Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Sainte-Madeleine et cimetière

Ensemble du maître-autel (autel, 2 gradins d'autel, tabernacle, 2 statues d'anges lampadophores)

Dossier IM40004771 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations autel, gradin d'autel, tabernacle, statue
Titres Anges lampadophores
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Clermont
Emplacement dans l'édifice choeur

Comme l'indique une inscription gravée, cet autel fut offert en 1866, à l'issue de la reconstruction quasi totale de l'église, par "Jeanne Lartigau, veuve Despériès". Cette personne, qui parraina en 1871 la grosse cloche de l'église (réf. IM40004795), était la veuve de Jacques Despériers de Lagelouse (1778-1844), troisième fils de Pierre (1733-1808) et de Jeanne du Becq (1748-1784), dont les frères aînés, Jacques-Ferdinand (1767-1842) et Étienne (1773-1866), furent respectivement député des Landes et maire de Clermont pendant 35 ans. Les armoiries de son neveu, le peintre Jacques Ferdinand Despériers de Lagelouse (1808-1871), figurent avec celles de sa femme Louise Huchet de La Bédoyère dans le collatéral droit de l'église (réf. IM40004792). La résidence principale de la famille était le château de Cauneille (canton de Peyrehorade).

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1866, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Despériers de Lagelouse Jeanne,
Jeanne Despériers de Lagelouse , né(e) Lartigau

Épouse de Jacques Despériers de Lagelouse (1778-1844).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
donateur, signature

Meuble de style classique en marbre blanc et rouge veiné des Pyrénées (massif postérieur-gradin), posé sur un degré d'autel à trois marches en chêne ciré. Autel-tombeau droit, à la face divisée par deux paires de colonnettes encadrant des panneaux rectangulaires, adossé à un massif postérieur débordant, formant gradin ; celui-ci encastre un tabernacle à porte cintrée (laiton doré) flanquée de deux colonnettes portant un arc en plein cintre ; exposition à quatre colonnes soutenant un cul-de-four amorti d'une croix. Le décor rapporté de l'autel est en bois doré. Les statues d'anges lampadophores, en plâtre polychrome, sont posées sur des sellettes modernes en bois tourné "en vis de pressoir".

Catégories marbrerie, sculpture, bronze d'art
Structures plan, rectangulaire élévation, droit colonne, 10
Matériaux marbre uni, blanc, poli, mouluré, gravé
marbre veiné, rouge, poli
laiton, fondu, doré
bois, doré à la feuille d'or
Mesures h : 364.0
la : 254.0
Précision dimensions

Autel : h = 101 ; la = 220 ; pr = 60 ; massif postérieur : la = 254 ; gradin inférieur : h = 21,5 ; gradin supérieur : h = 44 ; tabernacle : h = 97 ; la = 56,5 ; exposition : h = 125 (sans la croix sommitale) ; h = 166 (avec la croix) ; statues d'anges lampadophores : h = 127 (sans le candélabre) ; h = 191 (avec le candélabre).

Iconographies Agneau mystique, La Croix, Triangle trinitaire
ornementation, chapiteau
ange, chandelier
Précision représentations

Agneau mystique (relief en bois doré) sur la face du tombeau d'autel ; croix rayonnante surmontée du triangle trinitaire sur la porte du tabernacle (laiton fondu) ; croix en ronde bosse (marbre) en amortissement du dais d'exposition ; chapiteaux à crochets feuillagés sur les colonnettes. Statues d'anges lampadophores : robe blanche, manteau vert bordé d'or, ailes à demi repliées.

Inscriptions & marques inscription concernant le donateur, gravé
date, gravé
inscription, latin, gravé
Précision inscriptions

Inscription concernant le donateur et date (gravées au revers du tabernacle) : DON DE / JEANNE LARTIGAU / VEUVE DESPÉRIÈS / ANNÉE 1866. Inscription (gravée et dorée sur la face de l'autel, sous le relief de l'Agneau mystique) : ALTARE PRIVILEGIATUM.

États conservations repeint
Précision état de conservation

La polychromie et la dorure des statues d'anges ont été refaites vers 1990.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe