Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre

Ensemble de l'autel de la Vierge (autel, gradin, tabernacle, retable, 2 crédences)

Dossier IM40005023 réalisé en 2013

Fiche

Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Montfort-en-Chalosse
Adresse : place de l'Eglise
Emplacement dans l'édifice collatéral nord, mur oriental

L'autel de la Vierge et son pendant du collatéral sud (dédié à saint Roch, réf. IM40005025) sont très proches des productions de la maison Doumeret et Daux, active à Bordeaux (2, rue de l'Archevêché) de la Restauration au Second Empire, d'abord dans le style néoclassique, puis dans le goût néogothique à partir des années 1850. L'autel marial de Montfort présente de fortes ressemblances, en particulier, avec celui de l'église d'Arjuzanx (canton de Morcenx, réf. IM40002135), livré par Daux en 1860 : leurs tombeaux et tabernacles respectifs sont identiques. La statue (sous-dossier) qui occupe la niche du retable est une copie en plâtre de la Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame du Salve (vers 1300) conservée à l'église Saint-Laud d'Angers. Les peintures aux motifs architecturaux d’inspiration gothique qui couvrent la voûte de la chapelle ont certainement été conçues pour s'harmoniser avec le meuble.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Doumeret,
Doumeret

Maison Doumeret et Daux, fabricants de mobilier religieux à Bordeaux (2, rue de l'Archevêché) de la Restauration au Second Empire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant d'autel, (?), attribution par analyse stylistique
Auteur : Daux,
Daux

Maison Doumeret et Daux, fabricants de mobilier religieux à Bordeaux (2, rue de l'Archevêché) de la Restauration au Second Empire. Dans les années 1850, le fils Daux dirigeait une succursale à Dax (rue des Carmes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant d'autel, (?), attribution par analyse stylistique

Ensemble de style néogothique. Autel posé sur un degré à deux marches en chêne ; tombeau droit, en marbre blanc, à la face divisée par une arcature en bois doré composée de sept arcs brisés sur colonnettes ; le massif postérieur débordant porte un gradin droit, lequel encastre un tabernacle parallélépipédique en bois peint et plaques de marbre blanc encastrées, avec porte en arc brisé surmontée d'un gâble. Retable-lambris en bois peint blanc et or, composé de trois corps épousant le plan à pans de la chapelle et scandés d'arcatures garnies de panneaux en marbre blanc ; le corps médian comporte en son centre un grand édicule à niche, disposé à l'aplomb du tabernacle de l'autel, couronné d'une flèche ajourée et flanqué d'ailes obliques. De part et d'autre du retable sont fixées deux petites crédences assorties, en bois peint et doré.

Catégories marbrerie, menuiserie, sculpture
Structures plan, rectangulaire élévation, droit colonne, 12
Matériaux marbre uni, blanc, mouluré, poli, gravé, doré
bois, décor, mouluré, doré à la feuille d'or, sur apprêt
Mesures h : 226.0
la : 253.0
Précision dimensions

Autel : h = 94 ; la = 210 ; pr = 58 ; gradin : h = 21 ; tabernacle : h = 99 (avec les amortissements) ; la = 68 ; battant de la porte : h = 48 ; niche de l'exposition : h = 184 ; retable : h = 500 environ ; corps latéraux du retable : h = 268 (à la corniche, sans le couronnement) ; la = 150.

Iconographies ornementation, ornement à forme architecturale, gable, pinacle, remplage, ornement à forme végétale, vigne, grappe, rinceau, lierre
Précision représentations

Arcature gothique sur le tombeau d'autel et sur les trois corps du retable ; remplage gothique sur la porte du tabernacle, gâble fleuronné en accolade au-dessus ; feuilles de vigne et rinceaux de lierre sur les chapiteaux des arcatures du retable ; grands gâbles à remplage, fleurons et crochets, flanqués de pinacles fleuronnés, en amortissement des corps latéraux du retable ; flèche ajourée à trois pans, ornée de crochets et cantonnée de pinacles, en amortissement de la niche du corps central ; lambrequins à découpe trilobée et fleurons sur les crédences.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère, cimetière, 1817-1937.

    Archives départementales des Landes : 2 O 1140
Périodiques
  • BECCIA Isabelle. "Bernard Jabouin (1810-1889), un sculpteur ornemaniste bordelais et ses concurrents". Revue historique de Bordeaux, 2004, p. 85-119.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe