Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Ensemble du décor d'architecture intérieur de la basilique (niche, bases, chapiteaux, culots, clefs de voûte, frise)

Dossier IM40004631 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations niche, base, chapiteau, culot, clef de voûte, frise
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice choeur, vaisseau central collatéraux, chapelles, tribune occidentale

Le décor sculpté intérieur de l'église, en pierre de Montfort (ou de Nousse), fut exécuté au fur et à mesure de l'avancement des travaux de construction, qui s'échelonnèrent sur trois décennies, sous la direction de Jules Sibien puis de Gustave Alaux à partir de 1863. Dès 1855, la niche destinée à abriter la statue de Notre-Dame de Buglose, les chapiteaux des colonnes voisines et le bandeau régnant autour du chœur étaient achevés, comme le montre la description précise qu'en fit le trésorier de la fabrique, Vieilhedent, dans un rapport à l'évêque Épivent en avril de cette année. Les chapiteaux, culots et clefs de voûte du vaisseau central, des collatéraux et du porche sont contemporains de la reprise des travaux par Alaux en 1863-1864. Le même rapport de Vieilhedent livre le nom du principal auteur des sculptures de la première campagne, le Montpelliérain Jean Layrolle, qui achevait au même moment une autre collaboration avec Sibien à l'église de Sanguinet (1853-1856, réf. IA40001312) et qui travaillera l'année suivante à celle de Gabarret (réf. IM40003322 et 3323) et en 1864-1871 à la cathédrale de Dax (réf. IM40004427). Layrolle, qui avait œuvré à l'abbatiale de Saint-Sever dès 1849, devait reprendre à Gabarret le modèle des deux culots à buste d'ange de la nef de Buglose.

Le décor comprend la totalité des chapiteaux intérieurs de l'édifice, le bandeau à frise qui règne dans le vaisseau central (au-dessus des grandes-arcades) et dans le chœur, quelques culots et bases des dosserets de la nef, les culots recevant les retombées des voûtes dans les collatéraux et dans le porche, les clefs de voûte de la nef et du chœur et les deux arcades mentant du porche vers l'avant-nef et vers le collatéral sud. Seuls les chapiteaux et culots ayant reçu un décor historié, figuré ou symbolique font l'objet de sous-dossiers ; les chapiteaux à feuilles (dont les chapiteaux doubles de la tribune, ici illustrés, et les chapiteaux simples des parties basses de la nef et des collatéraux) ne sont pas étudiés, sauf exceptions signalées.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1855, daté par source
1863, daté par source
Auteur(s) Auteur : Sibien Jean Antoine Jules,
Sibien Jean Antoine Jules (1822 - )

Élève de Labrouste, beau-frère de Dupuy, chef de division au ministère de l'Intérieur ; agent en chef, puis architecte du département des Landes jusqu'en 1859 (remplacé par Alexandre Ozanne) ; architecte diocésain d'Aire-sur-l'Adour à partir du 15 mai 1849 ; démissionne pour raison de santé le 26 octobre 1880 et accède à l'honorariat le 1er novembre suivant (J.-M. Leniaud,Répertoire des architectes diocésains du XIXe siècle).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Alaux Gustave,
Gustave Alaux (1816 - 1882)

Jean-Paul Louis Gustave Alaux, né à Bordeaux le 29 novembre 1816 à Bordeaux, mort dans la même ville le 23 mars 1882 ; fils du peintre Jean-Paul, dit Gentil-Alaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Layrolle Jean,
Jean Layrolle

Sculpteur d'origine montpelliéraine ; travaille à Buglose en 1855, à Gabarret en 1856-1864 et à la cathédrale de Dax en 1864-1871.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Statut de la propriété propriété du département

Références documentaires

Bibliographie
  • CAZAUNAU L., LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 160-163
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe