Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite Maison Jeangalan

Dossier IA64002806 inclus dans Quartier de Pessarou réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Jeangalan, Maison Joangalan, Maison Joangalant
Destinations maison
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Quartier Pessarou
Adresse : Chemin de Poucheou
Cadastre : 1835 D 14 La maison a été scindée en deux parcelles distinctes en 1864. ; 2016 D 49, 806

Cette maison dont l'architecture paraît datable du milieu du 17e siècle, est citée en 1687 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Elle semble remaniée à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle.

Elles est représentée sur le plan cadastral de 1835, selon une emprise similaire à l'actuelle. Dans la matrice, en 1840, elle appartient Jean Handes, habitant d'Oloron-Sainte-Marie. Elle passe ensuite dans les biens de Pierre Junda, marchand qui possédait aussi les maisons Pouchiou et Joinillon, puis aux sœurs Marie et Éléonore Dubarbier, enfin à Bernardin Goyeneche en 1907 et son fils, domicilié en Amérique en 1913.

Des remaniements ont été apportés dans les années 1980, avec des modifications ou créations d'ouvertures en béton.

Période(s) Principale : milieu 17e siècle
Secondaire : 4e quart 18e siècle, 1er quart 19e siècle , (?)
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Cette maison alignée sur le chemin de Pouchiou, en contrebas de la route de Pessarou, présente un plan en longueur. Son élévation principale à l'est dans le mur gouttereau est irrégulière. Elle est ouverte au rez-de-chaussée par deux grandes portes à encadrement de pierre et couvrement en anse de panier. Les ouvertures sont hétérogènes, avec des encadrements en pierre et deux fenêtres avec larmiers chanfreinés. Les chaînes d'angles en pierre sont apparentes.

La porte la plus au nord a pu correspondre à une étable ; l'ouverture du premier étage, reposant directement sur l'extrados de l'arc, ouvre sur un fenil, tandis que la porte la plus au sud peut correspondre à l'accès du logis. Les ouvertures du premier étage sont à encadrement de bois. Le niveau de combles est éclairé par une rangée de petites baies carrées, également à encadrement de bois.

Murs grès moellon enduit
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.