Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Gilles

Groupe de la Vierge de pitié et son piédestal (monument du Jubilé de l'Immaculée Conception)

Dossier IM40006734 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations groupe sculpté, piédestal
Titres Vierge de pitié
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Montgaillard
Emplacement dans l'édifice collatéral sud, 2e travée

Comme l'indique l'inscription gravée sur le piédestal, ce monument, dans sa forme actuelle, fut installé en 1904, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception par le pape Pie IX (bulle Ineffabilis Deus, 8 décembre 1854). Le groupe sculpté, dont le thème ne présente pas de lien direct avec celui de l'Immaculée Conception, a peut-être été remployé. Un autel dédié à "Notre-Dame de Pitié", aujourd'hui disparu, est en effet mentionné dans l'église, "en face de l'entrée", en 1887. L'ensemble actuel figure certainement dans l'inventaire de février 1906 sous le n° 95 : "un groupe en terre cuite (sic) représentant la descente de la croix - 50 f."

Le groupe porte au revers un cachet d'atelier presque illisible (mais comportant en son centre deux cœurs sacrés jumelés). Le piédestal de marbre pourrait être l'œuvre du marbrier saint-severin Charles Spazzi (1839-1917), fils et neveu des auteurs des trois autels de l'église.

Dates 1904, porte la date
Stade de création oeuvre de série
Auteur(s) Auteur : Spazzi Charles, dit(e) Spazzi l'aîné,
Charles Spazzi , dit(e) Spazzi l'aîné (1839 - 1917)

Prénom complet : Louis Charles Dominique François. Marbrier et stucateur d'origine italienne, né à Saint-Sever le 8 juillet 1839, fils d'Alexandre Spazzi, stucateur, et d'Anne Saint-Grière ; mort à Saint-Sever (rue du Belloc) le 18 octobre 1917. Épouse à Hagetmau, le 8 septembre 1879, Suzanne Boré, sage-femme (Escource 11 juin 1850 - ?), fille du tailleur d'habits Gérard Boré et d'Élisabeth Bonnan.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, (?), attribution par analyse stylistique

Le groupe sculpté, en un seul élément, est en plâtre patiné fausse terre cuite. Son socle à angles coupés s'adapte parfaitement au piédestal. Celui-ci est en maçonnerie revêtue de plaques de marbre rouge du Languedoc (face et côtés) et de pilastres angulaires en marbre blanc de Carrare ou des Pyrénées ; le socle à angles abattus est laissé en maçonnerie peinte ; un médaillon ovale horizontal en Carrare blanc, à décor gravé et doré, est fixé sur la face.

Catégories sculpture, marbrerie, maçonnerie
Structures revers sculpté intérieur partiellement creux
Matériaux plâtre, en un seul élément, moulé, peint, monochrome
marbre uni, blanc, poli, placage, gravé, doré
marbre veiné, rouge, poli, placage, gravé, doré
Mesures h : 101.0
la : 84.0
h : 95.0
la : 90.0
pr : 75.0
Iconographies Vierge de Pitié
Agneau mystique
ornementation, cannelure
Précision représentations

Le groupe représente la Vierge de pitié portant le Christ mort dans son giron. La face du piédestal porte un médaillon ovale horizontal orné d'un Agneau de Dieu vexillaire gravé et doré, couché sur une terrasse herbue. Les angles antérieurs du piédestal portent des pilastres à cannelures dorées.

Inscriptions & marques inscription, gravé
cachet d'atelier, en creux, partiellement illisible
Précision inscriptions

Inscription (gravée et dorée sur la face du piédestal, de part et d'autre du médaillon central) : 1904 JUBILÉ / de l'Immaculée Conception.

Cachet d'atelier (au revers du groupe sculpté) : au centre, deux cœurs sacrés jumelés ; en haut et en bas, inscriptions illisibles.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (22 février 1906).

    n° 95 Archives départementales des Landes : 70 V 230/9
  • Monographie paroissiale de Montgaillard, 1887.

    Archives diocésaines, Dax
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe