Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Groupe sculpté : Saint Joseph et l'Enfant Jésus

Dossier IM40004674 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations groupe sculpté
Titres Saint Joseph et l'Enfant Jésus
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice collatéral sud, à l'est (chapelle Saint-Joseph)

Cette statue fut exécutée en 1913, pour compléter le décor de la chapelle Saint-Joseph (commencé dès 1889), par le comte Clément d'Astanières (Paris 1841 - Capbreton 1918), ancien officier de hussards reconverti dans la sculpture et installé à Capbreton vers 1897. L'artiste avait déjà sculpté pour Buglose le tombeau de Mgr Delannoy en 1906-1907 (réf. IM40004636). Aux dires de L. Cazaunau et J. Lesbats (1970, p. 243), le vicaire général Lafargue aurait aussi souhaité commander à d'Astanières, pour orner la chapelle de Notre-Dame de Pitié, une réplique de sa célèbre Virgo consolatrix (ou Omnipotentia Supplex), sculptée pour l'église de Capbreton en 1893 (réf. IM40000473). Le projet n'eut pas de suite.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1913, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Capbreton
Auteur(s) Auteur : Astanières Eugène Nicolas Clément comte d',
Eugène Nicolas Clément comte d' Astanières (1841 - 1918)

Eugène Nicolas Clément (prénom usuel), comte d'Astanières (Paris 3 mars 1841 - Capbreton 30 janvier 1918), sous-lieutenant puis capitaine de hussards, abandonne la carrière militaire en 1875 pour devenir sculpteur. Élève de Clère et de Falguière, il expose au Salon des Artistes français à partir de 1882. Titré comte romain par Léon XIII, installé à Capbreton vers 1897 où il termine sa vie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, signature

Le groupe et son socle carré sont taillés dans un seul bloc de marbre de Carrare. Travail au ciseau droit, au trépan et à la gradine pour les effets d'amati sur les chevelures et les vêtements. L'aspect de non finito de certaines parties (par exemple la chevelure de l'Enfant) veut probablement évoquer l'art d'un Michel-Ange. L’œuvre, sans doute destinée à surmonter l'autel dédié au saint, est aujourd'hui placée en hauteur, au-dessus de la porte de la sacristie, sur une console quadrangulaire en bois et devant un panneau en plein cintre, également de bois, orné d'un arc trilobé sur pilastres à motifs de dents de scie, de rinceaux et de pointes de diamant.

Catégories sculpture
Structures revers sculpté
Matériaux marbre uni, blanc, monolithe
Mesures h : 130.0
la : 41.0
pr : 42.5
pr : 38.0
Iconographies saint Joseph et l'Enfant Jésus, scie, croix
Précision représentations

Saint Joseph, debout dans une attitude grave et recueillie, drapé dans un vaste manteau, tient de la main gauche une courte scie de charpentier au manche cruciforme. L’Enfant, âgé de deux ou trois ans, s'agrippe à son père nourricier et tente de s'emparer de la petite croix, préfiguration de sa Passion future. Le thème est explicité par la citation latine gravée sur le socle : "l'heure n'est pas encore venue", paroles du Christ à la Vierge lors des Noces de Cana (Jean, 2, 4) que l'artiste met ici dans la bouche de Joseph.

Inscriptions & marques signature, gravé
date, gravé
inscription concernant l'iconographie, latin, gravé
Précision inscriptions

Signature et date (gravées sur le socle, à droite) : C. d'Astanières / août 1913 - Fait à [...] (brisé : sans doute "Capbreton"). Inscription concernant l'iconographie (gravée sur la face du socle) : Nondum venit hora (traduction : l'heure n'est pas encore venue).

Statut de la propriété propriété d'une association diocésaine (?)
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents figurés
  • Groupe de saint Joseph à l'Enfant. Carte postale, 1ère moitié 20e siècle. Coll. part.

    Collection particulière
Bibliographie
  • CAZAUNAU L., LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 222, 243-245
  • SUAU Bernadette (dir.). Mémoire des Landes, dictionnaire biographique. Comité d'études sur l'histoire et l'art de Gascogne, Mont-de-Marsan, 1991.

    p. 30-31

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe