Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église abbatiale Saint-Sever

Ensemble de 5 cloches

Dossier IM40006276 réalisé en 2015

Fiche

Titres
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : place du Tour du Sol
Emplacement dans l'édifice clocher

Les dates des cinq cloches conservées s'échelonnent entre le deuxième quart du XVIIIe siècle et les années 1810-1820. Deux cloches d'Ancien Régime, fondues respectivement par les fondeurs d'origine espagnole Corrales en 1739 et Cabanzo en 1742, ont été préservées à la Révolution, les autres ayant vraisemblablement été fondues en application des décrets de la Convention. Les trois dernières cloches ont été ajoutées à la Restauration pour compenser les destructions révolutionnaires : l'une d'elles (et probablement une deuxième) est l’œuvre du fondeur dacquois Jean Delestan en 1816, la dernière a été fondue par les fondeurs itinérants lorrains Decharme et Perret en 1827. Les cinq cloches ont été électrifiées en 1960, et leurs moutons remplacés par la société Bodet de Trémentines (Maine-et-Loire).

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1739, daté par source
1742, daté par source
1816, porte la date
1827, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Saint-Sever
Auteur(s) Auteur : Cabanzo Luis de,
Luis de Cabanzo

Fondeur d'origine espagnole, actif dans les Landes dans les années 1740. Signe L. Cabanzo.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Corrales Juan,
Juan Corrales

Fondeur d'origine espagnole actif dans les Landes entre 1738 et 1764. Signe IAN CORRALES ou JEAN CORRALES.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Delestan Jean,
Jean Delestan (1762 - 1828)

Fondeur de cloches à Dax, père de François-Dominique Delestan.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Delestan François-Dominique,
François-Dominique Delestan (1806 - 1865)

Fondeur à Dax, fils et successeur de Jean Delestan.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, restaurateur, signature
Auteur : Decharme François Victor,
François Victor Decharme (1792 - 1875)

Fondeur lorrain, né et mort à Breuvannes (Haute-Marne), installé à Mont-de-Marsan, travailla à plusieurs reprises en association avec son beau-frère et élève Jean-Baptiste Perret, avec Jean-Baptiste Naverdet et Monin. Prénom usuel : Victor.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Perret Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Perret (1796 - 1857)

Fondeur lorrain, né et mort à Breuvannes (Haute-Marne), installé quelques années à Mont-de-Marsan, puis à Auch avec son fils Jules Jean-Baptiste en 1844. Associé ponctuellement à son beau-frère François-Victor Decharme (dont il fut l'apprenti) et à Jean-Baptiste Naverdet.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Bodet,
Bodet

Entreprise créée par Paul Bodet en 1868, spécialisée dans l'horlogerie et les équipements campanaires.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches

Arrêté de classement pour la cloche dite "Saint-Pierre" : par Alcabanzo [sic], 1742.

Arrêté d'inscription pour la cloche de Jean Corrales : cloche attribuée à un maître fondeur espagnol, 1719.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 2004/11/09
inscrit au titre objet, 2006/03/29

Annexes

  • Informations concernant la manière de sonner les cloches à Saint-Sever (communication orale, 1969)

    Le carillon était sonné à la manivelle avec une corde reliée au bas des battants dans les cloches 1, 2, 3 et 4. Ces cordes pouvaient être décrochées et la cloche était sonnée à la volée d’en bas, chaque cloche ayant deux cordes, une au mouton pour la volée, l’autre en bas du battant.

    La grosse cloche ne sonne que les heures.

    Le glas est sonné avec seulement trois cloches : 2, 3 et 4. Les coups sont répartis comme suit : un coup de la cloche n°2, trois coups de la n°4, un coup de la n°2, trois coups de la n°3 ; ce schéma étant répété cinq fois de suite ; puis n°4, 3 et 2, deux fois.

    Les sonneries quotidiennes se font de la manière suivante : quarante coups de la cloche n°3 un quart d’heure avant la messe, à 6h45, 8h45, 10h45 et 6h15.

    Le carillon est sonné à la volée pour les baptêmes et mariages, le dimanche à 10h30 avant la grand-messe (un coup sur les n° 2, 5, 4 et 3 répétés plusieurs fois).

    Cloches sonnées à la volée pour les fêtes religieuses et autres à 6h30 et 10h30.

    L’angélus est sonné de la manière suivante : quarante coups de la n°3, trois fois trois coups de la n°2 et quarante coups de la n°3.

Références documentaires

Bibliographie
  • FAIVRE Jean-Bernard, MATÉOS Vincent. Cloches, sonnailles, carillons en pays landais. Bordeaux : Le Festin, 2011.

Périodiques
  • MATEOS Vincent. "Fondeurs de cloches espagnols en Pays Landais", Bulletin de la Société de Borda, n° 466, Dax, 2002.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Fascianella Linda - Maisonnave Jean-Philippe