Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA33004049 inclus dans Château Ricaudet-Troussas réalisé en 2013

Fiche

Á rapprocher de

  • Maison
    Valeyrac, Sipian, 24 route de Sipian

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées resserre, remise agricole, logement, puits, étable
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Valeyrac
Lieu-dit : Troussas
Cadastre : 1831 B 278 à 283 ; 2011 B 290

Sur le plan cadastral de 1831, un ensemble de bâtiments figure à l’emplacement des actuels.

Le corps de logis avec sa porte en arc en plein-cintre mouluré, soutenu par des pilastres, semble dater du 1er quart du 19e siècle. Cette porte cintrée à pilastres peut être rapprochée de celle d'une maison à Sipian.

Selon le pré-inventaire mené en 1974, la date 1835 était inscrite sur la porte des chais (bâtiments à l'ouest de la grange, aujourd'hui détruits).

Les matrices cadastrales font état de constructions nouvelles en 1875, pour les parcelles n°278, 279, 280 et 281, appartenant à M. Brannens (également propriétaire du château Troussas-Ricaudet). Il est probable que les bâtiments de cette ferme aient alors servi de dépendances viticoles et le logis au logement du régisseur, pour le domaine de Château Troussas-Ricaudet.

L'ensemble des dépendances établies perpendiculairement au nord-ouest du logis sont aujourd'hui à l’état de ruines.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1835, porte la date

La ferme se situe à l’est du hameau, en bordure de la route de Troussas. Le logis s’élevant sur un étage présente une double façade de trois travées. La porte, au centre sur les deux façades, présente un arc en plein-cintre mouluré, soutenu par des pilastres. Sur l’élévation sud, la porte-fenêtre de l’étage s’ouvre sur un balcon fermé d’un garde-corps métallique (remanié). Une double génoise couronne les deux façades.

Dans le prolongement est du logis, une partie en rez-de-chaussée avec comble à surcroît est en ruine. Un logement secondaire en rez-de-chaussée ferme la cour au sud : sa façade est percée de trois fenêtres et d'une porte en plein-cintre, et ornée d’une corniche moulurée.

A l’ouest, l’étable présente une façade pignon : l'espace intérieur doit être organisé selon un vaisseau central et deux bas-côtés. La date portée indiquée dans le dossier de pré-inventaire n'est plus lisible aujourd'hui.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations mauvais état

Estuaire

TRAVEE 3
FORBAIE arc plein-cintre (porte) ; pilastres (porte) ; linteau droit (fenêtre)
POSRUE autre
POSPARC en retrait
ORIENT sud-ouest
Statut de la propriété propriété privée
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline