Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA24004092 inclus dans Écart de Péchani réalisé en 2013

Fiche

Précision dénomination de Péchany
Parties constituantes non étudiées grange, étable, séchoir à tabac, poulailler, porcherie, hangar agricole
Dénominations ferme, maison
Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Montignac
Adresse Commune : Aubas
Lieu-dit : Péchani
Cadastre : 1813 C 251 et 252 ; 2019 ZD (01) 265a
Précisions

En 1813 (cadastre ancien), le corps d'habitation était le seul bâtiment en place. Il date vraisemblablement du XVIIIe siècle et était autrefois moins haut et couvert en lauze. Ce n'est que plus tard, probablement au XIXe siècle, que les fenêtres (à cadre rectangulaire et feuillure extérieure pour des volets) furent modifiées et le bâtiment surélevé avec les lauzes qui en constituaient le toit. Les dépendances agricoles actuelles situées autour (un poulailler et une porcherie, un hangar et de grands séchoirs à tabac) furent construits sans doute dans le courant du XIXe siècle également et encore au siècle suivant.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

La ferme est isolée dans la campagne, bâtie au pied d'un coteau exposé au nord-ouest. Le bâtiment principal, de plan rectangulaire allongé, comprend seulement un rez-de-chaussée ; les murs, en moellon, recouverts par un enduit, sont raidis par des chaînes d'angle et ouverts par des baies rectangulaires en pierre de taille.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile mécanique, calcaire en couverture
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
États conservations désaffecté

Nous n'avons pas pu visiter l'intérieur des principaux bâtiments.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral ancien de la commune d'Aubas, 1813.

    Section A, dite de l'Escuras (1ère feuille) Archives départementales de la Dordogne : 3 P 30186 à 30197
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Pagazani Xavier