Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy)

Ensemble des 2 verrières du chœur : Saint Luc et saint Jean, Saint Matthieu et saint Marc (baies 1 et 2)

Dossier IM40005208 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations verrière
Titres Saint Luc et saint Jean
Saint Matthieu et saint Marc
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Poyartin
Emplacement dans l'édifice choeur (baies 1 et 2)

Les verrières du chœur, non signées, son attribuables avec certitude au verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant (1839-1915), qui fournit en 1907 les verrières des première et deuxième travées des collatéraux (réf. IM40005210 et IM40005211). Les deux ensembles présentent de nombreux traits communs : types des visages masculins, nimbes à halo festonné, traitement plastique des chevelures et des barbes, motifs de fond en grisaille à feuilles de vigne stylisées et cages à mouches, bordures des médaillons à course de perles et filets jaunes. La date d'installation des verrières des Évangélistes est en revanche hypothétique, l'église ayant connu au moins deux campagnes successives de vitrerie, sans même compter la rose occidentale, posée seulement en 1953 (réf. IM40005212).

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Lieu d'exécution Commune : Bordeaux
Auteur(s) Auteur : Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre,
Gustave-Pierre Dagrant ou Dagrand (1839 - 1915)

Né Pierre-Gustave Dagrand en 1839, change son nom en Gustave-Pierre Dagrant en 1889. Peintre-verrier à Bayonne, puis à Bordeaux (7, cours Saint-Jean).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, attribution par analyse stylistique

Chaque verrière est composée de deux lancettes à la tête incurvée en amande, d'un oculus de réseau quadrilobé et de deux mouchettes.

Catégories vitrail
Structures lancette, 2 oculus de réseau jour de réseau, 2
Matériaux verre transparent, peint, grisaille sur verre
plomb, réseau
Mesures h : 280.0
la : 90.0
Précision dimensions

Dimensions approximatives.

Iconographies à mi-corps, Les Evangélistes
ornementation, ornement à forme végétale, feuille de vigne
Précision représentations

Les Évangélistes sont figurés à mi-corps dans des médaillons quadrilobés à bord perlé, occupés à rédiger leur évangile dans un livre (Matthieu), sur un volumen (Jean) ou une tablette (Luc et Marc). Le médaillon, à mi-hauteur de la lancette, se détache sur un fond décoratif en grisaille à motifs géométriques fleuronnés, feuilles de vigne stylisées et cages à mouches. La bordure à fond rouge semé de fleurons verts, est cernée de courses de perles. L'oculus de réseau, à fond rouge, est orné d'un médaillon perlé bleu et d'un bouquet trifide de tiges fleuries.

Inscriptions & marques inscription concernant le donateur, peint
Précision inscriptions

Inscription concernant l'iconographie (sur un cartel à fond noir au milieu de la traverse inférieure) : ST. LUC. ev. / ST. JEAN. ev. (baie 1) ; ST. MATHIEU. ev. / ST. MARC. ev. (baie 2).

Précision état de conservation

La verrière nord, davantage exposée aux intempéries, présente de fortes usures au niveau des parties peintes (visages et mains).

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I (Donateurs et créateurs).

    p. 44
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe