Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Ensemble d'une niche, de 22 chapiteaux, de 2 bases, de 2 culots et d'une frise des parties hautes du chœur et du vaisseau central

Dossier IM40004632 réalisé en 2012
Dénominations niche, base, chapiteau, culot, frise
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice vaisseau central ; choeur

La majeure partie des ornements sculptés intérieurs est l’œuvre de Jean Layrolle, qui collaborait au même moment (1853-1856) avec l'architecte Sibien à l'église de Sanguinet (réf. IA40001312). Le sculpteur participa à la remise en place de la statue de Notre-Dame lors de la cérémonie de la translation le 9 mai 1855. Il devait reprendre l'année suivante le modèle des deux culots à buste d'ange de la nef de Buglose à l'église de Gabarret (réf. IM40003323). Le programme iconographique du décor sculpté de Buglose, consacré principalement à l'histoire du sanctuaire et à la célébration mariale, double pour partie celui des verrières de l'église. Le décor peint qui le complète dans le chœur (réf. IM40004681), confié au peintre montois Louis-Anselme Longa, fut complété en 1925 par le Bordelais Ernest Leduc.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1855, daté par source
1863, daté par source
Auteur(s) Auteur : Layrolle Jean,
Jean Layrolle

Sculpteur d'origine montpelliéraine ; travaille à Buglose en 1855, à Gabarret en 1856-1864 et à la cathédrale de Dax en 1864-1871.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

L'ensemble du décor sculpté du vaisseau central et du chœur comprend : la niche axiale de l'abside, point focal de la composition (elle abrite la statue de Notre-Dame de Buglose, raison d'être du sanctuaire) ; les 22 chapiteaux des dosserets (12 dans la nef, 10 dans le chœur) ; les bases de deux de ces dosserets ; deux culots supportant les dosserets à l'entrée du chœur liturgique ; les encadrements des fenêtres hautes et le bandeau à frise qui règne sur le pourtour du vaisseau et relie ces différents éléments. Les sculptures, en bas ou demi relief dans la masse, sont exécutées en calcaire de Montfort, c'est à dire de la carrière de Nousse (près Montfort-en-Chalosse), à l'exception des deux colonnes de la niche axiale, en marbre blanc de Carrare. Les personnages ou les motifs symboliques, peints en doré ou en gris, se détachent sur un fond rouge sang de bœuf, avec quelques rehauts dorés sur les moulures et filets.

Catégories sculpture
Structures d'applique
Matériaux calcaire, décor en bas relief, décor dans la masse, peint, polychrome, peint faux or
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies cycle narratif, statue, trouver, église, consécration d'un édifice
les Vertus théologales, symbole marial, Litanie mariale, Agneau mystique, Bon Pasteur, MA, IHS, ange, écu, Pélican mystique, Les instruments de la Passion
ornementation, feuille
Précision représentations

Niche axiale du chœur :

Niche en plein cintre au fond peint d'un ciel bleu étoilé (il était entièrement doré à l'origine) ; sur le soubassement, le monogramme MA dans un médaillon, lui-même inscrit dans un quadrilobe et flanqué d'une branche de lys et d'un rosier ; la voussure, portée par deux colonnes de marbre blanc à chapiteau feuillagé, comporte trois rouleaux décorés respectivement, de l'intérieur vers l'extérieur, d'un tore de feuilles d'acanthe à perles dorées, de caissons rouges à rosaces dorées, de festons fleuronnés. Surmontant la niche, deux anges peints sur fond or tendent une couronne de fleurs au-dessus de la tête de la Vierge (voir peinture monumentale).

Bandeau régnant dans le chœur et le vaisseau central :

Rinceaux de vigne avec feuilles vertes, sarments et grappes dorés sur fond rouge.

Chapiteaux :

Les chapiteaux des quatre premières travées du vaisseau central (chapiteaux 1, 2, 3, 4, 19, 20, 21 et 22) sont simplement sculptés de feuilles polychromes.

Les chapiteaux suivants se font pendant thématiquement, deux à deux, de part et d'autre du vaisseau :

- Chapiteaux 5 et 18 (entrée du chœur liturgique) : l'Agneau mystique adoré par deux anges orants (le sang de l'Agneau baigne le globe terrestre) ; le Bon Pasteur au milieu de ses brebis.

- Chapiteaux 6 et 17 (symboles des Litanies de la Vierge) : la tour de David (turris davidica) ; l'arche d'alliance (foederis arca).

- Chapiteaux 7 et 16 (entrée de l'abside) : découverte de la statue de Notre-Dame de Buglose en 1620 (le bœuf lèche la statue, le berger est perché dans un arbre) ; reconnaissance de la statue par l'abbé Dussin, curé de Pouy.

- Chapiteaux 8 et 15 : les Vertus théologales (de gauche à droite, l'Espérance avec une ancre, la Foi avec croix et calice, la Charité avec trois enfants) ; couronnement de la Vierge à l'Enfant par des anges (veni de Libano coronaberis).

- Chapiteaux 9 et 14 : guérisons et grâces obtenues par l'intercession de Notre-Dame des Miracles (au centre, la statue sur son socle, entourée d'une foule d'infirmes, de vieillards et de mères implorantes) ; inauguration solennelle de la première chapelle par l'évêque de Dax Jean-Jacques du Sault le 16 mars 1622 (procession avec un porte-croix, l'évêque portant le saint sacrement, un porte-crosse, le curé de Pouy et les fidèles).

- Chapiteaux 10 et 13 : palmettes romanes et feuilles d'acanthe.

- Chapiteaux 11 et 12 : la Croix du Sacrifice entourée de sarments de vigne et d'épis de blé ; la parabole du grain de sénevé (le royaume des cieux représenté par un édifice fortifié, surmonté d'un arbre dans lequel s'ébattent "tous les oiseaux du ciel"). Les deux motifs sont des allégories de la foi.

Bases de dosserets :

- Base A (au nord) : insignes épiscopaux (chapeau d'évêque, mitre, crosse, palmes en sautoir) surmontés de la devise AMORE LEVIUS (de l'évêque d'Aire Dominique-Marie Savy, 1827-1839, qui réorganisa l'administration du sanctuaire par son ordonnance de 1831).

- Base B (sud) : couronne de roses entourée du monogramme MA et du monogramme IHS.

Culots :

Sous la base des dosserets à l'entrée du chœur liturgique (5e travée de la nef) ; deux allégories du sacrifice christique.

- Culot A (au nord) : ange en buste tenant un écu rouge au Pélican mystique doré.

- Culot B (au sud) : ange en buste tenant un écu rouge aux instruments de la Passion dorés (croix, couronne d'épines, échelle, lance, porte-éponge, roseau, fouets, clous, tenaille, marteau).

Inscriptions & marques inscription, en relief
date, en relief
inscription concernant l'iconographie, en relief, peint
devise, latin, peint
Précision inscriptions

Inscription et date (sur le soubassement de la statue dans la niche axiale) : TRANSLATIO MDCCCLV.

Sur l'abaque des chapiteaux historiés figurent des légendes peintes en noir (chapiteaux 7, 9, 14 et 16) ou sculptées en réserve et peintes en doré (chapiteaux 6, 8, 15, 17 et 18) : TVRRIS DAVIDICA (chapiteau 6) ; INVENTIO VEN. STATVAE B.M.V. A BOVE ET PASTORE ANNO 1620 (chapiteau 7) ; SPES FIDES CHARITAS (chapiteau 8) ; REFVGIVM PECCATORVM SALVS INFIRMORVM ORA PRO NOBIS (chapiteau 9) ; SOLEMNIS BENEDICTIO ECCLESIE (sic) B.M.V. A.R.R. ET ILL. D.D. J.J. DVFAVLT / AQVENSI EP.C.PO - FERIA 2 Â PENTECOSTES 1622 (chapiteau 14) ; VENI DE LIBANO CORONABERIS (chapiteau 15) ; AGNITIO VEN. STATVAE. B.M.V. D. DVSSIN RECTORE POVY 1620 (chapiteau 16) ; FAEDERIS ARCA (chapiteau 17) ; EGO SVM PASTOR BONVS (chapiteau 18).

Devise épiscopale (peinte en noir sur la base A) : AMORE LEVIVS.

États conservations repeint
Statut de la propriété propriété du département

Références documentaires

Bibliographie
  • CAZAUNAU L., LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 160-163
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe