Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Ensemble d'un meuble de sacristie (commode-armoire) et de placards de sacristie

Dossier IM40004658 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations meuble de sacristie, placard
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice sacristie

Le "vestiaire" de la nouvelle église fut livré en mars 1855 en même temps que le maître-autel de la maison bordelaise Daux, ce qui laisse supposer que celle-ci aurait aussi fourni le mobilier de la sacristie. Les entrées du registre des dépenses de la fabrique, cependant, ne permettent pas de distinguer les paiements concernant spécifiquement le meuble ici étudié. Du reste, le même registre signale à la date du 21 septembre suivant "trois voyages de bouvier pour l'armoire de la sacristie", mention qui jette un doute sur la nature exacte du meuble livré six mois plus tôt.

Par ailleurs, le menuisier Gilles-Robert ou Guille-Robert reçut, en mai de la même année, la somme assez modeste de 232 francs pour des "placards, tablettes et plint(h)es aux sacristies", qui pourrait concerner le placard mural faisant face au grand meuble.

Dates 1855, daté par source
Lieu d'exécution (incertitude sur le lieu)
Commune : Bordeaux
Auteur(s) Auteur : Daux,
Daux

Maison Doumeret et Daux, fabricants de mobilier religieux à Bordeaux (2, rue de l'Archevêché) de la Restauration au Second Empire. Dans les années 1850, le fils Daux dirigeait une succursale à Dax (rue des Carmes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de mobilier religieux, (?), attribution par source

Le mobilier de la sacristie, homogène, est composé principalement d'une commode-armoire en plusieurs corps, régnant sur le mur sud, et d'un grand placard occupant le mur nord. L'ensemble est unifié par la mouluration en plein cintre des panneaux de tous les battants.

Le meuble de sacristie comporte un chasublier en trois corps, celui du centre saillant, à quatre battants (les deux centraux jumelés), les corps latéraux (sous les deux fenêtres) en retrait, chacun à quatre battants également. Les battants ouvrent sur des séries de tiroirs superposés en bois blanc : 12 pour le corps central (3, 6 et 3), 10 pour chacun des corps latéraux (5 et 5). Le plateau d'assemblage du chasublier porte des motifs marquetés. Au-dessus du chasublier, de part et d'autre des deux fenêtres, quatre corps d'armoire à battant unique flanqué de pilastres et couvrement en plein cintre ; les deux armoires centrales encadrent un panneau en plein cintre appliqué au mur et portant la croix de sacristie. Les deux fenêtres, aussi en plein cintre, sont entourées d'un encadrement à pilastres en chêne homogène avec le meuble.

Le placard régnant sur le mur nord de la sacristie comporte : au niveau inférieur, dix battants jumelés deux et deux, complétés par un battant de porte à l'extrême droite (ouvrant sur un corridor) ; au niveau supérieur, treize petits battants jumelés deux à deux à l'exception de celui à l'extrême droite, isolé.

Catégories menuiserie
Structures battant, 16, juxtaposé tiroir, 32, superposé battant, 24, superposé, juxtaposé
Matériaux chêne, mouluré petit cadre, décor en bas relief, décor dans la masse, décor rapporté, ciré
pin, mouluré
bois blanc
Mesures h : 282.0
la : 845.0
Précision dimensions

Dimensions totales du meuble de sacristie. Corps central du chasublier : h = 109 ; la = 341 ; pr = 173. Corps latéraux du chasublier : h = 109 ; pr = 252 (chacun) ; pr = 116. Armoires du meuble de sacristie : h = 173 ; la = 102 (chacune) ; pr = 53. Placards du mur nord : h = 284 ; la = 646 ; pr = 50.

Iconographies ornementation, corps de moulure, pilastre, chapiteau, arcature, tête
Précision représentations

Décor du meuble de sacristie : pilastres avec chapiteaux à crochets aux angles et entre les battants du corps central du chasublier, tresse et palmettes sur l'arc cintré des battants du même corps ; mêmes pilastres de part et d'autre des quatre corps d'armoire et de la niche centrale (les chapiteaux des deux armoires centrales sont en outre décorés de bustes masculins couronnés et de têtes grotesques crachant des rinceaux perlés). Le placard nord ne porte pour décor que l'arcature en plein cintre formée par les moulures contiguës des battants.

Inscriptions & marques inscription, imprimé, sur étiquette
Précision inscriptions

Inscriptions imprimées sur des étiquettes en demi-lune collées (sur la face intérieure des battants du chasublier) et sur des étiquettes rectangulaires (sur la face des tiroirs) : désignation des ornements liturgiques conservés dans les tiroirs ("DOUBLES DEUXIÈME CLASSE", "BLANC", etc.).

États conservations partie remplacée
Précision état de conservation

Les tiroirs en bois blanc du corps central du chasublier sont modernes. Deux battants en haut à gauche des placards nord sont disjoints.

Statut de la propriété propriété du département

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852-1873).

    p. 14, 15, 17 Archives diocésaines, Dax
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe