Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme de Campagne

Dossier IA40001956 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Campagne
Parties constituantes non étudiées étable, grange, porcherie
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Lieu-dit : Campagne
Adresse : chemin rural de Campagne
Cadastre : 1809 D 424 ; 1844 G 35 ; 2015 G 44

La ferme de Campagne, qui apparaît sur les plans-terriers de l'abbaye de Saint-Sever, appartient sous l'Ancien Régime aux Basquiat, famille possédant une maison en ville. Elle cède la métairie à l'abbaye bénédictine en 1780. Faisant partie des biens réquisitionnés à la Révolution, elle est achetée par la famille Lamarque, dont le réseau de métairies était particulièrement développé dans l'est de la commune.

La grange est déjà visible sur le plan cadastral de 1809. Elle pourrait dater de la fin du 18e siècle ou du début du 19e. Le corps de logis se plaçait plus en arrière sur les plans de 1809 et de 1844. Il est reconstruit, certainement au cours de la seconde moitié du 19e siècle.

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle

Organisés autour d'une cour, les bâtiments de la ferme sont composés d'un corps de logis avec étable et de dépendances, dont une grange et une loge à cochons.

La façade, orientée à l'est, est organisée en quatre travées non régulières. La toiture est constituée de deux pans symétriques avec une croupe arrière localement appelée "queue de palombe". Le niveau de comble, percé d'une fenêtre sous le pignon de la façade principale, servait de lieu de stockage. La travée latérale nord, aujourd'hui éclairée d'une fenêtre était à l'origine accessible par une porte et servait d'étable. Les murs sont en matériaux mêlés avec de la pierre de taille en chaînage d'angle pour le rez-de-chaussée. La paroi du comble sous le pignon est en pans de bois enduits.

La grange parallèle au corps de logis, est de plan rectangulaire. Construite en matériaux mêlés enduits, elle est percée sur sa façade pignon d'une porte cochère pourvue d'un linteau de bois. Les fenêtres du comble à surcroît sont encadrées d'un châssis de bois. La pierre de taille est laissée apparente aux chaînages et aux encadrements du rez-de-chaussée.

La loge à cochon, à l'arrière des bâtiments, est en matériaux mêlés. Les deux portes ont un encadrement en bois.

Murs calcaire pierre de taille
appareil mixte enduit partiel
pierre galet
Toit tuile creuse, tuile mécanique
Étages étage de comble
Couvertures toit à longs pans croupe
pignon couvert
Typologies A1
États conservations restauré
Techniques

Avec ses deux bâtiments principaux parallèles dont la façade principale orientée à l'est est sous pignon, cette ferme est représentative des constructions rurales de la vallée de l'Adour.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cartulaire de l'abbaye de Saint-Sever, 988-1789.

    H 47 Archives départementales des Landes : H 1-130
Documents figurés
  • Plan de Saint-Sever et de sa banlieue issu du terrier des bénédictins, 1743. Dessin, encre et lavis.

    Archives départementales des Landes : H 123
  • Plan des fiefs du sud de l'Adour issu du terrier des bénédictins, 18e siècle. Encre.

    Archives départementales des Landes : H 125 / PL 8695
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1809.

    Section D Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 1
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1844.

    Section G Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 2
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie