Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite Maison Amouch

Dossier IA64002844 réalisé en 2018

Fiche

Appellations Maison Amouch, Maison Mouch, Maison Amouiux
Parties constituantes non étudiées fenil, rampe d'accès
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Quartier La Chapelle
Adresse :
Cadastre : 1835 A 672 ; 2016 A 483

Le nom de cette maison apparaît dès 1553 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas, orthographié "Amouix". Cependant aucun élément du bâti ne permet de la dater à cette époque. Elle semble construite au 17e siècle, par comparaison avec les fermes de la commune. Elle a cependant été très remaniée et couverte d'un enduit en ciment ; la date 1568 inscrite sur l'enduit est probablement fantaisiste.

La ferme est représentée sur le plan cadastral de 1835. Son emprise indique que la partie ouest a été tronquée. La matrice la mentionne sous le nom de "Mouch" et indique les propriétaires qui s'y sont succédé au cours du 19e siècle : Marie Ezcurra, à la tête de trois autres maisons disparues depuis, Xavière Lucard, veuve Ithurbide, propriétaire à Mouguerre, Joseph Sorhouet à Cambo, puis sa veuve et héritiers. Enfin en 1893, Jacques Descoins dit Alexandre, domicilié à Bayonne.

Un nouveau corps de bâtiment perpendiculaire est accolé à la ferme du côté ouest, en 1933 d'après une inscription. L’ancienne ferme est alors transformée en dépendance agricole.

Dans les années 1990, des stabulations ont été ajoutées au sud-ouest de cet ensemble.

Période(s) Principale : 17e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates 1933, porte la date

Ferme implantée sur le versant sud-ouest d'un coteau, composée de deux édifices accolés.

- Ancien corps de bâtiment : édifice de dimension modeste et de plan massé tripartite divisé en long, il présente son élévation principale à l'est sous pignon, avec porte centrale à jambages en pierre et linteau en bois. Elle est encadrée par deux ouvertures en pierres, surmontées par deux baies à encadrement en bois. Les chaînes d'angles sont en pierre apparentes. La pièce à vivre est située au nord-est, et conserve deux imposants corbeaux de cheminée.

- Corps de logis actuel : de plan massé perpendiculaire à la première ferme, il est plus haut d'un étage. Les pentes de la toiture sont plus prononcées que celles de la première bâtisse. L'élévation principale, sous pignon, présente quatre travées irrégulières. Une plaque de marbre sous le pignon indique le nom de la maison et sa date de construction : "AMOUCH/1933". Côté ouest, une rampe donne accès au fenil.

Murs grès moellon enduit
béton parpaing de béton crépi
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.