172).

    -Construction nouvelle d'une maison, François Bidon, 1877-1878 (parcelle E 173).

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

  • MARQUESSAC H. de. Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Guyenne depuis le XIIe siècle jusqu'en 1793. Bordeaux : impr. de Vve J. Dupuy, 1866.

    p. 241-242
  • BENZACAR, CAUDRILLIER. Documents relatifs à la vente des Biens Nationaux dans le Département de la Gironde - districts de Bazas, Cadillac, La Réole, Lesparre et Libourne. Bordeaux : [s.n.], t. 2, 1912.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire