Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine

Dossier IA40001533 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Sainte-Marie-Madeleine
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Herm
Cadastre : 2007 OE 76

La paroisse d'Herm, sous le patronage de sainte Marie-Madeleine, aurait été fondée entre le VIIIe et le Xe siècle et placée jusqu'à la Révolution sous la dépendance de seigneuries successives. Sur le plan cultuel, Herm dépend jusqu'en 1789 de l'archiprêtré de Lanescq, relevant lui-même du diocèse de Dax avant de passer en 1817 sous la gouverne de celui d'Aire. Au lendemain du Concordat, le maire Pierre Hosseleyre s'oppose à la mise en place d'une tutelle exercée par le curé de Saint-Paul-lès-Dax : il obtient ainsi que sa paroisse soit érigée en succursale administrée par un premier titulaire, l'abbé François Lestage.

L'histoire des églises successives d'Herm est peu connue. La paroisse se serait développée initialement autour du quartier de Tauzier et une première église aurait été construite à l'extrémité sud, près du lieu-dit Lagrange. Il n'en subsiste aujourd'hui aucun vestige. Néanmoins, la mention dans les archives paroissiales d'une maison " au curé " pourrait correspondre au presbytère et corroborerait l'existence d'une église ou chapelle paroissiale dans cette zone. Philippe Soussieux et l'abbé Lamaignère relient cet emplacement initial à la présence des moines prémontrés de Divielle-en-Préchacq, établis dans une grange abbatiale à cet endroit et dont l'autorité ecclésiastique sur la paroisse fut confirmée par le pape Martin V en 1428. Cette grange abbatiale serait à l'origine du lieu-dit Lagrange et de la construction d'une première église administrée par les moines relevant du monastère.

Le cœur du village se serait ensuite déplacé à l'ouest pour cause d'inondations et une seconde église aurait été construite dans le bourg actuel (Labat, p. 442). L'absence de documents antérieurs à 1747 explique le flou qui entoure la construction de ce premier édifice. Son état de délabrement dans les années 1830-1840 (époque de la constitution définitive de la commune en 1843) incite à renoncer à un projet de restauration au profit d'une construction nouvelle. Celle-ci est confiée à l'architecte dacquois Ponassé qui érige le bâtiment de 1861 à 1863. En 1904, on substitue une flèche à la toiture initiale du clocher en forme de dôme byzantin. La voûte de 1863, ornée des figures des douze apôtres (Lamaignère, p. 53), est remplacée en 1933-1934 par une construction nouvelle en moellons légers liés avec du plâtre de Paris. L'édifice a été restauré en 1976.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1861, daté par travaux historiques, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ponassé V., architecte,

Édifice de style néo-roman, à trois vaisseaux. Les bas-côtés sont voûtés en demi-berceau et percés de fenêtres en plein cintre. La nef, couverte d'un berceau plein cintre sur doubleaux, est prolongée par un chœur en abside semi-circulaire voûté en cul-de-four et percé de trois baies. L'abside est flanquée d'une sacristie au nord et d'une réserve au sud. Les dix arcades en plein cintre de la nef centrale reposent sur des piliers de section rectangulaire à pilastres engagés et chapiteaux formés de moulures en surplomb. A l'ouest, le clocher-porche carré est coiffé d'une flèche hexagonale couverte d'ardoise ; les clochetons d'angle ajourés qui le cantonnaient à l'origine ont été supprimés en 1967. Un petit clocheton carré essenté d'ardoise couronne le chevet.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile mécanique, ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
voûte en demi-berceau
cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
appentis
flèche polygonale
croupe ronde
Techniques peinture
vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • 2 O 899 (Église, presbytère, cimetière 1828-1936). Plans 2318, 2319 et 2320.

    Archives départementales des Landes : 2 O 899
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 8 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 149/7
  • AC Herm. Registre concernant les nomminations (sic) des marguilliers de l’église d’Herm, et leurs recettes et depences – Commancé le 1er janvier 1747.

    Archives communales, Herm
  • Registre des comptes, recettes et dépenses de la Fabrique de l’église succursale d’Herm / Commencé le 17 Thermidor an 12.

    Archives communales, Herm
  • Registre de la fabrique de l’église d’Herm, 1864-1869.

    Archives communales, Herm
  • Documents divers provenant de la fabrique de l’église paroissiale : factures et reçus concernant des travaux effectués à l’édifice et des fournitures de mobilier, 1834-1930.

    Archives communales, Herm
Documents figurés
  • Plan de l'église. Dessin à l'encre, par René Guichemerre, architecte à Dax, janvier 1976.

    Archives communales, Herm
Bibliographie
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    Capbreton, 1972, t. 3, p. 151-155
  • LABAT Emmanuel. « Le déplacement d’églises paroissiales dans une partie du

    diocèse de Dax », Bulletin de la Société de Borda, n° 468, 4e trimestre 2002, p. 442.

  • LAMAIGNÈRE, Raphaël (abbé), Herm, Histoire locale de la paroisse et de l’Église, Aire-sur-l’Adour, 1951.

  • SOUSSIEUX Philippe. « Herm à travers les siècles ». Bulletin de la Société de Borda, n° 412, 4e trimestre 1988, p. 195-236.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Cauchy Claire - Maisonnave Jean-Philippe