Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Fonts baptismaux et leur retable

Dossier IM64004109 réalisé en 2019

Fiche

Dénominations fonts baptismaux, retable des fonts baptismaux
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Emplacement dans l'édifice nef, mur antérieur, à droite

Seule la cuve de ces fonts semble ancienne, bien que difficilement datable (la datation proposée n'est qu'indicative) ; le pied est probablement un remploi ou une création en style néo-basque de la première moitié du XXe siècle. Le petit retable de la niche date de la fin du siècle précédent.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle , (?)

Ensemble hétérogène, composé d'une cuve circulaire monolithe en calcaire, à demi encastrée dans une niche en cul-de-four et portée (visuellement) par un pied rectangulaire vertical en remploi (le motif sculpté inférieur est coupé à mi-hauteur), lui-même encastré. Le décor en demi relief de la cuve (tête) et celui, en réserve, du pied sont sculptés dans la masse. Entourant la niche et les fonts, un petit retable néogothique en bois peint en marron, avec rehauts rouges et dorés, est composé de deux piédroits encadrant un arc en plein cintre et portant une corniche à ressaut, elle-même amortie d'un fronton ou gâble et de deux pinacles ; deux mortaises au bas des piédroits servaient à fixer la clôture en demi-lune (en bois ou métal ?) qui protégeait originellement les fonts.

Catégories taille de pierre, maçonnerie, menuiserie
Structures plan, circulaire, rectangulaire
Matériaux calcaire, mouluré, décor en demi relief, décor dans la masse
bois, peint, faux bois, polychrome
Mesures h : 103.0
d : 72.0
h : 81.0
h : 307.0
h : 231.0
la : 145.0
Iconographies ornementation, tête, cercle, rosace, étoile, croix
ornementation, gable, crochet, pinacle, feuille, ancre
Précision représentations

Décor en relief des fonts : tête masculine en demi relief dans la masse sur la face de la cuve ; motifs en réserve superposés sur le pied, composés, de haut en bas, d'un cercle crucifère (mutilé), de trois cercles de diamètre décroissant sculptés respectivement d'une rosace, d'une étoile à cinq rais et d'une étoile à quatre rais, enfin d'une trompe triangulaire ("portant" la cuve) ornée d'une frise de pointes de diamant.

Décor du retable : au bas des piédroits, deux motifs en forme d'ancre stylisée (percés d'une mortaise qui servait à la fixation d'une clôture) ; au sommet des piédroits, un lambrequin peint d'une croix dorée ; amortissant la corniche, un fronton ou gâble triangulaire à crochets découpés et fleuron sommital, dont le tympan est orné d'un trilobe à fond rouge peint de trois feuilles dorées ; de part et d'autre du fronton, un pinacle triangulaire fleuronné.

États conservations manque
partie en remploi
repeint
Précision état de conservation

Il manque un couvercle (feuillure sur le bord de la cuve des fonts). Le pied est un remploi. La peinture marron du retable est une réfection.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe