Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite "ferme de Sauvebœuf", aujourd'hui maison

Dossier IA24004106 réalisé en 2013

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination de Sauvebœuf
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées grange, étable, poulailler
Dénominations ferme, maison
Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Montignac
Adresse Commune : Aubas
Lieu-dit : Sauveboeuf
Cadastre : 2013 AB (01) 15
Précisions

Le corps de ferme ne figure ni sur la planche n° 23 de la carte de Belleyme (1768) ni sur le plan cadastral ancien (1813). Il faut donc croire qu'il a été bâti ex-nihilo après 1813. La maçonnerie en moyen appareil régulier et la présence dans celle-ci, en plusieurs endroits, de pierres en remploi, notamment de petites canonnières pour armes à feu légères (à embrasure intérieure rectangulaire), suggèrent que les deux bâtiments qui constituent la ferme ont été bâtis avec des matériaux de récupération provenant de bâtiments plus anciens et certainement d'un lieu voisin. On doit mettre en rapport cette observation avec la destruction de l'aile antérieure (sud) du château de Sauveboeuf, qui a dû intervenir au cours de cette période : les embrasures intérieures remployées sont identiques à celles du corps de galerie du château (cf. IVR72_20152403074NUC2A), et certaines pierres de parement présentent des traces de layage identiques à celles des pierres du parement intérieur de ce même corps de galerie. Il y a donc tout lieu de penser que la ferme a été bâtie avec les matériaux provenant de la destruction de l'aile sud du château. Le corps de logis était couvert en lauze, comme en témoignent les quelques vestiges subsistant aux pignons.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle , (?)

La ferme est isolée au sud-ouest du château de Sauveboeuf, au milieu de terres alluviales à proximité de la Vézère. Elle comprend deux bâtiments se faisant face de chaque côté d'une cour : un corps de logis au sud et une grange-étable au nord. Les deux possèdent les mêmes caractéristiques constructives : murs en moyen appareil de pierre de taille, joints épais, cadre des baies (portes et fenêtres) rectangulaire, sans feuillure, ni ébrasement, ni chambranle. Le corps de logis est couvert en tuile plate et la grange-étable en tuile mécanique.

Murs calcaire moyen appareil
Toit tuile plate
Couvrements
Couvertures toit à longs pans demi-croupe

Nous n'avons pas pu visiter l'intérieur des principaux bâtiments.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral ancien de la commune d'Aubas, 1813.

    Section B, dite de Sauveboeuf (1ère feuille) Archives départementales de la Dordogne : 3 P 30186 à 30197
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Pagazani Xavier