Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Établissement de bienfaisance dit le Nid Médocain

Dossier IA33003117 réalisé en 2010

Fiche

Appellations Le Nid Médocain
Dénominations établissement de bienfaisance
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Cantenac
Lieu-dit : Grand Régat du moulin d'Issan
Cadastre : 2010 AB 48

La parcelle de vignes sur laquelle est établie la construction dépendait du domaine de Château Palmer jusqu'en 1858. Selon les matrices cadastrales, elle est acquise à cette date par l'archevêque de Bordeaux Ferdinand Auguste Donnet, qui y fait bâtir une maison en 1862, probablement dès cette époque pour l'affecter à un établissement de bienfaisance. De nouvelles constructions sont mentionnées en 1877. L'ensemble est détenu en 1900 par la société civile des actes et des crèches de Cantenac, qui y installe une crèche en 1904. En 1921, les bâtiments abritent un centre antituberculeux de la Fédération girondine des œuvres antituberculeuses, sous le nom de "Nid Médocain". Dans les années 1940, le site est répertorié comme préventorium, avant de devenir une maison dédiée à l'enfance dans les années 1960, jusqu´à son transfert en 2004 à Blanquefort. Les bâtiments sont progressivement démolis jusqu'à l'automne 2011, pour des plantations de vigne.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1862, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Donnet Ferdinand-François-Auguste,
Ferdinand-François-Auguste Donnet (1795 - 1882)

Coadjuteur de l'évêque de Nancy et de Toul, sacré évêque titulaire de Rosa le 30 mai 1835 ; archevêque de Bordeaux le 30 novembre 1837, créé cardinal du titre de Santa Maria in Via le 15 mars 1852.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

Ce qui subsistait de l’ancien établissement au moment de l'inventaire se composait de plusieurs bâtiments. Le premier à étage, couvert d’un toit à croupe, était orné d’une corniche moulurée. Venaient ensuite deux autres bâtiments, perpendiculaires au premier, qui avaient leurs façades dans le mur pignon. L'un était encadré de pilastres à bossage, percé d’une porte dont le chambranle et le linteau étaient en pierre de taille, orné de volutes et d’une croix. La baie de l’étage était en arc plein cintre dont l’appui saillant reposait sur des consoles. L'autre bâtiment était orné de bandeaux. Un dernier bâtiment était en rez-de-chaussée couvert d’un toit à croupe. L’ensemble des façades postérieures reprenait globalement le même vocabulaire. Un bâtiment plus récent avait été construit au nord.

Murs calcaire
enduit partiel
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
pignon couvert

États conservations détruit après inventaire

Estuaire

FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; arc plein-cintre (fenêtre)
POSRUE perpendiculaire
POSPARC en retrait
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • Fédération Girondine des oeuvres antituberculeuses, reconnue d´utilité publique par décret du 5 janvier 1921. Préfecture de la Gironde. Le Nid Médocain. Cantenac-Margaux. Impr. Delmas, Chapon, Gounouilhou, 1925.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline - Beschi Alain