Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hameau de Anseillan

Dossier IA33005667 réalisé en 2012

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • maison
    • cabane
    • puits
    • chai
    • boulangerie
    • pigeonnier

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Anseillan
Parties constituantes non étudiées maison, cabane, puits, chai, boulangerie, pigeonnier
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
Adresse Commune : Pauillac
Lieu-dit : Anseillan
Cadastre : 2012 AI ; 1825 B1

Anseillan est indiqué sur la carte de Belleyme dans la 2e moitié du 18e siècle.

Le hameau s'est développé dans un premier temps d'est en ouest puis au 19e siècle vers le sud, tendant à rejoindre le hameau de Mousset. L'habitat s'organise selon plusieurs alignements de maisons mais également des imbrications de constructions formant un plan irrégulier en U. Si cette organisation ancienne est encore lisible aujourd'hui, notamment l'alignement de maisons de la rue de la Palu, ces ensembles sont largement dénaturés et transformés. Le développement du hameau semble être lié à celui du domaine viticole dont la maison à étage carré et tourelle domine. Elle est accompagnée d'un vaste chai. Il s'agissait de la propriété de la famille Mondon, comme l'indique un plan de 1873. Les éditions successives de l'ouvrage de Cocks et Féret mentionnent à partir de 1868 la présence de M. Mondon produisant 40 à 50 tonneaux. En 1893, la propriété apparaît sous le nom "Chai d'Anseillan" ; à cette époque, un certain Moynet produit également à Anseillan 8 tonneaux. En 1922, deux producteurs sont recensés dans le hameau, produisant 8 et 15 tonneaux. L'un d'eux, Pierre Merlet, est dit "entrepreneur".

En 1849, le projet de relier le hameau à la route départementale 2, en passant par le lieu-dit "A Roland", est mentionné dans les registres de délibérations de la commune.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Les maisons sont essentiellement en rez-de-chaussée, accompagnées de bâtiments de dépendance dont la fonction de chai peut parfois être identifiée grâce à la présence de baies de décharge.

Une cheminée en brique indiquerait l'existence d'un four à pain. On remarque également des trous de pigeonnier aménagés dans les façades en essentage de planches de certaines dépendances.

L'essentage de planches est particulièrement utilisé pour des cabanes de jardin et autres resserres, constituant une architecture modeste et fragile, à l'est du hameau. La présence d'un puits a été relevée, certainement d'usage commun.

Statut de la propriété propriété privée
propriété publique

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AC Pauillac, Registre de délibérations 1823-1831, Revendication des habitants de Mousset et Anseillan de la propriété du tènement du Pey du Croc contre la commune de St Estèphe à l'effet de recevoir du gouvernement le prix de l'évaluation qui sera faite du terrain sur lequel le lazaret a été élevé, 29 juillet 1824.

    AC Pauillac, Registre de délibérations 1848-1861, Autorisation d'acquérir de MM. Clerc et Hosten l'espace de terrain nécessaire pour ouvrir un chemin aboutissant du village d'Anseillan à la route départementale, 2 juin 1849.

    AC Pauillac, Registre de délibérations 1861-1879, Mention du manque de puits à Anseillan, 18 novembre 1872.

    2 puits seulement dont un abandonné ; mention de la fontaine Moyre-Martin située à l'extrémité de l'allée de Lafite.

    AD Gironde, 2 O 2610, Demande de Pierre Mondon demeurant à Anseillan à propos d'un puits, 11 décembre 1872.

    Possède un terrain sur lequel existe un puits auquel tous les habitants d'Anseillan viennent prendre de l'eau ; puits en mauvais état, faible source ; il existe un autre puits dans le village presque abandonné ; propose de faire construire à ses frais un puits (en échange de droit de puisage sur autres puits?) ; plan.

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire