Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Vincent-Diacre

Ensemble d'un meuble de sacristie (commode-armoire) et de placards

Dossier IM40005379 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations meuble de sacristie, placard
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Vicq-d'Auribat
Emplacement dans l'édifice sacristie, murs ouest et nord

Le meuble de sacristie et l'enfilade de placards datent de la première moitié du XIXe siècle. Le battant de porte d'un confessionnal démantelé de la seconde moitié du XVIIIe siècle a été remployé en 2013 pour remplacer celui de l'un des placards.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 18e siècle

Le meuble de sacristie, qui règne sur la largeur du mur occidental de la sacristie, est composé de quatre corps. Au centre, une commode-chasublier à deux battants juxtaposés et jumelés deux à deux, chaque paire ouvrant sur six tablettes superposées ; plateau d'assemblage à rive adoucie. Au-dessus de la commode, en retrait, une armoire à trois paires de battants juxtaposés, ouvrant sur autant de placards, celle du centre surmontée par un battant horizontal en arc segmentaire. Flanquant cet ensemble, deux corps d'armoire latéraux à battant unique, régnant sur la hauteur du meuble. Corniche d'assemblage moulurée avec angles rapportés et décrochement en arc segmentaire à l'aplomb du placard central de l'armoire médiane. Feuillure sur tous les battants ; garnitures (entrées de serrure, fiches à vases) en fer forgé.

Régnant sur le mur nord et faisant corps avec le meuble, une série de placards muraux comportant six battants juxtaposés (dont une paire jumelée) encadrant la porte d'entrée de la sacristie. Le battant du placard étroit à gauche de la porte a été remplacé en 2013 par celui de la loge centrale d'un confessionnal démantelé, au sommet cintré à oreilles et pourvu d'une claire-voie à barreaux plats découpés en forme de balustre.

L'ensemble, aujourd'hui peint couleur faux bois, l'a été autrefois en vert puis en rose (couches superposées, dégagées à l'occasion de la récente restauration).

Catégories menuiserie
Structures corps, 4 battant, 19, juxtaposé
Matériaux chêne, structure, mouluré petit cadre, peint
pin, structure
Précision dimensions

Dimensions du meuble et des placards non prises. Battant de confessionnal : h = 201 ; la = 61,5.

Iconographies ornementation, corps de moulure
Précision représentations

Moulure chantournée en arbalète, de style Louis XV, sur le panneau inférieur du battant de confessionnal.

États conservations oeuvre restaurée
partie en remploi
Précision état de conservation

Ensemble en cours de restauration en 2013. La porte de confessionnal est un remploi d'un meuble démantelé.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Vicq-d'Auribat, par le curé Candelier, 25 septembre 1888.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 387/5
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe