Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme et logements d'ouvriers

Dossier IA33005744 inclus dans Château Grand-Puy-Lacoste réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées logement, étable, puits, place, grange
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
Adresse Commune : Pauillac
Lieu-dit : Grand-Moussas
Cadastre : 1825 F1 121 à 124 ; 2012 OD 84, 85

Dès le milieu du 18e siècle, la métairie de Moussas dépend du château voisin de Grand-Puy-Lacoste. Des bâtiments figurent à cet emplacement sur le plan de 1825. La vaste étable-grange date peut-être de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle.

Les logements à étage carré sont construits dans la 2e moitié du 19e siècle. Ceux en rez-de-chaussée ont peut-être été remaniés à la même époque.

D'après les augmentations et diminutions du cadastre, des maisons sont construites en 1860 (parcelles F120 et F122), puis en 1886 (F122) pour le compte de M. Lacoste. La parcelle 123 appartient en revanche à M. Duroy de Suduiraut : des constructions y sont éralisées ente 1860 et 1870. Au début du 21e siècle, de nouveaux bâtiments ont été construits au sud pour abriter les machines et le matériel agricoles.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Les bâtiments sont situés au sud et à proximité du château Grand-Puy-Lacoste dont ils dépendent. Ils se composent de logements et de bâtiments agricoles.

Une grande étable-grange à étage carré présente une façade orientée au sud et composée de 7 travées. Le rez-de-chaussée est percé de vastes portes en plein-cintre avec claveaux à crossettes et passants. On retrouve ce même type d'encadrement pour les portes hautes de l'étage. Les deux niveaux sont séparés par les appuis des portes hautes de l'étage formant bandeau continu. Une corniche moulurée à modillons règne sur l'ensemble de la façade. La partie orientale du bâtiment présente des percements plus étroits correspondant certainement à un autre usage. Des anneaux métalliques fixés de part et d'autre des vastes portes laissent penser que ce bâtiment abritait des animaux et servait donc d'étable, surmontée d'une zone de stockage, grange ou fenil. Les logements à étage carré situés à l'est sont construits en moellons enduits : la façade principale orientale présente 9 travées. Les pans de toitures sont asymétriques. La façade postérieure est percée de trois baies en arc segmentaire. Les logements en rez-de-chaussée au sud sont construits en moellons enduits : les façades donnent sur une place dotée d'un puits avec une pompe à eau.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, comble à surcroît, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
États conservations restauré
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Extraits documentaires

    SAINT-CRICQ, Laëtitia. Château Lynch-Bages, 1632-1939, un aperçu historique du domaine à travers ses archives. Bordeaux : Master 2 Histoire moderne et contemporaine, 2012.

    p. 37

    Un premier acte notarié entre Michel Lynch et Jean Lafon, médecin, est signé devant Me Duprat, notaire à Bordeaux, le 8 juin 1808, pour le fermage du Petit Madrac, situé dans la paroisse de Saint-Sauveur en Médoc. Ce bien se compose d'une maison de maître, d'un logement pour les cultivateurs, chai, cuvier et bâtiments quelconques, parc à brebis, vaisseaux vinaires, pré, bois, landes, terres labourables et pacages. Cet acte est passé pour une durée de quatre ans pour une somme de 525 francs par an. Ce bail à ferme est, par ailleurs, renouvelé le 31 juillet 1809 pour cette fois une durée de neuf ans et concerne l'ensemble du domaine de Bages auquel s'ajoutent le domaine appelé Moussas, dans la commune de Pauillac, se composant d´un logement de cultivateurs, de parcs à bestiaux, de granges et autres bâtiments d´exploitation et de fonds, en terres labourables et en friches, de vignes anciennes et nouvellement plantées, de bois, pignadas, landes, [...] et le Grand Madrac, situé dans la commune de Saint-Sauveur.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Collection particulière, Notice historique du domaine de Grand-Puy-Ducasse, s.d..

Bibliographie
  • SAINT-CRICQ, Laëtitia. Château Lynch-Bages, 1632-1939, un aperçu historique du domaine à travers ses archives. Bordeaux : Master 2 Histoire moderne et contemporaine, 2012.

    p. 37
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire