Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Établissement de bains de mer : bains Tindel puis bains Gailhard

Dossier IA33002407 réalisé en 2013
Précision dénomination établissement de bains
Appellations Bains Gailhard
Dénominations établissement thermal
Aire d'étude et canton Arcachon (commune)
Adresse Commune : Arcachon
Lieu-dit : Aiguillon
Précisions

L'hôtel et établissement de bains avait été construit en 1836 pour le peintre bordelais Tindel. Un revers de fortune a obligé Tindel à vendre a la famille Gailhard père puis fils, qui a doté l'hôtel d'un casino vers 1849. L'établissement est représenté sur des lithographies des années 1836, puis 1843, une autre vers 1851 montre le "casino", édifice polygonal à gauche de l'hôtel, détruit vers 1934. Une partie de ce qui était l'hôtel, aujourd'hui habitation, subsiste.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , (détruit)

Le bâtiment principal de l'établissement de bains se présentait comme une construction de plan rectangulaire de 2 niveaux d'élévation. L'élévation antérieure comportait 17 travées régulières. Les 2 pavillons latéraux et le pavillon central (3 travées) étaient en saillie sur la façade. Le rez-de-chaussée et l'étage des pavillons comportent une galerie soutenue par des piliers. L'ensemble est couvert par un toit terrasse. Des statues sont en éléments d'amortissement aux angles des pavillons. Un casino, proche des bains, était de plan polygonal surmonté d'un lanterneau couvert par un toit polygonal. Certains dessins montrent, près du casino des sortes de huttes qui étaient des cabanes de pêcheurs.

Étages 1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse

Références documentaires

Bibliographie
  • COTTIN François, COTTIN Françoise. Le bassin d'Arcachon, à l'âge d'or des villas et des voiliers. Bordeaux : l'Horizon chimérique, 2003.

  • AUFAN Robert. La naissance d'Arcachon (1823-1857). De la forêt à la ville. Ed. SHAA, Arcachon, 1994.

    P. 43
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Charneau Bertrand