Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite Maison Trébuc

Dossier IA64002889 inclus dans Ferme dite Maison La Croisade réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Trébuc
Destinations cabaret, maison
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Quartier Lassarrade
Adresse :
Cadastre : 1835 A 737 ; 2016 A 805

Le nom de cette maison apparaît en 1657 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Elle est citée en 1744 dans les délibérations du Corps de Ville, comme étant un cabaret contrôlé lors de la "visite des vins aux cabarets du Bourdallat". Son implantation date donc de l'Ancien Régime, même si les remaniements ultérieurs ne permettent pas de préciser la datation.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835, et y occupe une emprise plus au moins similaire à l'actuelle, l'annexe visible au nord-ouest semble avoir été déplacée à l'angle nord-est, et une extension à l'ouest a été construite depuis.

Dans la matrice, elle est la propriété d'Isabeline Elizabeth Goyheneche, veuve du dénommé Lombard, qui possédait également les maisons La Croisade, Broussé et Trouilh.

La maison a été fortement remaniée dans les années 1980, avec une réfection de l'élévation est avec un enduit béton, ainsi qu'une extension à l'ouest.

Période(s) Principale : Temps modernes
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Cette ferme est implantée dans le lieu dit "La Croisade", derrière la maison et la croix voisines. Son plan est massé, de structure tripartite divisé en long.

Son élévation principale à l'est sous pignon reflète son organisation intérieure, avec une composition de trois travées divisées en deux niveaux. La façade a été entièrement reprise en béton, toutes les ouvertures sont à encadrement en bois.

Le rez-de-chaussée ouvre par une large porte centrale encadrée par deux fenêtres latérales. Le deuxième niveau est décoré d'un placage de faux pans de bois ; une fenêtre jumelée est ouverte sous le pignon.

À l'intérieur, la remise ou "ezkaratz" donne sur un escalier au fond à droite, dont les poteaux ont été taillés à l'herminette. L'étable au fond forme une travée perpendiculaire au reste du plan de la maison.

Murs grès moellon enduit
béton parpaing de béton crépi
Toit tuile creuse
Étages étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente
Typologies Plan massé tripartite
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
  • Visite des vins aux cabarets et chais de la ville et du Bourdallat, 30-31 mars 1744.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : BB10
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.