Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Ensemble autel, gradin d'autel et tabernacle (autel de la Vierge)

Dossier IM40004649 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations autel, gradin d'autel, tabernacle
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice chapelle du Rosaire ou des évêques

Ce meuble, qui provient de l'ancienne chapelle de pèlerinage de Buglose, reconstruite à partir de 1850, en est très probablement l'ancien maître-autel, comme l'indique l'iconographie mariale de son décor sculpté. A l'issue de la reconstruction, il fut placé dans la nouvelle chapelle du Rosaire, au nord de l'avant-nef. Il n'est pas certain, toutefois, que l'autel et le tabernacle forment un ensemble homogène : le premier, en raison de son galbe accusé, ne peut être antérieur aux années 1750 ; le second pourrait lui être antérieur de deux ou trois décennies. Le libre accès à la chapelle du Rosaire et l'absence de protection du meuble ont causé à la fin du XXe siècle le vol des quatre statuettes qui occupaient les niches du tabernacle.

La maison Notre-Dame jouxtant la basilique, dont une aile abritait encore en 1996 un "musée" diocésain, conservait à cette date un dais d'exposition en chêne, quasi ruiné, à baldaquin semi-circulaire orné de draperies feintes et niches latérales à coquille sommitale (h = 52, la = 44,4, pr = 27), qui couronnait peut-être à l'origine le tabernacle ici étudié.

Période(s) Principale : milieu 18e siècle

Autel tombeau galbé en talon droit, avec gorge supérieure semi-circulaire. Gradin non décoré (moderne). Tabernacle : armoire parallélépipédique de plan trapézoïdal et d'élévation droite, avec porte au sommet cintré à oreilles et ailes rectangulaires embrevées ; armoire et ailes sont scandées par huit colonnettes corinthiennes encadrant des niches cintrées à culots sur les pans coupés de l'armoire et aux extrémités des ailes, et un grand relief historié au centre de chaque aile ; panneaux d'amortissement chantournés à l'aplomb des ailes, pots à feu et vases de fleurs tournés. Les reliefs de l'autel sont rapportés, ceux du tabernacle sculptés dans la masse.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures plan, rectangulaire élévation, galbé, droit colonne, 8
Matériaux chêne, (?), mouluré, décor en bas relief, décor dans la masse, décor rapporté, peint, faux bois
Mesures h : 97.5
la : 283.0
pr : 60.0
h : 12.5
pr : 48.0
h : 72.0
h : 84.0
h : 42.0
h : 15.5
Précision dimensions

Autel et massif postérieur : pr = 111.

Iconographies cycle narratif, Assomption, Couronnement de la Vierge, Agneau mystique, Triangle trinitaire, saint Pierre apôtre, saint Paul de Tarse, saint Vincent de Paul, saint, évêque, IHS, MA, Coeur Sacré de Marie, palme
ornementation, angelot, cartouche, chute végétale, colonnette, ordre corinthien
Précision représentations

Sur la face du tombeau d'autel, un cœur sacré de la Vierge entre deux palmes en sautoir nouées par un ruban plissé, le tout surmonté d'un couple d'angelots (au centre de la gorge supérieure) ; chutes de feuilles aux angles antérieurs.

Sur la porte du tabernacle, l'Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux, surmonté du triangle trinitaire dans une gloire ; couple d'angelots dans une gloire au sommet du fronton cintré de l'armoire ; dans les niches de l'armoire et des ailes, les statuettes (aujourd'hui disparues) de saint Pierre (clé et coq, pan coupé gauche de l'armoire), saint Paul (pan coupé de droite), saint Vincent de Paul (aile gauche) et un saint évêque non identifié (aile droite) ; deux scènes mariales (Assomption à droite, Couronnement de la Vierge par Dieu le Père et par le Christ à gauche) dans les panneaux en arc segmentaire des ailes ; cartouche cordiforme frappé des monogrammes MA (à gauche) et IHS (à droite) entre des tiges fleuries dans les panneaux d'amortissement des ailes, à l'aplomb des reliefs. Ornementation : colonnettes à chapiteau corinthien et fût lissé orné de draperies festonnées ; chutes de fleurs de part et d'autre des niches des pans coupés de l'armoire ; coquille en relief sur les culots des niches ; godrons et palmettes en agrafe sur la corniche du tabernacle ; petits panneaux à volutes adossées entourant un vase de fleurs godronné en amortissement des travées externes des ailes ; pots à feu à l'aplomb des colonnettes.

États conservations manque
repeint
partie remplacée
Précision état de conservation

Les quatre statuettes des niches du tabernacle ont été volées dans les années 1980 (elles sont visibles sur des photographies de R. Labat vers 1950) ; les ailerons latéraux des ailes, encore en place en 1992, ont disparu avant 2011 ; il manque la quasi-totalité de l'exposition (hormis son support), un pot à feu en amortissement du tabernacle, l'angle droit de la corniche de l'armoire eucharistique et plusieurs morceaux de l'entablement des ailes. Le gradin est moderne. Le meuble, probablement polychrome à l'origine, a été décapé et recouvert d'une épaisse patine brun chocolat. Les éléments décoratifs subsistants (panneaux d'amortissement des ailes, pots à feu et vases de fleurs) ne sont pas fixés.

Statut de la propriété propriété du département
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1985/04/15

Références documentaires

Bibliographie
  • CAZAUNAU L., LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe