Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme du Coulomb

Dossier IA33007946 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées grange, étable, logement d'ouvriers, puits
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Ludon-Médoc
Lieu-dit : le Coulomb
Adresse : chemin de Labarde
Cadastre : 1843 D2 135 ; 2013 C 370-375
Précisions


Un document abbatial daté de 1459 évoque dans les dépenses pour la fabrication du verjus "le plantey du Coulon". Si aucune indication géographique précise n'est donnée, il pourrait s'agir de vin de Ludon devant être acheminé au port de Lormont.

Le Coulomb ou Coulon est mentionné sur les cartes du 18e siècle (Belleyme, Cassini) et sur le plan cadastral de 1843.

La maison et les dépendances sont reconstruites au cours de la seconde moitié du 19e siècle par la famille Damas (Bertrand et Arnaud qui ont fait partie du conseil municipal) :

- 3 maisons neuves sont réalisées entre 1869 et 1871. Ce laps de temps court et le revenu imposable faible (10 francs) peuvent correspondre à la constructions des 3 logements ouvriers à l'ouest de la ferme, témoins de la prospérité du domaine à cette époque.

- en 1880, la maison d'habitation semble être construite au vu du revenu imposable plus important (40 francs).

L'activité agricole, et notamment l'élevage, se maintient jusqu'après la seconde Guerre Mondiale. Une partie de la grange-étable s'écroule vers la fin du 20e siècle.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

La ferme est située dans les palus de Ludon, à l'extrémité sud-est de la commune, en bordure du canal menant à Agassac.

L'exploitation comporte plusieurs bâtiments :

- une maison d'habitation quadrangulaire dont la façade principale (sud) est percée de 5 ouvertures et traitée avec un décor abondant : bandeau avec tables décoratives, corniche moulurée ; la porte en arc segmentaire, les fenêtres agrémentées de crossettes. Les autres façades ont fait l'objet d'une moindre attention ;

- à l'arrière se trouve un bâtiment de dépendance abritant la cuisine. Il est ouvert côté de jardin (est) de plusieurs portes menant à des remises, bûcher... Une glycine remarquable court le long de sa façade.

- à l'écart, la grange-étable, en partie ruinée, était de dimensions considérables (environ 50 m x 20 m) ;

- à l'ouest, trois logements ouvriers présentent les mêmes caractéristiques : une porte et deux fenêtres en façade, un appentis en bois sur le côté (ruiné), des jardins potagers à l'arrière.

Proches de la maison, les bassins de deux puits artésiens sont conservés.

Murs calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies IC2
Techniques sculpture
Représentations agrafe, pilastre, feuillage
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Plan cadastral napoléonien de Ludon levé en 1843.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 256
  • Registre des augmentations/diminutions de Ludon (1851-1891)

    Archives départementales de la Gironde : Non coté
Documents figurés
  • Carte de Belleyme, planche n°20, levée entre 1762-1778.

Bibliographie
  • DUCHESNE Paul. La chronique de Ludon-en-Médoc. Bordeaux : Rousseau frères, 1960.

    p. 193 , 195
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian