Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite maison Bouret

Dossier IA24001304 réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations maison Bouret
Parties constituantes non étudiées lavoir, fontaine, pigeonnier, grange, étable
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Montignac
Adresse Commune : Montignac
Lieu-dit : Gaulejac
Cadastre : 1813 A 243 ; 2011 AC 261

La ferme située à l'est de Gaulejac est l'ensemble le plus ancien de l'écart ; la tour-pigeonnier possède probablement une base du XVe siècle, comme le logis, largement modifié aux XVIe et XVIIe siècles. L'ensemble est complété par une importante grange-étable du XIXe siècle (AC 256), un petit bâtiment agricole (peut-être un clédier, c'est-à-dire un local à usage de séchoir à fruits ; AC 257), une fontaine-lavoir réalisée au XXe siècle avec des éléments en remploi, notamment un mascaron en haut-relief crachant de l'eau (AC 259). A proximité se trouve une grotte naturelle creusée par une rivière souterraine (AC 280).

Période(s) Principale : 15e siècle , (?)
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Bouret, propriétaire, attribution par source

Situés à flanc de coteau, les bâtiments couverts en lauze se distribuent autour d'une cour. Le corps de bâtiment nord, à vocation agricole, a disparu. Seuls subsistent les deux corps de bâtiment en équerre. Le logis situé à l'est porte sur un étage de soubassement (percé de jours et accessible par deux portes en plein-cintre ouvertes dans chaque mur pignon), qui servait de chai et de lieu de stockage, et qui est doté d'une glacière. Il possède de petits placards quadrangulaires intégrés dans le mur ainsi que des corbeaux soutenant le plancher du niveau supérieur. On accède à celui-ci par un escalier en vis en bois, aujourd'hui entièrement refait. Le niveau d'habitation présente des fenêtres à appui mouluré. Il est constitué de trois pièces en enfilade dont les murs possèdent de petits placards quadrangulaires. La chambre, au sud-ouest, et la salle, au milieu, possèdent toutes deux des cheminées. Le corps de bâtiment occidental est constitué au sud d'une tour-pigeonnier incurvée fortifiée, percée de rares trous d'envol et d'une petite baie au sud. Le rez-de-chaussée de la tour-pigeonnier abrite un four à pain. Dans son prolongement se trouve le fournil encadré par une massive cheminée en pierre de taille, ainsi que plusieurs entités mitoyennes disposées en longueur : un passage ouvrant sur une porte charretière, deux bergeries et un clédier.

Murs calcaire
moellon
Toit calcaire en couverture
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Ferlier Ophélie