Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Mairie

Fusil britannique Enfield-Snider modèle 1853/66 Mark II

Dossier IM40004069 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations fusil
Appellations fusil britannique Enfield-Snider modèle 1853/66 Mark II
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Herm
Emplacement dans l'édifice salle du conseil

Fusil long Enfield-Snider modèle 1853/66 Mk II. Bien que le fusil à percussion Enfield modèle 1853 des armées de la reine Victoria ait prouvé sa fiabilité, la guerre de Crimée démontra la faiblesse des armes à chargement par la bouche, en termes de volume de tir notamment. Les Britanniques expérimentèrent alors plusieurs dispositifs permettant de convertir le fusil Enfield en arme à chargement par la culasse. Le système breveté par l'Américain Jacob Snider (1811-1866), permettant de multiplier par cinq la cadence de tir, fut finalement adopté en 1866, donnant naissance au fusil Enfield-Snider 1853/66 calibre 577. La conversion peu coûteuse proposée par Snider consistait à couper cinq centimètres du canon au tonnerre puis à fraiser une chambre où était vissé un bloc fermé par une culasse mobile portant le percuteur. La platine restait intacte tandis que le chien était légèrement désaxé. Le fusil ici étudié est un Enfield-Snider Mark II. Sa platine est poinçonnée de la couronne impériale et porte la marque de l'arsenal de la Tour de Londres. Le bloc de culasse porte la marque de l'inventeur du système de conversion et l'année 1871 correspond très probablement à la date de transformation de l'arme. Une baïonnette à douille modèle 1853 l'accompagne. On sait que de nombreux fusils Enfield-Snider furent fournis en urgence par l'Angleterre pour équiper les troupes françaises dépourvues d'armement moderne lors de la guerre franco-allemande de 1870. Celui-ci pourrait avoir équipé un soldat de l'armée française durant ce conflit.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1871, porte la date
Lieu d'exécution Édifice ou site : Royaume-Uni, Angleterre, Londres
Auteur(s) Auteur : Arsenal de la Tour de Londres, manufacture
Auteur : Snider Jacob, inventeur

Fusil à percussion transformé en arme à chargement par la culasse grâce au système Snider. Platine encastrée avec ressort moteur orienté vers l'avant ; bloc de culasse basculant latéralement ; chien extérieur oblique. Monture en bois d'une seule pièce à fût long et crosse anglaise ; canon cylindrique maintenu au fût par deux capucines et une grenadière métalliques bronzées ; fût terminé par un embout ; battant de bretelle à l'avant du pontet ; pontet, plaque de couche et embout en laiton ; guidon nu et hausse à curseur et planchette. Baïonnette à douille à lame triangulaire.

Catégories armurerie
Matériaux acier
laiton
bois
Précision dimensions

Fusil : l = 138 ; la = 13. Baïonnette : l = 52.

Iconographies couronne
Précision représentations

La platine est ornée de la couronne impériale anglaise.

Inscriptions & marques inscription concernant le fabricant
date
poinçon
numéro de série
Précision inscriptions

Platine : TOWER / 1871 ; bloc de culasse : SNIDER / S (transpercé d'une flèche) / PATENT. Baïonnette : I (motif indéterminé) H couronné. Platine : 25 ; 60 étoilé. Baïonnette : 7.

États conservations remaniement
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Cauchy Claire - Maisonnave Jean-Philippe