Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Saint-Pierre

Ensemble du maître-autel (autel, gradin, tabernacle)

Dossier IM40006307 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations autel, gradin d'autel, tabernacle
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Banos
Emplacement dans l'édifice choeur

Ce meuble, comme l'autel aujourd'hui dans le collatéral droit de l'église, est réputé provenir du couvent des Jacobins de Saint-Sever, distant de Banos de six kilomètres (D. Chabas, 1979). Cette tradition semble toutefois sujette à caution : les dimensions du meuble et l'iconographie de son décor le désignent manifestement comme un maître-autel. Or, l'ancien maître-autel des Jacobins, parfaitement connu, est aujourd'hui conservé à l'église abbatiale de Saint-Sever. Quant aux autels secondaires de l'église des Jacobins, ils n'atteignaient probablement pas l'ampleur du meuble ici étudié.

L'autel est datable du dernier quart du XVIIe siècle en raison de la composition architecturée du tabernacle et de détails décoratifs caractéristiques, comme les piédestaux cylindriques des statuettes ornés de têtes d'ange, les amortissements des ailes en forme de retable miniature ou les statuettes d'anges portant des cornes d'abondance. Il est l'un des rares exemples chalossais à avoir conservé son tombeau d'autel à cadre sculpté, dont le panneau frontal devait être originellement garni de cuir gaufré et peint, comme celui de l'église voisine d'Audignon. En revanche, la polychromie de ce panneau et du reste du meuble a été entièrement refaite au XXe siècle (sans doute par le curé Descorps), de même que la dorure, reprise assez grossièrement à la bronzine.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Lieu de provenance (incertitude sur le lieu)
Commune : Saint-Sever
Édifice ou site : église du couvent des Jacobins

Le tombeau droit est constitué d'un devant d'autel en quatre planches horizontales (qui a peut-être remplacé un antependium en cuir gaufré) entouré d'un cadre sculpté en bas relief dans la masse, et d'une table d'autel en chêne à bord mouluré en doucine droite ; les panneaux de la face et des côtés sont peints en rouge brique avec motifs décoratifs bichromes verts et blancs ; pierre d'autel à cinq croix gravées. Gradin droit à décor en relief dans la masse et tablette saillante en trois planches, à bord mouluré en quart de rond. Tabernacle architecturé : armoire eucharistique de plan trapézoïdal flanquée aux angles externes de colonnettes torses à chapiteau corinthien et flanquée de deux ailes droites calées par des ailerons en volute ; porte cintrée à oreilles décorée d'un relief dans la masse ; fausse niche à cadre cintré à oreilles et console (supportant un haut-relief) sur les pans latéraux de l'armoire, bas-relief à cadre rectangulaire vertical au milieu de chaque aile ; statuettes sur socle, couronnées de dais à coquille aux angles antérieurs de l'armoire et aux angles externes des ailes ; corniche droite moulurée, avec ressauts semi-circulaires à l'aplomb des dais des statuettes ; panneaux à fausse niche (abritant des statuettes) avec cadres cintrés à oreilles et ailerons en amortissement des ailes ; exposition de plan trapézoïdal, constituée d'un panneau postérieur plat flanqué d'ailerons et, sur la face, de deux statuettes d'anges cariatides, le tout supportant un dais semi-circulaire à coquille sommé d'un globe crucifère. La plupart des reliefs sont sculptés dans la masse des panneaux ; le revers des statuettes est ébauché ; les peintures décoratives du devant d'autel, de la façade de l'armoire eucharistique et du panneau postérieur de l'exposition sont modernes, mais s'inspirent peut-être d'un décor gravé en reparure d'origine.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures plan, rectangulaire, trapézoïdal élévation, droit colonne, 2
Matériaux chêne, mouluré grand cadre, décor en bas relief, décor en haut relief, décor dans la masse, décor en ronde bosse, décor rapporté, doré à la feuille d'or à l'eau, avec assiette, apprêt gravé, peint faux or, polychrome
Mesures h : 340.0
la : 253.0
Précision dimensions

Autel : h = 96,5 ; la = 253 ; pr = 65. Gradin : h = 16 ; la = 250,5. Tabernacle : h = 180 ; la = 240 (dimensions totales avec les ailes et l'exposition). Armoire eucharistique : h = 59,5 (à la corniche) ; la = 105. Porte du tabernacle : h = 28,5 ; la = 18. Ailes du tabernacle : la = 71 (largeur actuelle). Reliefs des ailes du tabernacle : h = 43,5 ; la = 29,5. Panneaux d'amortissement des ailes : h = 63. Exposition : h = 122 ; la = 120 environ. Statuettes d'anges de l'armoire : h = 38 (avec le socle). Statuettes d'anges à corne d'abondance de l'exposition : h = 39,5.

Iconographies Annonciation, saint Pierre apôtre, saint Paul de Tarse, saint Jean-Baptiste, saint Jean l'Evangéliste, ange, angelot, calice, ostensoir, croix, globe
ornementation, terme, aileron, rinceau, entrelacs, feuille d'acanthe, coquille
Précision représentations

Décor du tombeau d'autel. Sur la traverse supérieure du cadre sont sculptés des rinceaux à fleurettes et feuilles d'acanthe ; sur les montants du cadre, des chutes de roses, de marguerites, de pommes, de poires et de feuilles de laurier suspendues à des rubans plissés. Le devant d'autel et les côtés sont peints en rouge brique, les panneaux ornés de quadrillages fleuronnés, les bordures de trèfles alternativement verts et blancs.

Décor sculpté du gradin. Entrelacs soulignés de feuilles d'acanthe et entourant des bouillons de feuilles.

Décor du tabernacle. La porte est sculptée d'un grand calice à motifs cannelés, avec hostie rayonnante, et flanquée de chutes de feuillages peintes. Les fausses niches des pans latéraux de l'armoire abritent deux hauts-reliefs à l'effigie des saints Pierre (à gauche, avec une clef et un livre) et Paul (à droite, avec une épée et un livre), posés sur des consoles en cloche renversée. Le bas-relief de l'aile gauche représente la Vierge de l'Annonciation, celui de l'aile droite l'archange Gabriel. Quatre statuettes d'anges orants (mains jointes ou croisées sur la poitrine) sont placées sous des dais à coquille aux angles antérieurs de l'armoire eucharistique et aux extrémités des ailes ; des têtes d'anges aux ailes déployées ornent le soubassement du tabernacle, les socles des statuettes et les angles supérieurs de la face de l'armoire. Des ailerons à acanthe, couronnés d'une tête d'ange, flanquent les ailes. Les panneaux d'amortissement des ailes, flanqués d'ailerons à feuilles et torse d'ange et couronnés d'un fronton à angelot et coquille, comportent dans le cadre central une statuette (saint Jean-Baptiste avec son agneau à gauche, saint Jean l’Évangéliste avec son calice [perdu] à droite). L'exposition est soutenue par deux statuettes d'ange-cariatide portant des torches en forme de corne d'abondance ; deux autres identiques amortissent la corniche du dais ; des ailerons en volute calent les deux niveaux ; un globe crucifère soutenu par des bouillons d'acanthe couronne la plate-forme centrale ; le panneau de fond du premier niveau est peint d'un ostensoir-soleil, d'arabesques à feuilles d'acanthe et volutes et de chutes de feuillages.

États conservations partie remplacée
repeint
manque
Précision état de conservation

Le degré d'autel parqueté est une réfection, ainsi que le revers de la structure du tabernacle, refait en pin ou sapin, sans doute au XIXe siècle. La peinture du meuble a été entièrement refaite et la dorure reprise à la bronzine ; la peinture rouge brique du devant d'autel et son décor végétal sont une création a novo au XXe siècle ; la dorure est presque entièrement refaite à la bronzine (sur la dorure originelle à la feuille). Les ailerons des ailes du tabernacle sont mutilés. Il manque le calice de la statuette de saint Jean l'Évangéliste.

Ce meuble, au tabernacle richement sculpté, est l'un des rares autels de Chalosse à avoir conservé son tombeau à cadre sculpté d'origine. Il n'a jusqu'à présent pas fait l'objet d'une mesure de protection juridique.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 27/7
  • Service du patrimoine et de l'Inventaire. Dossier de pré-inventaire de la commune de Banos, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
Bibliographie
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    tome III, p. 64
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe