Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fac-similé partiel de la grotte de Lascaux, dit Lascaux II

Dossier IA24001349 réalisé en 2012

Fiche

Précision dénomination site touristique
Appellations Lascaux II
Dénominations grotte artificielle
Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Montignac
Adresse Commune : Montignac
Lieu-dit : grotte de Lascaux
Cadastre : 2012 BD 172

Suite à la décision prise en avril 1963 par le Ministre des Affaires Culturelles André Malraux de fermer la grotte de Lascaux au grand public afin de la préserver, la société civile " La Rochefoucauld " (du nom de son propriété, le comte de La Rochefoucauld-Montbel) fait don de la cavité à l’État en 1972. En contrepartie, le comte obtient la garantie d'une exclusivité sur le futur fac-similé. Si les travaux avaient débuté dès 1970, ils périclitent peu après la donation en raison de la faillite de la société. C'est la régie départementale du tourisme de Dordogne, avec un financement partagé entre le Conseil général de la Dordogne et la Caisse nationale des monuments historiques, qui reprend la suite du projet et le mène à son terme. Le fac-similé est inauguré en 1983. Mais faute d'entretien, à partir de 2008, le site doit lui-aussi fermer pendant plusieurs mois de l'année (pour une durée de six ou sept ans) pour réaliser une restauration progressive des fresques encrassées par le passage de près de 270 000 visiteurs par an.

Période(s) Principale : 2e moitié 20e siècle
Dates 1972, daté par source
1983, daté par source

Situé à seulement 350 m de la cavité originale, le lieu choisi pour accueillir Lascaux II - une ancienne carrière - offre l'avantage d'être partiellement enterré. L'opération consista en premier lieu à faire un relevé minutieux des parties ornées de l'original destinées à être reproduites : le Diverticule axial et la Salle des Taureaux. Il s'agit d'une double coque en béton armé dont celle intérieure reproduit fidèlement les parois de la grotte originale. C'est ensuite qu'une équipe dirigée par Monique Peytral réalisa les reproductions des œoeuvres pariétales.

Représentations ornement animal licorne cheval cerf ours
Précision représentations

Sont aussi représentés des aurochs, des bouquetins et autres bovinés.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Pagazani Xavier