Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite Maison Peyruga

Dossier IA64002882 inclus dans Ferme dite Maison La Croisade réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Peyruga
Destinations maison
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Quartier Pessarou
Cadastre : 1835 D 192 ; 2016 D 172

Cette ferme est datable au 17e siècle car elle s'insère dans la typologie des fermes locales caractéristiques de cette période.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835, et y occupe une emprise plus au moins similaire à l'actuelle.

Dans la matrice, elle est la propriété de Jean-Baptiste Arthéon en 1845, puis de la veuve Arthéon à Bayonne, ils possédaient également les maisons Zaharra, Broussé et Yélot. Ensuite, cet ensemble de propriétés passe aux mains de Gratien Darrtichon à La Croisade en 1872, elles deviennent toutes ses métairies.

La maison en état de ruine a été restaurée au début des années 2000, le mur nord s'est alors entièrement écroulé.

Période(s) Principale : 17e siècle
Secondaire : 1er quart 21e siècle

Cette ferme est bâtie en hauteur, sur une colline du quartier de Pessarou. Son élévation principale à l'est sous pignon et de structure tripartite. Toutes les ouvertures sont à encadrement en bois. Le rez-de-chaussée est ouvert par une large porte à linteau légèrement arqué, et de chaque côté, dans les travées latérales, par une porte-fenêtre. Le deuxième niveau est marqué par les ressauts des têtes des murs en encorbellement, ainsi que part une fenêtre en alignement de la porte centrale. Une petite fenêtre dans la travée de gauche plus basse, présente un linteau en arc segmentaire. L'épaisseur des murs de refend qui divisent longitudinalement la maison en trois parties, pourraient indiquer de possibles extensions latérales.

A l'intérieur, la remise ou "ezkaratz" présente un demi-niveau correspondant au dénivelé du terrain : l'entrée est en contrebas tandis que l'arrière est plus haut. L'étable au fond forme une travée perpendiculaire au reste du plan de la maison. La pièce à vivre dans la partie sud-est, conserve sa pierre d'évier, ainsi que ses corbeaux de cheminée. Une cloison de séparation à pans de bois a laissé des marques dans les solives. L'escalier est au fond à gauche de la remise. Une porte à mi-hauteur d'escalier donne sur un demi-étage dans la partie sud. Au centre, l'ancien fenil est ouvert par une fenêtre sous le pignon ouest.

Murs grès moellon enduit
béton parpaing de béton crépi
Toit tuile creuse
Étages étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente
Typologies Plan massé tripartite
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.