Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Ensemble du mobilier de la sacristie (meuble de sacristie, confessionnal, 2 bancs-coffres, niche et lambris de demi-revêtement)

Dossier IM40005711 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations meuble de sacristie, confessionnal, coffre, niche, lambris de demi-revêtement
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Lahosse
Emplacement dans l'édifice sacristie

Cet ensemble homogène et de qualité provient de l'ancienne église ; il a été remonté dans le nouveau lieu de culte après la reconstruction de 1930. L'absence apparente de remaniements ou de redécoupages laisse présumer que les dimensions de la nouvelle sacristie furent conçues spécifiquement pour permettre une remise en place sans modifications de structure. Le panneautage du lambris et des battants, encore dans le goût "Louis XV", permet de dater l'ensemble de la fin du XVIIIe siècle ou, plus probablement, des premières décennies du siècle suivant. Les manques et éléments remplacés sont peu nombreux et ne sauraient compromettre une protection au titre des Monuments historiques très souhaitable.

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle

Ensemble fonctionnel homogène couvrant la quasi-totalité des murs de la sacristie, à l'exception des portes nord et sud et des angles nord-ouest et sud-ouest.

Au milieu du mur oriental, sous l'unique fenêtre, est placée une commode-chasublier à pieds équarris montant de fond et à deux battants juxtaposés (sans faux-dormant) ouvrant sur une série de neuf tiroirs superposés en pin (refaits, deux sont manquants) ; le plateau constitué de deux larges planches embrevées est à rive adoucie et angles antérieurs en quart-de-rond. Au-dessus du chasublier, la petite fenêtre (garnie d'une verrière figurée) s'inscrit dans une niche en boiserie à plafond cintré, flanquée de deux placards étroits à battant unique. De part et d'autre de ce corps central, des corps d'armoire montant de fond, à battant unique, sont complétés en retour d'équerre par des corps identiques sur la moitié orientale des murs nord et sud.

Le mur occidental est partiellement recouvert d'un lambris de demi-revêtement au panneautage identique à celui de son pendant oriental. Il inclue, au centre, deux battants jumelés, montés sur charnières et pourvus d'un loquet en fer forgé, dont le panneau central rectangulaire horizontal est ajouré d'une grille : fermés, ils se fondent dans le lambris ; ouverts, ils constituent les panneaux de séparation de deux confessionnaux de sacristie. De part et d'autre, deux bancs-coffres à accotoirs découpés en volutes, dont le lambris forme le dossier, servent à la fois de meubles de rangement et de siège pour le confesseur et le pénitent.

Sur le mur nord, à gauche de la porte ouvrant sur le chœur, est placé un étroit panneau lambrissé de même hauteur que les placards et lambris de la pièce. Une ouverture découpée en plein cintre ouvre sur une niche murale aujourd'hui aménagée en placard, mais sans doute destinée à l'origine à un lavabo-fontaine de sacristie.

Tous les battants sont mis au mollet et pourvus de feuillures. Les garnitures (entrées de serrure, fiches à vase) sont en fer forgé.

Catégories menuiserie
Structures battant, 10, juxtaposé tiroir, 9, superposé
Matériaux chêne, mouluré grand cadre, mouluré petit cadre, ciré, vernis
fer, garniture, forgé
Mesures h : 252.0
la : 359.0
Précision dimensions

Chasublier du mur est : h = 108 ; la = 152 ; pr = 78,5 ; armoire au-dessus du chasublier : h = 144 (avec la corniche cintrée). Armoires-placards des murs est, nord et sud : h = 238 ; la = 127,5 ; pr = 31. Ensemble du mur ouest : h = 237 ; la = 305 ; bancs-coffres : h = 83 ; la = 89. Niche du mur nord : h = 237 ; la = 90.

Iconographies ornementation, corps de moulure
Précision représentations

Panneautage à sommet chantourné en arbalète sur tous les battants du chasublier et des armoires, ainsi que sur le lambris et au-dessus de l'ouverture de la niche nord.

États conservations partie remplacée
manque
Précision état de conservation

Assez bon état général, à l'exception du lambris du mur ouest, rongé par les insectes xylophages et l'humidité. Quelques éléments remplacés (tiroirs intérieurs du chasublier [deux sont manquants], entrées de serrure et clés du chasublier et des armoires est, nord et sud), quelques manques (panneau inférieur du lambris à l'extrémité gauche du mur ouest).

Ensemble homogène de mobilier et lambris du début du XIXe siècle couvrant la totalité des murs de la sacristie.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 7 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 169/6
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe