Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Ensemble de 4 statues : Anges sonnant de la trompe

Dossier IM40004733 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations statue
Titres Anges sonnant de la trompe
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice tour sud, aux angles de la terrasse

Ces statues, placées aux quatre angles de la tour sud et destinées à entourer une effigie monumentale de Notre-Dame de Buglose (qui ne fut mise en place qu'après la Première Guerre) furent offertes en 1896 par "la marquise de Lur-Saluces d'Uza" (Cazaunau et Lesbats, p. 239). A cette date, il ne peut s'agir que de Mélanie de Clermont-Tonnerre (1847-1926), veuve depuis 1894 du marquis Amédée de Lur-Saluces (1839-1894) - leur belle-sœur la comtesse Eugène de Lur-Saluces, née Anne de Mac Mahon, ne devint marquise qu'en 1904.

La correspondance de Mgr Delannoy avec le supérieur de Buglose, l'abbé Ramazeilles, documente l'installation des œuvres. Le 11 août 1896, l'évêque écrit à l'abbé : "Le jour de la Nativité [soit le mercredi 8 septembre], j'officierai volontiers à la messe solennelle [à Buglose] (...) ; je suis sans nouvelles des anges ; peut-être, au premier jour, apprendrons-nous qu'ils ont pris leur vol. Dès que j'en serai informé, je vous en ferait part (...)". Deux des statues (alors dorées) furent en effet installées et bénites le 8 septembre suivant comme prévu ; les deux autres durent les rejoindre peu de temps après.

Deux sculptures portent le cachet de la fabrique "Capitain & Salin" (relevé par Denis-Pierre Villenave et identifié par Maylis de Bourran), active à Écurey dans la Meuse. A la date de l'achat des statues, Auguste Salin (1848-1918) venait de s'associer en 1894 avec son oncle maternel Edmond Capitain-Gény (1835-1919) pour fonder le "Comptoir général des fontes de bâtiment", dont le siège était situé au 78, quai de Jemmapes à Paris Xe. Comme l'indique la notice de la fabrique Salin sur le site e-monumen.net, le fonds de modèles des fontes d'art de la maison était constitué de ceux rachetés par l'entreprise au fil des années : fonds Turquet de Montiers-sur-Saulx (racheté en 1888), fonds Thiriot (1892) et Denonvilliers (1896). Aucun des catalogues consultables de ces anciennes fabriques ne présente toutefois le modèle des anges de Buglose.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1896, daté par source
Auteur(s) Auteur : Capitain-Gény Edmond,
Edmond Capitain-Gény , né(e) Capitain (1835 - 1919)

Alphonse Edmond Joseph Capitain (puis Capitain-Gény), maître de forges, né à Autigny-le-Grand (Haute-Marne) le 6 août 1835, mort le 27 février 1919 ; fils d'Henri Auguste Capitain et de Madeleine Brocard ; épouse à Rupt, le 12 septembre 1866, Charlotte Gény (1846-1925), nièce d'un maître de forges. S'associe de 1861 à 1875 avec son beau-frère Hyacinthe Salin, puis crée en 1875 la société E. Capitain-Gény et Cie ; associé de 1889 à 1892 avec ses gendres Émile Ferry et Charles Lallemand, puis en 1894 avec son neveu Auguste Salin (1848-1918), avec qui il fonde le Comptoir général des fontes de bâtiment et de fumisterie (78, quai de Jemmapes à Paris) et la fabrique Capitain-Gény et Compagnie à Vencqueville (Haute-Marne), devenue ensuite Ferry Capitain, puis S.A.R.L. Ferry Capitain et Cie. Rachète en 1896 les fonderies Denonvilliers à Sermaize-sur-Saulx. Il fut aussi conseiller général et maire de Vecqueville.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, signature
Auteur : Salin Auguste,
Auguste Salin (1848 - 1919)

Fondeur né le 20 mai 1848 à Abainville (Meuse), fils du maître de forges Pierre Hyacinthe Félix Salin (de Joinville) et d'Henriette Capitain ; rachète en 1875 la fonderie de Dammarie-sur-Saulx, en 1876 celle d'Écurey (Meuse) aux frères Vivaux, en 1888 la fonderie Colas à Montiers-sur-Saulx, enfin, en 1897, les modèles de la fonderie d'art de Denonvilliers à Sermaize-les-Bains. Fonde en 1894, en association avec son oncle maternel Edmond Capitain (1835-1919), le Comptoir général des fontes de bâtiment, avec siège au 78, quai de Jemmapes à Paris Xe. A sa mort, l'entreprise devient "Salin P. E. et Cie" sous la direction des deux fils d’Auguste, Pierre et Édouard et de leur sœur Marie-Henriette.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, signature
Auteur : Comptoir général des fontes de bâtiment,
Comptoir général des fontes de bâtiment

Société fondée en 1889 (ou 1894) par Auguste Salin (1848-1919) et son oncle Edmond Capitain-Gény (1835-1919) pour fabriquer des fontes d'art, avec ateliers à Écurey (Meuse) et siège social à Paris Xe (78, quai de Jemmapes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabrique, signature
Personnalité : Lur-Saluces marquise de Anne Marie Mélanie,
Anne Marie Mélanie Lur-Saluces marquise de , né(e) de Clermont-Tonnerre (1847 - 1926)

Fille de Gaspard, 6e duc de Clermont-Tonnerre, et de Philiberte de Clermont-Montoison ; épouse en 1870 d'Amédée Eugène Louis, marquis de Lur-Saluces (1839-1894). Prénom usuel : Mélanie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
donateur, attribution par source

Les statues grandeur nature, toutes d'un même modèle, sont en fonte, dorée à l'origine, aujourd'hui recouverte d'une peinture blanche.

Catégories sculpture
Structures revers sculpté
Matériaux fonte de fer, moulé, peint
Mesures h : 180.0
Iconographies ange, musicien, instrument à vent
Précision représentations

Anges aux ailes déployées, drapés dans de longues robes plissées couvertes d'un manteau relevé à la taille ; ils soufflent dans des trompes.

Inscriptions & marques marque de fondeur, fondu, en creux
Précision inscriptions

Marque de fondeur (sur le socle de deux statues) : FONDU PAR / CAPITAIN & SALIN.

États conservations repeint
Précision état de conservation

La fonte, dorée à l'origine, a été recouverte de peinture blanche lors d'une restauration en 2011.

Statut de la propriété propriété du département

Références documentaires

Bibliographie
  • CAZAUNAU Léon, LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 239-240

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe