Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite Maison Larrandou

Dossier IA64002776 réalisé en 2018

Fiche

Appellations Maison Larrandou
Destinations demeure
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Quartier Lassarrade
Adresse : Route départementale 123
Cadastre : 1835 A 306 ; 2016 A 485

Le nom de cette maison est cité dès 1630 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Son architecture est datable au 17e siècle par sa correspondance avec les fermes des alentours, et par la mise en œuvre des pans de bois.

La ferme est représentée sur le plan cadastral de 1835 selon une emprise plus ou moins similaire à l'actuelle. Dans la matrice, elle est la propriété de Sauveur Ducamp en 1851, puis de Marie Claudeville en 1854.

Elle a été remaniée à la fin des années 1990.

Période(s) Principale : 17e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Maison établie sur le versant sud d'un coteau, en contrebas de la route menant du village à Pessarou.

Plan massé bipartite selon l'axe du mur de refend central, elle présente une élévation est sous pignon à pans de bois. Porte du rez-de-chaussée de la travée de droite à encadrement bois avec linteau en arc segmentaire, jouxtée d'une fenêtre avec montant en bois, et d'une seconde fenêtre à montant ouvrant dans la travée de gauche.

Le deuxième niveau en encorbellement repose sur des têtes de mur à ressauts à deux quart-de-rond. Le mur de refend central divise la façade en deux parties avec une légère différence de niveaux, la partie nord étant plus haute que la partie sud. Une croisée de meneaux en bois s'aligne avec la fenêtre de la travée de gauche.

Entre le deuxième niveau et les combles, une sablière marque la séparation horizontale. Les combles sont éclairées par deux petites fenêtres carrées.

La façade sud présente près de l'angle sud-est un banc adossé, appelé localement "taoulé". Les ouvertures sont constitués d'une grande ouverture divisée en deux parties, et de deux fenêtres jumelées : l'une au premier niveau et l'autre à l'étage avec montant en grès.

La structure intérieure est également bipartite, avec une remise ou "ezkaratz" côté nord et un escalier au fond contre le mur ouest, menant aux chambres. La pièce à vivre se situe côté sud.

Murs grès moellon enduit
bois pan de bois
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en charpente
Typologies Plan massé bipartite
États conservations restauré
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.