Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cathédrale Notre-Dame

Ensemble de l'autel de Notre-Dame de Lourdes (autel, gradin d'autel, tabernacle, 2 crédences, statue, peinture monumentale)

Dossier IM40004454 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations autel, gradin d'autel, tabernacle, crédence, statue, peinture monumentale
Titres Notre-Dame de Lourdes
Appellations de Notre-Dame de Lourdes
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : place de la Cathédrale place Roger-Ducos
Emplacement dans l'édifice déambulatoire, 2e travée au sud

L'autel de Notre-Dame de Lourdes fut exécuté en 1897 par la Marbrerie Sainte-Germaine et du Bon Pasteur, fabrique toulousaine (26, allées Lafayette) dirigée par Reilhac et Saint-Laurent, qui devait encore fournir l'autel du Sacré-Cœur deux ans plus tard (réf. IM40004451). Il fut offert par Mmes Bergeron, Lagrange et Puyo, qui en revendiquèrent la propriété lors de l'inventaire de 1905 (n° II/90). Comme pour l'autel du Sacré-Cœur, trois dessins préparatoires en sont conservés (d'abord au presbytère de la cathédrale, puis par l'architecte René Guichemerre, enfin dans une collection particulière). Tous datés de 1897 (le troisième du 6 avril) et numérotés 366, 445 et 446, ils ont probablement été réalisés ensemble, et non successivement, pour permettre aux commanditaires de faire leur choix : c'est en effet le deuxième (n° 445) qui fut adopté. La réalisation finale est toutefois enrichie de deux bas-reliefs supplémentaires par rapport au modèle choisi.

Le nouveau meuble remplaçait un ancien autel en bois, "de style Louis XV très orné", dédié à saint Eutrope et dévolu à la confrérie des jardiniers de Dax (monographie paroissiale de 1887), qui pourrait être l'autel actuellement dédié à saint Vincent de Xaintes (réf. IM40004447).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1897, daté par source
Lieu d'exécution Commune : Toulouse
Adresse : 26 allées Lafayette
Auteur(s) Auteur : Marbrerie Sainte-Germaine et du Bon Pasteur
Marbrerie Sainte-Germaine et du Bon Pasteur

Fabrique fondée par Reilhac et Saint-Laurent à Toulouse (26, allées Lafayette).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Reilhac Saint-Laurent, dit(e) Maison Reilhac Saint-Laurent et Compagnie
Reilhac Saint-Laurent , dit(e) Maison Reilhac Saint-Laurent et Compagnie

La Marbrerie Sainte-Germaine et du Bon Pasteur, Reilhac Saint-Laurent & Compagnie, fut fondée en 1835 à Toulouse (au 12, puis au 26, allées Lafayette). L'en-tête de la correspondance portait en 1891 les mentions suivantes : "Spécialités de travaux d'église concernant le Marbre et la Pierre / Autels, chaires, appuis de communion, bénitier, etc. / Carrelement en marbre et en mosaïque française / Statues en marbre et en pierre / Monuments funéraires / Cheminées en tous genres".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Saint-Laurent
Saint-Laurent

Co-fondateur avec Reilhac de la Marbrerie Sainte-Germaine et du Bon Pasteur à Toulouse (26, allées Lafayette).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

L'autel de style néo-roman, exécuté en marbre plaqué sur âme maçonnée : marbre blanc (sans doute de Saint-Béat), griotte de Campan rouge pour le degré d'autel et les bases des crédences, brèche rouge et grise (incarnat de Saint-Nazaire ?) et rouge veiné du Languedoc (de Caunes-Minervois) pour les fûts de colonnettes. L'autel-table est porté par deux colonnettes angulaires et adossé à un massif postérieur gravé d'un faux appareil ; le gradin qui surmonte le massif encastre un tabernacle architecturé à porte rectangulaire en laiton doré inscrite dans une arcade cintrée sur colonnettes ; ailes latérales de même hauteur ; exposition architecturée à l'aplomb de l'armoire eucharistique ; deux crédences à plateau carré sur colonnette, adossées au mur de fond, flanquent l'autel. Le revêtement en marbre blanc de ce mur est homogène avec l'autel et en reprend la mouluration et la corniche crénelée.

Une peinture monumentale à la détrempe (?) sur enduit, au-dessus de ce lambris de marbre, couvre l'intérieur de l'arcade en plein cintre dans laquelle s'inscrit l'autel.

Catégories marbrerie, sculpture, peinture murale
Structures plan, rectangulaire élévation, droit colonne, 12
Matériaux marbre uni, blanc, mouluré, décor en bas relief, décor dans la masse, décor rapporté, gravé, doré
marbre veiné, rouge, poli, tourné
plâtre, moulé, peint, polychrome
Mesures h : 96.0
la : 200.0
pr : 60.0
Précision dimensions

Dimensions du tombeau d'autel. Massif postérieur-gradin : h = 133, la = 53,5. Tabernacle : h = 113 (avec l'exposition) ; la = 51 (armoire eucharistique) ; h = 70, la = 228 (ailes, sans les tourelles d'amortissement ; tourelles : h = 40). Statue : h = 140 environ.

Iconographies Apparition de l'Immaculée Conception à sainte Bernadette
Annonciation
Apparition de la Vierge à saint Dominique, don, rosaire, armoiries
MA, Coeur Sacré de Marie
ornementation, ornement à forme architecturale, tour
Vierge
ornementation, retable, ordre corinthien, MA, pot à feu
Précision représentations

Autel : trois bas-relief en marbre blanc occupent respectivement les arcades du panneau central de l'autel (Apparition de l'Immaculée Conception à Bernadette) et ceux des ailes du tabernacle (Annonciation à gauche, Remise du rosaire à droite) ; la face de l'armoire eucharistique imite un portail roman à voussure en plein cintre (décorée d'une tresse et d'une frise de palmettes), colonnettes et tympan (orné du cœur sacré de Marie en relief dans la masse) ; la porte en laiton est ornée du monogramme M.A. couronné (fondu et rapporté) ; le gradin est sculpté dans la masse d'une frise de croix grecques fleuronnées sur fond doré ; l'exposition architecturée est flanquée de tourelles rondes appareillées, crénelées et coiffées de bulbes à écailles ; des tourelles identiques amortissent les extrémités des ailes.

Peinture murale : retable feint de style classique, imitant le bois peint et doré, constitué de deux paires de colonnes corinthiennes cannelées et baguées portant un entablement à ressauts amorti, au centre, par un fronton brisé avec cartouche à cuirs (frappé du monogramme M.A.) et croix sommitale rayonnante, sur les côtés par deux pots à feu ; de part et d'autre du retable, des ailerons en volute à feuille d'acanthe et chute de fruits et de fleurs ; sur la contretable, une niche véritable. Le faux retable, qui se détache sur un fond rose saumon semé de fleurettes, surmonte un bandeau rouge orné de rinceaux d'acanthe et palmettes dorés "à la Lepautre".

États conservations manque
partie remplacée
Précision état de conservation

La clôture d'autel qui entourait originellement le degré d'autel (mentionnée dans l'inventaire de 1906) a été supprimée avant 1992 ; il s'agit peut-être de l'une des clôtures démontées et actuellement déposées à l'étage de la sacristie.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Premier projet (n° 366) pour l'autel de Notre-Dame de Lourdes, par la Marbrerie Sainte-Germaine et du Bon Pasteur. Dessin à la plume aquarellé, 1897.

    Collection particulière
  • Deuxième projet (n° 445) pour l'autel de Notre-Dame de Lourdes, par la Marbrerie Sainte-Germaine et du Bon Pasteur. Dessin à la plume aquarellé, 1897.

    Collection particulière
  • Troisième projet (n° 4465) pour l'autel de Notre-Dame de Lourdes, par la Marbrerie Sainte-Germaine et du Bon Pasteur. Dessin à la plume aquarellé, 6 avril 1897.

    Collection particulière
  • Monographie paroissiale de la cathédrale, par l'archiprêtre Pierre Lorreyte, vers 1887.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Inventaire des biens de la mense et de la fabrique, 5 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 107/15-17
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe