Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Sainte-Quitterie

Dossier IA40001602 réalisé en 2014

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Sainte-Quitterie
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Toulouzette
Cadastre : 2016 AB 1

L'ancienne église de Toulouzette, dont la construction remontait peut-être à la fondation de la bastide par le sénéchal des Landes Guilhem de Toulouse en 1322, fut entièrement détruite par des troupes protestantes en 1569. Sa reconstruction, non documentée, intervint sans doute à la fin du XVIe siècle ou dans le courant du XVIIe. Les deux bas-côtés ont probablement été construits en 1752 avec les matériaux de l'église détruite Saint-Jean de Projan, comme l'indique un acte notarié passé le 17 juillet 1752 par le curé Jean Barrouillet et le marguillier Jean Dubernet dit Proujan devant Lafont, notaire royal de Saint-Sever (communication de l'abbé Dominique Bop). Le petit clocher à l'impériale est caractéristique, en revanche, de la construction locale au tournant des XVIIIe et XIXe siècles (voir le clocher de Saugnac-et-Cambran, daté 1810-1813, réf. IA40001552 - celui de Garrey, toutefois, est une adjonction de 1904, réf. IA40001562). L'intérieur est réaménagé au XIXe siècle, peut-être avec l'appui de la famille saint-severine des Basquiat, barons de Toulouzette : les arcades en plein cintre séparant les trois vaisseaux sont alors refaites en pierre de taille et le chœur rectangulaire à fond plat est occulté par une fausse abside semi-circulaire en maçonnerie. Le portail en fer du porche d'entrée du cimetière est daté 1892. En 1998-2000, une campagne de restauration supprime la fausse abside du XIXe siècle et décape les murs intérieurs de l'édifice.

L'édifice est l'une des sept églises landaises placées sous le vocable de sainte Quitterie, à laquelle est aussi dédiée une fontaine de dévotion à proximité immédiate du bourg.

Période(s) Principale : 14e siècle , (détruit)
Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1752, daté par source
1892, porte la date

L'église est entièrement entourée par le cimetière, auquel donne accès, au sud, un porche couvert, pourvu d'un portail en fer forgé. L'édifice, bâti en moellon de galets et d'alios (ou garluche) mêlé de brique (extérieurement enduit), comporte un vaisseau de quatre travées, séparé de deux collatéraux de même longueur par des arcades en plein cintre de largeur inégale, reposant sur des piliers carrés appareillés. Le vaisseau central ouvre à l'est sur un chœur rectangulaire de même largeur, épaulé au nord et au sud par deux sacristies et naguère doublé intérieurement par une fausse abside maçonnée en hémicycle (supprimée en 1998-2000). Les trois vaisseaux sont couverts de plafonds en plâtre, avec doucines pour le vaisseau central. Au revers de la façade occidentale, une tribune est établie sur des piliers de brique. A l'ouest, un clocher-tour carré, couvert d'un toit à l'impériale et d'une flèche en ardoise, surmonte la première travée de la nef. Adossé à la façade, un porche bâti en grès et moellon calcaire, couvert en appentis, est flanqué au nord par une petite chapelle baptismale (construite en galets) ouvrant sur le collatéral ; une porte, aujourd'hui murée, faisait communiquer le porche et la chapelle.

Murs alios moellon enduit
grès moellon
calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse mécanique, ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
toit à l'impériale
appentis
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Transcription d'un acte du notaire Lafont de Saint-Sever, concernant l'agrandissement projeté de l'église de Toulouzette, 17 juillet 1752 (AD Landes, H 71)

    Aujourd'huy dix septe Juillet mil sept cens cinquante deux, dans le Bourg de Toulousette, par devant moy Ne Royal de la Ville et sénéchaussée de St-Sever soussigné, présents les témoins bas nommés ont comparu en leurs personnes Mr Me Jean Barrouillet prêtre, docteur en théologie, curé du présent lieu de Toulousette, Jean Dubernet dit Proujan, marguillier de l'Eglise du présent lieu, Jean Laporterie jurat principal de la présente parroisse, Bernard Daudejos de lad. parroisse, lesquels ont dit et représenté qu'il y a dans l'église du présent lieu de Toulousette deux autels postiches très indécens pour y faire le service divin, et d'ailleurs très incommodes, et desirants lesd. comparans mettre lad. église dans un état plus décent et transporter lesd. deux autels, savoir l'un du coté du midy et l'autre du coté du nord en prenant à cet effet un peu de fonds dans le cimetière dépendant de lad. église et y faire les murs nécessaires, pour à quoy parvenir lesd. comparans auroient besoin de matériaux pour la construction d'iceux, ils auroient pour cela prié le Révérend Père Dom Charles Clausades, sindic de l'abbaye royalle des Religieux bénédictins de la ville de St-Sever de permettre que lesd. comparans prissent dans l'église de St Jean de Projan détruite depuis longtems les matériaux à ce nécessaires pour mettre lesd. deux autels dans // l'état qu'ils désirent pour y faire le service divin avec décence. Led. Sr Sindic voulant bien concourir au désir desd. comparans pour faire lad. construction a permis comme il permet par ces présents de prendre dans lad. église de Projan tous les matériaux nécessaires pour faire ce qu'ils désirent dans lad. église de Toulousette et mettre lesd. deux autels dans un état décent pour y faire le service divin, promettant led. Sr Sindic au cas que lesd. comparans soyent troublés pour prendre lesd. matériaux de lad. église de Projan de les garantir et relever envers et contre tous à peine de payer tous dépends domages et intérests. De quoy et de tout ce dessus les parties m'ont requis. Acte que leur ay [illisible] en présences de Sr Jean Barrouillet... de la parroisse Daudignon, et Jean Loupret... du présent lieu qui ont signé, avec lesd. Srs curé, le Rd Père sindic, led. Laporterie jurat, led. Dubernet marguillier, led. Daudijos - non plus que les autres habitans qui ont déclaré ne pouvoir de le faire requis et interpellés par moy. L'original est conlle à St Sever par... / Lafont notaire royal.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives de l'abbaye de Saint-Sever : acte du notaire Lafond de Saint-Sever concernant l'agrandissement projeté de l'églsie de Toulouzette, 17 juillet 1752.

    Archives départementales des Landes : H 71
  • Église, 1823-1934.

    Archives départementales des Landes : 2 O 2012
  • Église : réparations, secours de l'État (1889).

    Archives départementales des Landes : 70 V 381/5
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 16 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 381/8
  • Dons et legs à la fabrique (1807-1902) : Jean Laporterie (1807-1808), Marguerite Dubernet veuve Laporterie (1823), Simon Pomède (1823), Jean Castaings (1837), Magdeleine Pausader veuve de Castaignos (1864), Pierre Fescaux (1872), Jeanne Lataste épouse Larrey (1883-1891), Catherine Labeyrie veuve Lespès (1891), Bertrande Darbo veuve Planté (1902).

    Archives départementales des Landes : 70 V 381/9
  • Livre de la fabrique de Toulouzette (1787-1823) (détruit).

    Archives paroissiales, Toulouzette
  • Registre n° 1. Confrérie du Saint Sacrement, confrérie du Scapulaire or, confrérie du Scapulaire bleu (1838-1911) (détruit).

    Archives paroissiales, Toulouzette
  • Registre n° 2. Confrérie du Rosaire, Apostolat de la prière (1864-1904) (détruit).

    Archives paroissiales, Toulouzette
Bibliographie
  • "État de l'argenterie remise au district de Saint-Sever". Archives parlementaires 1787-1860. Tome LXXXIV. Paris, 1962.

    p. 311
Périodiques
  • Revue de Gascogne.

    tome I, 1860, p. 460-461 (Procès-verbal des églises du diocèse d'Aire)
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe