Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens

Ensemble de 2 chapiteaux de l'arc triomphal

Dossier IM40006020 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations chapiteau
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Nerbis
Emplacement dans l'édifice abside, arc triomphal

Rattachée pendant plus de huit siècles à l'abbaye bénédictine de Saint-Sever à titre de prieuré, l'église de Nerbis a été construite sous l'influence directe des modèles saint-severins, comme l'a montré Jean Cabanot (1965 et 1987). Les chapiteaux qui encadrent l'entrée de l'abside, datables au plus tard des deux dernières décennies du XIe siècle, reprennent des thèmes déjà présents dans les parties septentrionales de l'abbatiale-mère : grandes feuilles lisses pour l'un, démons zoomorphes tourmentant des damnés pour l'autre (thème également présent à la crypte de Saint-Girons à Hagetmau, réf. IM40003820). Pour une généalogie précise de ces motifs, voir J. Cabanot (1965, p. 238-243).

Période(s) Principale : 4e quart 11e siècle

Chapiteaux à trois faces couronnant les demi-colonnes de l'arc ouvrant sur l'abside ; le chapiteau sud est de type corinthien altéré.

Catégories taille de pierre, sculpture
Structures d'applique
Matériaux calcaire, décor en relief, décor dans la masse
Iconographies scène, lion, homme, Damné, torture
ornementation, feuille
Précision représentations

Chapiteau nord. Sur la corbeille, sous le dé médian sculpté en tête chevaline, quatre animaux hybrides (corps de cheval, tête de "lion" ou de cheval, pattes terminées par des serres d'oiseau de proie) disposés les uns sur les autres, la tête (commune à chacun des "couples") placée sur l'angle ; à chaque angle, deux petits personnages nus, à la chevelure coupée "au bol", les jambes largement écartées exhibant les pudenda, les bras démesurément allongés croisés au-dessus de leur tête et les mains happées par la gueule des animaux, lesquels leur étreignent en outre le cou dans leurs griffes : illustration probable du thème des damnés (sans doute luxurieux) tourmentés par des démons. Tailloir nu chanfreiné.

Chapiteau sud. Corbeille de type corinthien altéré : grandes feuilles lisses disposées sur deux rangs et surmontées aux angles de caulicoles, dés médians tronconiques sur les trois faces de l'abaque ; tailloir nu chanfreiné.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 2003/09/26
Précisions sur la protection

Classé avec l'édifice.

Références documentaires

Bibliographie
  • CABANOT Jean. L'église de Nerbis. Aire-sur-l'Adour : R. Castay, 1965.

  • CABANOT Jean. Les débuts de la sculpture romane dans le sud-ouest de la France. Paris : Picart, 1987.

    p. 224-225
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 46-49
Périodiques
  • CABANOT Jean. "L'église de Nerbis". Bulletin de la Société de Borda, 1965, n° 3 (p. 225-246) et n° 4 (p. 351-365).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe