Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Ancienne église paroissiale Notre-Dame de Maylis

Ensemble de l'ancien maître-autel (autel, gradin, tabernacle, retable, 3 statues)

Dossier IM40005865 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations autel, gradin d'autel, tabernacle, retable, statue
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Maylis
Emplacement dans l'édifice choeur
Oeuvre disparue

L'ancien maître-autel de la vieille église de Maylis, qui servit longtemps d'écrin à la célèbre statue de Notre-Dame (réf. IM40005866), était un ensemble homogène de la seconde moitié du XVIIe siècle, à l'exception du tombeau d'autel, remplacé dans le dernier tiers du XVIIIe siècle ou au début du siècle suivant. Après la construction de la nouvelle église de pèlerinage et la démolition partielle du vieux sanctuaire, le meuble fut mis en vente le 12 avril 1908 pour la somme de 50 francs, mais ne trouva pas preneur et demeura donc en place jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre. Encore presque intact - bien qu'en mauvais état - dans les années 1950, époque où il fut photographié par le Dacquois Raymond Labat, il a été démantelé par la suite et en grande partie détruit. Selon Monique Veaux, étaient encore conservés vers 1980 le tabernacle, les deux colonnes vitinae externes du retable et les statues de saint Antoine et saint Roch. Le tabernacle, seul élément encore présent dans la sacristie de la nouvelle église en 1992 (pré-inventaire), n'a pu être localisé lors de l'enquête de 2015 (comm. orale du frère Jean de la Croix).

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Stade de création copie interprétée de peinture

Description de l'ensemble avant son démantèlement et sa destruction partielle (d'après des cartes postales anciennes et une photographie des années 1950). Autel tombeau légèrement galbé, peint en faux marbre, moulures et décor dorés. Gradin unique à décor sculpté rapporté. Tabernacle architecturé, entièrement doré à la feuille d'or, à l'exception du dais d'exposition, peint en rouge, et des carnations des figures, peintes au naturel : armoire eucharistique de plan trapézoïdal flanquée de deux ailerons, la façade et les pans latéraux encadrés par des colonnettes (déjà disparues en 1950) ; porte en plein cintre décorée d'un relief à fond en cuvette ; niche à console (supportant une statuette) sur les pans latéraux de l'armoire ; corniche droite moulurée, à ressauts ; exposition de plan trapézoïdal, constituée d'un panneau postérieur plat flanqué d'ailerons et sommé d'un dais plat de même plan (peut-être soutenus à l'origine par deux statuettes d'anges cariatides ?). Retable à trois corps délimités, au centre, par deux colonnes corinthiennes au fût renflé, cannelé et rudenté, et, sur les côtés, par deux colonnes torses du même ordre, portant un entablement droit à ressauts ; le soubassement et les hauts piédestaux des colonnes et pilastres sont panneautés ; la contre-table est occupée par une niche à encadrement cintré à oreilles ; chacun des corps latéraux, sur plan oblique, comporte une fausse niche rectangulaire à console supportant une statue. La corniche est amortie d'un panneau chantourné à l'aplomb du corps central, de vases et de pots à feu à l'aplomb des corps latéraux et des colonnes.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures plan, rectangulaire élévation, galbé colonne, 4
Matériaux bois, peint, faux marbre, polychrome, doré
Précision dimensions

Dimensions approximatives du tabernacle : h = 120, la = 200.

Iconographies Assomption, saint, IHS, MA, Vierge à l'Enfant, saint Roch de Montpellier, saint Antoine abbé
ornementation, angelot, dais, draperie, feston, aileron, chute végétale, pot à fleur, pot à feu
Précision représentations

Décor de l'autel : deux rameaux feuillus en sautoir.

Décor du gradin : angelot aux ailes déployées et draperies en festons.

Décor du tabernacle : Assomption de la Vierge entourée de quatre anges en relief sur la porte, celle-ci surmontée d'un dais en pavillon à draperies festonnées ; deux statuettes de saints non identifiés dans les niches des pans latéraux de l'armoire, surmontées de dais identiques à celui de la façade ; angelot et draperies festonnées sur le soubassement, entre deux médaillons ovales horizontaux à volutes timbrés des monogrammes I(H)S et M ; ailerons à volute couverte d'une feuille d'acanthe ; statuette de la Vierge à l'Enfant sur la plate-forme de l'exposition, devant une cadre aux angles échancrés flanqué de chutes de fruits en relief et d'ailerons en volute.

Décor du retable : statue de la Vierge à l'Enfant dans la niche de la contre-table, statues de saint Roch et de saint Antoine sur des consoles à cartouche devant les fausses niches des corps latéraux, couronnées d'une coquille et entourées de chutes de fleurs ; angelot et draperies festonnées sur l'entablement au-dessus de la niche centrale ; chutes de laurier et draperie de part et d'autre de la même niche ; chutes de fleurs (roses, tournesols et marguerites) et de draperies sur les panneaux verticaux ou parcloses encadrant la niche ; branches de chêne sur les panneaux verticaux de part et d'autre des fausses niches latérales ; cannelures et rudentures perlées sur le fût des colonnes internes, branches de vigne sur celui des colonnes torses externes ; cartouches ovales bombés encadrés de palmes d'acanthe sur les dés des piédestaux des colonnes ; cartouche ovale à cuirs et volutes (portant une inscription non déchiffrée) en amortissement du corps central, pots à feu à l'aplomb des colonnes, vases à fleurs en amortissement des corps latéraux.

États conservations oeuvre démantelée
oeuvre détruite
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère, cimetière (1837-1922).

    Archives départementales des Landes : 2 O 1247
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 210/9
Documents figurés
  • Ensemble du maître-autel avant démantèlement. Photographie. Raymond Labat, Dax, milieu 20e siècle.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe