Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Ensemble de 32 culots des collatéraux

Dossier IM40004633 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations culot
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice collatéraux

Le décor des collatéraux, commencé dès 1854-1855, pour la travée orientale, par le sculpteur Jean Layrolle (1817-1870), fut exécuté pour l'essentiel lors de la campagne d'achèvement de l'édifice par Gustave Alaux en 1863-1864, qui employa son concitoyen bordelais Vincent Saint-Sébastien. Celui-ci reçut plus de 4.500 francs pour l'ensemble de sa contribution au décor, qui comprenait notamment "les divers culots à 15 francs" et "les culots soutenant les voûtes des bas-côtés (têtes) à 30 francs" (première travée occidentale).

En dépit des traits assez personnalisés de certaines des têtes sculptées (notamment celles des culots nord-ouest et sud-ouest de la première travée du collatéral sud), il ne semble pas s'agir de portraits des commanditaires ou des bâtisseurs de l'édifice, comme cela put être le cas pour d'autres réalisations d'Alaux, par exemple à l'église de Morcenx en cette même année 1863 (sculptures par les Bordelais Dumirail et Cabanes).

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1854, daté par source
1863, daté par source
Auteur(s) Auteur : Layrolle Jean Roch
Jean Roch Layrolle (1817 - 1870)

Sculpteur né à Montpellier (d'un père jardinier) le 16 août 1817, mort à Biarritz (maison Layrolle, 6, place Eugénie) le 18 août 1870. Marié à une Bayonnaise, Henriette Dominiqua Latapi (1822-1895), il s'installa à Biarritz avant 1860 (renseignements biographiques communiqués par l'abbé Dominique Bop, 2019). Layrolle travaille à Saint-Sever en 1849, à Buglose en 1855, à Gabarret en 1856-1864 et à la cathédrale de Dax en 1864-1870.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Saint-Sébastien Vincent, dit(e) Sébastien,
Vincent Saint-Sébastien , dit(e) Sébastien (1829 - )

Sculpteur ornemaniste à Bordeaux, collaborateur de l'architecte bordelais Gustave Alaux sur les chantiers des églises de Buglose (1864-1865), de Mugron (1866) et de Rion-des-Landes (1868), et de l'architecte Taillarda fils à l'église Saint-Nicolas de Nérac (1856) ; il travailla aussi à la chapelle de la Vierge de la cathédrale de Dax en 1864-1871. Il est nommé "M. Vincent" et "Vincent St-Sébastien" dans les archives de Buglose, "Vincent Saint-Sébastien" à Nérac, mais signe "Sébastien" tout court les sculptures de Mugron et de Rion.

Enfant trouvé le 23 janvier 1829 à la porte de l'hospice civil de Pau, Vincent Saint-Sébastien épousa le 29 novembre 1854 à Saint-Paul-lès-Dax (où il était alors domicilié) Jeanne Lamaison, institutrice, fille d'un tonnelier de Laurède (Landes), dont la sœur cadette Françoise devait épouser en 1858 le sculpteur nantais Aristide Belloc (1827 - 1888/1908), lequel succèdera à Saint-Sébastien sur le chantier de Buglose en 1861.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

Culots en calcaire de Montfort (carrière de Nousse) recevant la retombée des croisées d'ogives des collatéraux.

Catégories sculpture
Structures d'applique
Matériaux calcaire, décor en bas relief, décor dans la masse
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies ornementation, tête, homme, enfant, feuille, palmette
Précision représentations

Tous les culots sont ornés de motifs feuillagés, à l'exception de ceux de la première travée occidentale (au nord comme au sud), qui représentent des têtes masculines soutenues et entourées de grandes feuilles d'acanthe, de tiges en volute, de palmettes romanes, de pommes de pin et de grappes de raisin. Les quatre culots du collatéral nord portent tous des têtes d'enfants ou d'adolescents. Les têtes du collatéral sud sont plus individualisées : un homme barbu et moustachu dans la force de l'âge (culot nord-ouest), un homme glabre d'âge mûr (culot sud-ouest), un vieil homme barbu et chauve du type "saint Pierre" (culot sud-est), un jeune homme androgyne et glabre (culot nord-est).

Statut de la propriété propriété du département

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852-1873).

    p. 9, 12, 17, 68 Archives diocésaines, Dax
  • Rapport de l'abbé Vieihedent, trésorier de la fabrique de Buglose, à l'évêque d'Aire François Lannéluc, concernant les sculptures de l'église et la chaire à prêcher, juin 1855.

    Archives diocésaines, Dax
Bibliographie
  • CAZAUNAU Léon, LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 160-163
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe