Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Gendarmerie, actuellement immeuble à logements

Dossier IA40001733 réalisé en 2015

Fiche

Destinations immeuble à logements
Dénominations gendarmerie
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : 25 rue du Bellocq
Cadastre : 1809 K 250 à 252 ; 1844 E 376-377-378 ; 2015 AL 19 à 21

Le plan cadastral de 1809 indique déjà l'existence d'une gendarmerie à cet emplacement. Une annexe de la gendarmerie est construite place du Tribunal en 1832. Sa destruction en 1877 est vraisemblablement liée au projet de reconstruction établi la même année. Le bâtiment de la rue du Bellocq est ainsi reconstruit par Fauthoux, architecte départemental. Les matériaux utilisés (brique et pierre) et la modénature en façade sont fréquemment utilisés à cette période.

Une carte postale ancienne datée de 1902 montre qu'une grille en fer séparait la gendarmerie de la rue et que la travée centrale était percée en rez-de-chaussée par une porte cochère.

Le bâtiment rectangulaire à l'arrière a été ajouté dans les années 1950.

La gendarmerie fut déplacée boulevard de l’Espérance dans les années 1980. Reconvertie depuis en logements sociaux, son espace intérieur a été remanié.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates 1877, daté par source
Auteur(s) Auteur : Fauthoux,
Fauthoux

Entrepreneur ou "architecte", cité à Banos en 1862-1866 ; peut-être identifiable à Pierre Fauthoux-Pailheau, maître-maçon à Audignon, documenté en 1844-1846.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte départemental, attribution par source

La gendarmerie est en retrait par rapport à la rue. Son plan en U ouvre sur une cour à l'arrière.

L'alternance de la pierre et de la brique pour les chainages d'angle, bandeaux et encadrements de fenêtres, contribue à l'animation de la façade par des effets de bichromie. Le reste de la façade est enduite. La travée centrale en faible saillie est surmontée d'un fronton triangulaire. Elle est percée en rez-de-chaussée d'une arcade en plein cintre à encadrement en bossage. Les fenêtres sont en arc segmentaire. La corniche sur la façade principale est en pierre de taille alors que des génoises couronnent les élévations latérales.

Murs enduit
brique
calcaire pierre de taille
Toit tuile mécanique
Plans plan régulier en U
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations remanié

La gendarmerie est un bel exemple d'architecture publique de la fin du 19e siècle dans la commune de Saint-Sever.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des augmentations et des diminutions des propriétés bâties, 1811-1911.

    Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 51
  • Délibération du conseil municipal pour la reconstruction de la gendarmerie, 1877.

    Archives municipales, Saint-Sever : 1 D 7
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1809.

    Section K Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 1
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1844.

    Section E Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 2
  • Cartes postales anciennes, début du 20e siècle.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie