Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite Maison Zaharra

Dossier IA64002787 inclus dans Ferme dite Maison La Croisade réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Zaharra, Maison Saharra
Destinations maison
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Bastide-Clairence (La)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Quartier Pessarou
Cadastre : 1835 D 182 ; 2016 D 162

Le nom de cette ferme est cité dès 1578 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Cependant aucun élément du bâti actuel ne permet de rattacher son architecture à cette période. Elle semble plutôt datable du 17e siècle car elle correspond à la typologie des fermes locales de cette époque.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835, selon une emprise plus réduite, puisque le développement vers l'ouest ne figure pas. Dans la matrice, elle est la propriété de Jean-Baptiste Arthéon en 1845, puis de la veuve Arthéon à Bayonne, d'une famille qui possédait également les maisons Peyruga, Broussé et Yélot. Cet ensemble de propriétés passe en 1872 dans les mains de Gratien Darritchon domicilié à La Croisade ; les fermes deviennent dès lors toutes des métairies. Des vignes étaient cultivées par les métayers entre les maisons Zaharra et Peyruga, les vendanges se faisaient à La Croisade.

La ferme a connu des remaniements dans les années 1980, au moment où s'est installée la Ganaderia Darritchon, élevage de vaches de combat.

Période(s) Principale : 17e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Ferme isolée sur le versant sud d'une colline, de plan massé tripartite. Cet édifice de grande dimension comporte un toit à longs pans asymétrique. L'élévation principale à l'est sous pignon de trois travées est divisée en deux niveaux ; les encadrements sont en bois. La partie nord-est est une extension en béton correspondant à l'adjonction d'un logement.

L'intérieur a fortement été remanié, mais la remise centrale ou "ezkaratz" a été conservée : elle présente des dimensions importantes, autant en volume qu'en hauteur de plafond. Les poutres sont assemblées en demi-queues d'aronde. Le chai, autrefois au nord-ouest de ce local, a été détruit lors des remaniements. L'escalier en charpente à l'angle nord-est est toujours en place.

Le four à pain est conservé, accolé à la partie nord.

Murs grès moellon enduit
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente
Typologies Plan massé tripartite
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.