Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul

Ensemble de 4 lithographies : Scènes de la vie de saint Vincent de Paul

Dossier IM40004288 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations estampe
Titres Scènes de la vie de saint Vincent de Paul
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Emplacement dans l'édifice sacristie

Ces estampes portent la marque de l'éditeur et graveur parisien d'origine tessinoise François Bulla (avec sa troisième adresse, 38 rue Saint-Jacques, où il travailla de 1817 à 1849). Elles sont identifiables avec une série de lithographies "en pointillé" mentionnée dans Ouvrages en tous genres qui ont paru en France pendant l'année 1817 (Pillet, Paris, 1817, p. 463) à l'article des "Gravures", sous les numéros 664 à 667 (Saint Vincent de Paul disant la messe, Saint Vincent de Paul au lit du roi malade, Saint Vincent de Paul secourant les enfan[t]s exposés et Saint Vincent de Paul prenant les fers d'un prisonnier). L'adresse "A Paris, chez Bulla, rue Saint-Jacques, n° 38", est celle que l'on retrouve ici. Toutefois, le fait que les légendes de cet exemplaire soient en français et en espagnol indique peut-être un retirage plus tardif, postérieur à l'association, en 1849, de Bulla avec l'éditeur espagnol Stampa, avec qui il édita simultanément à Paris et à Madrid - mais, dans ce cas, la lettre des estampes aurait dû être modifiée. Le nom de l'auteur des compositions originales n'est pas connu. Il pourrait s'agir de Nicolas Gosse (1787-1878), auteur d'un Saint Vincent de Paul secourant les prisonniers gravé par Alfred Cornilliet et édité par Bulla frères en 1853. Quant aux légendes, elles sont extraites textuellement de la Vie de saint Vincent de Paul du lazariste Pierre Collet (1693-1770), dont la première édition parut à Nancy en 1748.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1817, daté par travaux historiques
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Bulla François, dit(e) Bulla Aîné,
François Bulla , dit(e) Bulla Aîné
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
graveur, éditeur

Cadres en bois doré sur assiette rouge.

Catégories estampe
Structures rectangulaire horizontal
Matériaux papier, support, gravé, lithographie
bois, mouluré, doré à la feuille d'or
Précision dimensions

Dimensions de l'image : h = 19,2 ; la = 27,5. Cadre : h = 32 ; la = 37,5.

Iconographies cycle narratif, saint Vincent de Paul, vie
scène historique, saint Vincent de Paul, prêtre, messe, eucharistie, autel, statue, Vierge à l'Enfant, enfant de choeur, chapelle
scène historique, saint Vincent de Paul, exhortation, Louis XIII, agonie, reine, lit, table, couronne, crucifix
scène historique, saint Vincent de Paul recueillant les enfants abandonnés, porte
scène historique, saint Vincent de Paul, prison, homme, reconnaissance, chaîne, boulet, port, galère
Précision représentations

Première estampe : Vincent de Paul disant la messe. Deuxième estampe : Vincent de Paul assistant le roi Louis XIII à son lit de mort. Troisième estampe : Vincent de Paul secourant les enfants exposés. Quatrième estampe : Vincent de Paul prenant les chaînes d'un galérien à Marseille.

Inscriptions & marques inscription concernant le titre
lettre, français, espagnol, gravé
Précision inscriptions

Titre (au bas des quatre estampes) : ST VINCENT DE PAULE (sic) / [suit une longue légende en français et et espagnol disposée sur deux colonnes : voir transcription en annexe]. Lettre (en bas) : A Paris chez Bulla Rue St Jacques N° 38 - Déposé à la Direction g.ale.

Précision état de conservation

Piqûres de rouille sur le papier des gravures.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Transcription des légendes des lithographies.

    Première lithographie :

    Colonne de gauche (français) :

    ST VINCENT DE PAULE (sic) / dit sa première Messe dans une chapelle de la Ste Vierge qui est de l'autre côté du / Tarn sur le haut d’une montagne et dans les bois, il choisit ce lieu solitaire pour faire le divin / sacrifice avec moins de trouble et dans le plus profond recueillement, n'étant assisté selon la coutume que d'un Prêtre et d'un Clerc pour le service. Puisse cet exemple trouver des imitateurs.

    Colonne de droite (espagnol) :

    Ste Vicente de Paule dice su primera mesa en une Capella della Santa Virgen situada en las / orillas del Tarn encima de une montana y en un bosque, élégio alquel (sic) sitio solitario para hacer el / sacrificio divino con mas tranquillidad et (sic) con la mayor dévoción y no siendo acompañado segun acostumbrado / hacer lo [illisible] de un sacerdote y un clérigo para servir le. [...] un exemplo tan santo sea imitado.

    Deuxième lithographie :

    Colonne de gauche (français) :

    ST VINCENT DE PAULE (sic) / Le Roi étant malade voulut voir Vincent de Paule et après s'être longtemps entretenu / avec ce Saint Prêtre ce Prince s'écria, O monsieur Vincent si Dieu me rendoit / la santé je ne nommerais personne à l'épiscopat qui n’eût passé trois ans avec vous, / vous ministre favori du tout Puissant, digne Apôtre de l'humanité.

    Colonne de droite (espagnol) :

    El Re (sic pour Rey) estando male quiso ver a Ste Vicente de Paule y despues de haber se entretenido / con el mucho tiempo el principe dice a aquel Santo sacerdote O Senor Vicente se Dios / me volvería la salud no quisiera hacer ningun obispo si haver (sic) pasado tres anos con [usted] / Sr ql es el Ministro favorecido del omnipotente y digno Apostolo de la humanidad.

    Troisième lithographie :

    Colonne de gauche (français) :

    ST VINCENT DE PAULE (sic) / ayant fondé l'hôpital des enfans trouvés ne se contenta pas de la surveillance qu'il y fit observer / il faisoit lui-même accompagné d'un saint missionnaire la recherche de ces petits êtres innocents que / l'on voueait (sic) au malheur, et tous ceux qu’ils trouvoient du premier âge et ceux plus grands ensuite / abandonnés par la misère de leurs parents. Nos saints Prêtres s'en emparoient et les portoient de suite à leur / hospice pour leur faire donner les secours dont ils avoient besoin et les élever dans la sainte route dont / ils donnoient les premiers un si noble et si touchant exemple.

    Colonne de droite (espagnol) :

    Ste Vicente de Paule habiendo fondado (sic) un hospital de Orfelines (sic) ne se contento de observar con attención (sic) / lo qe se pasava en el, iba el mismo acompañado de un santo fragle (sic pour fraile) buscar a aquelos niños inocentes / echados a la infelicidad y todos los qe encuentraban en la primera edad y tambien los mayores abandonados / de sus parientes por causa de miseria, estavan recogidos por nuestros santos sacerdo[te]s qe le elevaban al instante / al hospicio para hacer le dar los socorros qe le eran necesarios y criar los en el santo camino de ql ellos daban un exemplo tan noble.

    Quatrième lithographie :

    Colonne de gauche (français) :

    ST VINCENT DE PAULE (sic) / vit un jour un malheureux Forçat qui avait été condamné à trois années de captivité pour avoir / fait la contrebande et qui paraissait inconsolable, il avoit laissé dans la plus affreuse misère / sa Femme et ses enfans. Vincent de Paule vivement touché de sa situation, offrit de se / mettre à sa place et ce qu'on aurra (sic) peine à croire, l'échange fut accepté : cet homme vertueux / fut enchaîné dans la chiourme des galériens et ses pieds restèrent enflés pendant sa vie, / du poids de ces fers honorables qu'il avait portés.

    Colonne de droite (espagnol) :

    Ste Vicente de Paule vio un dia, en las galeras, a un desdichado qe havia sido condenado a / una captividad de tres años por haver hecho el contrevando (sic), el qual parecía no poder consolar / se haver derado (sic) su muger (sic) y sus hijos en la miseria la mas grande. San Vicente de Paule / afligido de aquella situación ofrecio de poner se en su lugar y (lo qe apenas podra créer) / fue acceptado (sic) aquel cambio. Aquel hombre virtuoso fue puesto en las cadenas y sus pies / quedaron hinchados toda su vida, de los Hierros honorabiles qe habia Elevado.

    _______________________________________________________________________

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe