Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Ensemble du maître-autel (autel, gradin, tabernacle, retable)

Dossier IM40005493 réalisé en 2014

Fiche

Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Caupenne
Emplacement dans l'édifice choeur

L'ensemble du maître-autel de Caupenne n'est pas documenté ; seule l'analyse stylistique permet de proposer datation et attribution. L'élément le plus ancien est le retable, que son caractère très architecturé et certains détails de composition et de décor - comme les colonnes cannelées et gainées du premier niveau, la présence d'un second tableau au couronnement, les frontons brisés avec statues d'ange sur les rampants - incitent à dater des dernières décennies du XVIIe siècle ou des premières années du siècle suivant. Sa commande pourrait être liée à la présence d'Henri de Candale de Foix, frère du baron de Doazit, à la tête de la paroisse comme prieur curé en 1695, et surtout à l'acquisition en 1706 de la baronnie de Caupenne par son nouveau seigneur, Bernard de Cès (1654-1725), conseiller et procureur du roi au siège de Saint-Sever. La famille de Cès-Caupenne fut en effet, selon la tradition locale (monographie paroissiale du curé Darrieutort, 1881), très active dans l'embellissement de l'église du chef-lieu de son fief. Sans doute eut-elle également un rôle dans l'achat vers 1770 de l'autel en marbre polychrome, que son style caractéristique permet d'attribuer aux célèbres frères Mazzetti, Bernard Virgile (1706-1786) et Jacques Antoine (1719 ou 1725-1781), sculpteurs originaires du Tessin et installés en Avignon, qui travaillèrent à partir de 1751 pour la cathédrale de Dax et pour plusieurs autres églises des diocèses d'Aire et de Dax. L'autel de Caupenne, non signé, présente notamment des similitudes avec celui de Laurède (1769-1775) dans le même canton. Il servit à son tour, très probablement, de modèle pour l'autel majeur de Vicq-d'Auribat (réf. IM40005376), commune distante de Caupenne d'une vingtaine de kilomètres.

Le retable, dont le curé Darrieutort souhaitait en 1881 la destruction afin de dégager le chœur roman et ses "merveilles artistiques", a fait l'objet d'une restauration complète en 2003, en même temps que le décor intérieur de l'église.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : Mazzetty Bernard Virgile, dit(e) Mazzetti,
Bernard Virgile Mazzetty , dit(e) Mazzetti (1706 - 1786)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par analyse stylistique
Auteur : Mazzetty Jacques Antoine, dit(e) Mazzetti,
Jacques Antoine Mazzetty , dit(e) Mazzetti (1719 - 1781)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par analyse stylistique
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1972/10/23
Précisions sur la protection

Arrêté de classement : maître-autel, retable, tabernacle, exposition.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Caupenne, par le curé Darrieutort, mai 1881.

    Archives départementales des Landes : 16 J 16 b
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 93/9
Documents figurés
  • L'ensemble du maître-autel avant restauration. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 191
Bibliographie
  • LAVIEC Catherine. L’œuvre des Mazzetty dans les Landes. T.E.R. d'histoire de l'art, Université de Bordeaux III, 1987.

    p. 60-61
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 20-21

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe