Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste de Ronsacq

Ensemble du maître-autel (autel, gradin, tabernacle)

Dossier IM40007563 réalisé en 2018

Fiche

Dénominations autel, gradin d'autel, tabernacle
Aire d'étude et canton Tartas est
Adresse Commune : Meilhan
Lieu-dit : Ronsacq
Emplacement dans l'édifice chœur

Le procès-verbal de la visite pastorale de 1756 mentionnait dans le chœur de l'église "un tabernacle de bois peint sans dorure, assez bon état" et ajoutait "le tableau au-dessus du tabernacle a besoin d'être décrassé". Ce meuble, s'il survécut à la Révolution et aux années d'abandon que connut alors l'église, fut remplacé par cet autel néoclassique, installé probablement dans les années 1830-1850. La date 1863 peinte sur l'autel est sans doute celle de l'exécution (ou de la réfection) de la polychromie faux marbre par le peintre Louis-Anselme Longa (1809-1869), qui fournit la même année le tableau d'autel à l'effigie du saint patron de la paroisse.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1863, porte la date
Auteur(s) Auteur : Longa Louis-Anselme,
Louis-Anselme Longa (1809 - 1869)

Peintre né et mort à Mont-de-Marsan ; fils cadet de l'orfèvre Jacques Longa (1769-1822) et petit-fils par sa mère de l'orfèvre montois Joseph Lacère (1731-1810) ; frère puiné de l'orfèvre-bijoutier Jean-Baptiste Longa (1797-1861). Élève de Paul Delaroche à l'École des beaux-arts de Paris, puis réinstallé en 1848 à Mont-de-Marsan, où il exerça les fonctions de professeur de dessin au collège, puis au lycée impérial à partir de 1866. Sur les Longa, voir : ABBATE Simone, Louis-Anselme Longa, 2008.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, signature

Autel de style néoclassique posé sur un degré à deux marches en chêne teinté. Tombeau galbé avec table à angles adoucis en quart-de-rond, surmontée d'un gradin droit à ressaut central. Tabernacle constitué d'une armoire parallélépipédique à façade évoquant un temple classique, avec porte en plein cintre flanquée d'une paire de colonnettes corinthiennes et surmontée d'un entablement droit ; ailes rectangulaires verticales, chacune ornée d'un panneau carré à cadre mouluré, et calée à son extrémité par un aileron en volute ; exposition de plan carré en forme de piédouche mouluré en cavet droit. L'ensemble est peint en faux marbre blanc veiné, à l'exception des panneaux des ailes, en fausse brèche violette et jaune. La totalité des moulures (cadres, corniches, bandeaux, réglets) et des éléments décoratifs sont dorés à la mixtion sur assiette rouge. Le décor est partiellement gravé en reparure avec fonds guillochés (face du tombeau d'autel), partiellement sculpté dans la masse (ailerons) ou rapporté (porte du tabernacle).

Catégories menuiserie, sculpture
Structures plan, rectangulaire élévation, galbé, droit
Matériaux bois blanc, mouluré, peint, faux marbre, doré à la feuille d'or à l'huile, apprêt gravé
plâtre, décor, moulé, doré
chêne, mouluré
Mesures h : 194.0
la : 233.0
Précision dimensions

Autel : h = 96 ; la = 233 ; pr = 102,5. Gradin : h = 16,5. Tabernacle : h = 63,5 ; la = 51,5 (armoire eucharistique sans l'exposition) ; h = 63,5 ; la = 73 (ailes avec les ailerons). Exposition : h = 18.

Iconographies Coeur Sacré de Marie, Pélican mystique
ornementation, cartouche rocaille, noeud, ruban, feston, aileron, rosace, chute végétale
Précision représentations

Motif en reparure sur la face du tombeau d'autel : cartouche rocaille cordiforme avec le cœur sacré de la Vierge (transpercé d'une flèche), soutenu par deux palmes en sautoir et sommé d'un nœud de ruban flottant, relié à deux rosettes aux angles supérieurs par des festons de feuilles d'olivier. Décor en relief rapporté sur l'armoire eucharistique : Pélican mystique (sur la porte), palmette ou coquille entre deux rinceaux d'acanthe (au-dessus de la porte). Décor sculpté dans la masse sur les ailerons du tabernacle : rosace géométrique en forme de roue dans le noyau de la volute, chute de feuilles d'olivier (ou de laurier) et enroulement d'acanthe sur le rampant.

Inscriptions & marques signature, peint, sur l'oeuvre
date, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Signature et date (peintes en noir sur le côté droit du tombeau d'autel) : A. Longa / 1863.

Précision état de conservation

Dorure et peinture écaillées par endroits. Il manque peut-être un dais d'exposition.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (22 février 1906).

    n° 137 Archives départementales des Landes : 70 V 213/7
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe