Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Ensemble des peintures murales de l'église

Dossier IM40005757 réalisé en 2014
Dénominations peinture monumentale
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Larbey
Emplacement dans l'édifice choeur ; vaisseau principal

Comme l'indique la monographie de l'abbé Lamaignère (1940), les murs intérieurs de l'église étaient, au milieu du XIXe siècle, recouverts d'un simple badigeon. En 1868, à l'occasion du don fait par Blanche Domenger de l'ancien maître-autel en marbre de l'église de Mugron (réf. IM40005735), des peintures décoratives furent exécutées sur les murs et voûtes de l'édifice afin de donner à "ce meuble précieux" un cadre digne de lui. Les travaux incombèrent au peintre Meyranx de Mugron, certainement Bernard, dit Tiburce Meyranx (1828-1888) - plutôt que son petit-cousin André-Henri (1846-1894), également décorateur mais âgé seulement de vingt-deux ans à cette date. Son devis, daté du 28 mars 1868, promet "une peinture sans luxe, mais décente et d'un style approprié au nouvel autel et à l'architecture du chœur". De fait, s'il est difficile de déceler le moindre lien stylistique entre l'autel néoclassique et les motifs d'inspiration gothique du nouveau décor, celui-ci présente bien la sobriété annoncée : le faux appareil sans ornement des murs et voûtes est rehaussé seulement par les frises polychromes des dosserets et des nervures et par les motifs des clefs de voûte (armoiries du pape Pie IX et de l'évêque Epivent, étole et ostensoir). Seule l'ancienne fenêtre orientale du collatéral, murée dès 1720 (construction de la sacristie), a fait l'objet d'un décor un peu plus élaboré : fausses lancettes à rinceaux de vigne, oculus timbré du monogramme de la Vierge.

Ces peintures subsistent pour l'essentiel aujourd'hui, hormis dans le chœur et certaines parties du mur sud de la nef. En effet, des sondages effectués vers 2007 ont révélé à ces endroits la présence sous-jacente de peintures anciennes, qui ont été dégagées et restaurées en 2010 par Corinne Plumejeaud, de Bayonne. Datées de 1603 (Calvaire et Collège apostolique de la nef) et 1610 (Déisis et Jugement dernier du chœur), elles ont certainement été exécutées par une seule et même main, comme le montrent leur facture sommaire, leur trait malhabile et leur absence presque totale de modelé.

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1603, porte la date
1610, porte la date
1868, daté par source
Auteur(s) Auteur : Meyranx Bernard dit Tiburce,
Bernard dit Tiburce Meyranx (1828 - 1888)

Peintre décorateur, né et mort à Mugron (Landes), fils du peintre Jean Meyranx (1798-1886) et frère de l'abbé Louis-Bernard Meyranx (1834-1918), auteur d'une monographie historique de Mugron.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur, attribution par source

Les peintures décoratives de 1868 couvraient la totalité des murs et des voûtes ; leur technique est sans doute la peinture à la chaux. Pour les peintures du XVIIe siècle du chœur et de la nef, voir sous-dossiers IM40005758, IM40005759 et IM40005760.

Catégories peinture murale
Matériaux enduit, support, peinture à la chaux
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies ornementation, MA, frise, ruban plissé, croix pattée, fleur de lys, vigne
Précision représentations

Peintures de 1868 : faux appareil sur la totalité des murs et des voûtes ; frises polychromes sur les dosserets et les nervures des voûtes, à motifs de rinceaux fleuris, ruban plissé, losanges à fleurs de lys, croix pattées et croix de Toulouse ; fenêtre orientale murée du collatéral peinte d'un remplage en trompe-l'œil (deux lancettes à rinceaux de vigne, oculus de réseau avec monogramme MA) ; quatre clefs de voûte ornées d'armoiries (vaisseau principal), d'une fleur verte à pistil doré (clef ouest du collatéral), d'une étole et d'un ostensoir sur fond bleu (clef est du collatéral) ; ciel étoilé (détruit vers 2007) sur le cul-de-four de l'abside.

Inscriptions & marques armoiries, peint
Précision inscriptions

Armoires sur les clefs de voûte du vaisseau principal : de Louis-Marie Epivent, évêque d'Aire et Dax (clef ouest), du pape Pie IX (clef est).

Précision état de conservation

Le décor de 1868 dans le chœur (ciel étoilé) a été détruit lors du dégagement de la peinture de 1610.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Annexes

  • Extrait d'un devis de restauration de l'église de Larbey par Bernard dit Tiburce Meyranx, 28 mars 1868 (AD Landes, 2 O 1032)

    "1° Au chœur, le bureau des marguilliers, informé que Madame Domenger veut faire cadeau à l'église de Larbey de l'autel en marbre qui ornait si bien l'ancienne église de Mugron, reconnait l'absolue nécessité de faire aux murs et à la voûte un fort grattage, suivi d'un redressement des murs, qu'il faut couvrir d'une peinture, sans luxe, mais décente et d'un style approprié au nouvel autel et à l'architecture du chœur [...]. / Marchepieds des autels, à la boiserie du chœur qui sert de stalles, le confessionnal doit être refait ainsi que la porte d'entrée" (prix du confessionnal : 135 francs).

Références documentaires

Bibliographie
  • LAMAIGNERE Raphaël. La paroisse et l'église de Larbey, notes recueillies pour un petit essai d'histoire locale. Août 1940.

Périodiques
  • Résonance. Les feuillets de l'Association Historique et Culturelle du canton de Mugron.

    n° 4, décembre 2010
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe