Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Remi

Dossier IA40001588 réalisé en 2014
Vocables Saint-Remi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Hauriet
Cadastre : 2014 C 17

Les origines de l'église de Hauriet (seul édifice religieux des Landes dédié à saint Remi de Reims) sont imprécises : ancienne chapelle des seigneurs de Pébarthe selon certaines sources, elle est peut-être de fondation romane, mais peu de chose semble subsister de cette première phase de construction, hormis dans le gros œuvre du vaisseau central. Le collatéral sud, dont les deux piliers orientaux comportent des congés sculptés, a été ajouté à la charnière des XVe et XVIe siècles. Durant l'hiver 1830, le chœur est ravagé par un grand incendie et l'édifice entier est fortement restauré en 1831 et surtout en 1836 : le chevet actuel remonte pour l’essentiel à cette campagne. Peu après l'exécution en 1866-1867 d'un décor mural par le peintre Léonard Fortuné, le conseil de fabrique projette en 1872 "l'agrandissement nécessaire de l'église" : le collatéral nord est bâti en 1873-1874 par l'architecte Dabadie aux frais de la famille Cadilhon ; ses piliers sont construits à l'imitation de ceux du bas-côté sud. La dernière modification intervient en 1954 : on construit alors une abside semi-circulaire à l'intérieur du chevet rectangulaire - ce qui entraîne la destruction des peintures de Léonard Fortuné - et on couvre l'ensemble de l'édifice de plafonds de plâtre.

Période(s) Principale : 12e siècle , (?)
Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1836, daté par source
1873, daté par source
1954, daté par source
Auteur(s) Auteur : Dabadie,
Dabadie

Architecte dans les Landes, documenté en 1873-1874. Peut-être identique à l'architecte F. Dabadie, d'Hagetmau, qui construit en 1889 la flèche du clocher de Serres-Gaston et en 1905 le clocher de Castelner.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'église est un édifice à trois vaisseaux d'égale longueur, bâti en moellon calcaire et couvert de tuiles creuses. Le vaisseau central ouvre sur les collatéraux par des grandes arcades en tiers point sur piliers carrés en pierre de taille ; il est prolongé à l'est par un chevet rectangulaire doublé intérieurement par une abside moderne en hémicycle. Les trois vaisseaux sont couverts de plafonds de plâtre, avec ouverture zénithale tréflée au-dessus du chœur. Une sacristie carrée est adossée à l'extrémité orientale du collatéral sud. La première travée de la nef est surmontée d'un clocher trapu à pignon occidental découvert, couvert d'un toit à deux versants. Adossée à la façade occidentale, une maison à étage forme porche de l'église au rez-de-chaussée.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse mécanique
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans croupe polygonale
toit à deux pans
Techniques vitrail
sculpture
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Extraits d'archives concernant l'église de Hauriet et son mobilier

    I. AD Landes. Dossier "Église, presbytère, cimetière (1821-1910) :

    - 1831 : réparations à l'église après l'incendie de 1830.

    - 1837 (9.12) : devis estimatif des ouvrages à faire à l'église, par Guillaume Lagarde aîné, doreur à Saint-Sever : "1° Un tabernacle fait dans l'ordre corinthien, en bois blanc, de 80 cm de hauteur, avec 2 chérubins sculptés au-dessus de la porte, un St Jean idem à la porte, longueur avec les 2 ailes comprisses [sic] d'1m. 67 c., avec un agneau imollé [sic] au milieu de chaque aille [sic] [...]... 40 f. / 2° Le tabernacle sera surmonté d'un couronnement, c'est à dire d'une croix avec un Christ, sur un piédestal en allogue [sic pour "analogue"] au tabernacle, de 75 c. ... 13 f. / 3° Quatre chandeliers sculptés à la moderne, de 60 cm de hauteur avec les bobèches en fer blanc... 12. / 4° Toutes les moulures, corniches et le parement de la tassade [sic] de la caisse du tabernacle, ainsi que toutes les sculptures seront entièrement dorés [...], le tout fait à la détrempe [...] et le restant marbre et peint... 80. / 5° La croix et le pied destal avec les ornements seront dorés... 11. / 6° Les quatre chandeliers déjà mentionnés seront dorés... 24. / Total des frais : 180 f." Devis approuvé le 3 avril 1838.

    - 1873-1874 : agrandissement et restauration de l'église, construction du collatéral nord par l'architecte Dabadie ; travaux exécutés en 1873-1874, achevés en mars 1874.

    II. AP Hauriet. Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1805-1831) :

    - 1805 (6.11) : constitution du conseil de fabrique par Mgr Loison, évêque de Bayonne. "Joseph-Jacques Loison, par la miséricorde divine et par la grâce du Saint Siège apostolique, évêque de Bayonne. / Vu les articles 2, 3 et 4, chapitre 1er de Notre règlement pour la formation des fabriques, approuvé par S.M. l'empereur le 1er Vendémiaire an 13 [...] ; / Vu la liste de douze habitants, fonctionnaires publics ou notables à Nous présentée par les membres du conseil général de la commune de Hauriet réuni dans le lieu de ses séances le 31 octobre 1805, pour la fabrique de la paroisse de ladite commune, / Nous avons nommé et nommons fabriciens de l'église succursale de ladite commune les sieurs - Pierre Laborde propriétaire, Jean Costedoat idem. [...] Donné à Bayonne sous notre seing, notre sceau et le contre-seing de notre secrétaire, le 6 novembre 1805, ainsi signé JJ. Évêque de Bayonne, par mandement Gonnert."

    - 1806 : quête pour la réparation de l'église (citée dans la délibération du 5 mai 1816).

    - 1821 (29.2) : "L'an mil huit cent vingt un, le vingt-neuvième de février, nous soussignés membres de la fabrique de l'église de Hauriet assemblés dans la sacristie de ladite église [...]. / Puis Monsieur le desservant a représenté à l'assemblée qu'il était indispensable de faire faire un surplis, de faire renouveller [sic] l'étole de l'ornement de velours, d'en faire faire une pour les enterrements, et n'ayant pas de fonds suffisants dans la fabrique, s'ils trouvaient à propos qu'il prît sur les cinquante francs qu'il avait reçu [sic] de Madame Lalane pour être employés à l'usage de l'église comme lui desservant le jugerait convenable. Tous les membres consentent [...]"

    - 1822 (24.11) : renouvellement de la délibération du 29.2.1821 relative aux achats d'ornements (alors reportés faute de ressources). Ils seront payés grâce au legs de 50 francs de Mme Lalanne.

    - 1825 (12.7) : "réparations à faire dans l'intérieur de l'église ainsi qu'aux murs qui ferment le cimetière, tant du côté du midi que du côté du nord, que les deux portes pour entrer dans le cimetière [...] ; d'après le devis estimatif, la somme nécessaire pour faire ces réparations se porte à 206 fr. 15 c."

    III. AP Hauriet. Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1831-1838) :

    - 1832 (4.1) : "L'an mil huit cent trente deux et le quatre du mois de janvier, nous soussignés membres de la fabrique de l'église de Hauriet, nous nous sommes réunis [...] dans le but d'aviser au[x] moyens apprendre [sic] pour la démolition du pilié [sic] qui se trouve à l'entré[e] de l'église ; en conséquence, les membres de ladite fabrique ont jugé à propos que le dit pilié serait converti en un arseau [sic] et que pour la confection de ce dernier, la fabrique s'oblige de payé [sic] la somme de cent francs au nommer [sic] Antoine Ducasse, maçon et tailleur de pierres qui accepte les dits cent francs [...] ; le même dit Ducasse s'oblige en outre, moyenant [sic] les dits cent francs, de construire la partir du mur du cloché [sic] d'aunant [sic] au levant [...]."

    - 1834 (27.4) : acceptation d'un legs de 100 francs par Françoise Dubedout, veuve Burguerieu, fait par son testament du 23 mai 1831 (autorisé par le préfet par lettre du 28 décembre suivant), qui sera employé, "vingt francs pour le carrelage de l'église, quarante francs pour la confection d'un autel, qui sont les choses les plus essentielles, comme il appert à tout le monde".

    - 1834 (7.9) : "Inventaire du mobilier de l'église de Hauriet. / un calice et pataine [sic] en vermeilh. / La custode idem. / l'ostanssoire [sic] doré servant du pied du calice. / un calice et pataine en argent. / une boîte pour porter le viatique en argent. / Deux burettes en verre. / un encensoire et navette en léton [sic] en bon état. / un hopillon [sic pour goupillon] en léton. / une croix en léton. / deux chandelliers en léton. / une hampe en cire [?] blanche. / une boîte en argent pour les huiles. / une croix argentée. / un Christ doré pour l'hotel [sic]. / Ornements. / un ornement de toute couleur à galon doré en bon état. / trois ornements noirs, un à galon de fil hors de service, les deux autres en satin à galon d'argent en bon état avec dalmatiques et tous les meubles de diacre et soudiacre [sic]. / un ornement à galon d'argent en bon état. / deux autres en toute couleur à galon de soie. / Linge. / huit serviètes en bon état. / cinq autres dont deux de fil et les autres en coton usé. / cinq amicts en bon état, sept corporeaux [sic] en fil. / douze purificatoires, douze pour le lavabo. / quatre surplis, deux en pascaline, un devant d'hotel [sic] propre. / quatre petites napes [sic] pour la crédence. / deux missels romains en bon état. / une nape pour la Sainte Table. / une en toile pour couvrir la chaire. / une boîte pour porter le viatique fort usé. / un couvre dais de différentes couleurs en bon état. / [...] un voile pour donner la bénédiction en bon état. / deux étoles pastorales fort usées. / un beau drap mortuaire en satin. / quatre bouquets pour l'hotel. / dix purificatoires en toile. / un sacq [sic] pour porter les effets nessaires [sic] pour aller voir les malades. / la nape en toile. / deux rituels diocésins [sic]. / deux petites armoires du côté de l'hotel. / les cartons pour le canon de la messe. / deux monuments de l'efigie [sic] de St Remi, l'un en papier et l'autre plâtre. / un vieux cabinet et buffet et damé cabinet le [illisible]. / deux rid[e]aux pour couvrir l'hotel avec les baguettes de fer. / une couverture pour le dessus de l'hotel en cotonette [sic]. / un ban [sic] pour le drap mortuaire. / Clos et arrêté le présent inventaire des meubles et effets appartenant à l'église, excepté les papiers, à Hauriet le sept septembre mil huit cent trente quatre."

    - 1835 (26.5) : "[...] Vu la difficulté opposée pour confectionner lechement [sic : l'achèvement ?] de l'autel commencé par le sieur François Corbelinière [sic pour "Corbellini"], disant qu'il est à même de maître [sic] main à l’œuvre pourvu qu'on lui assure la somme de deux cent vingt # convenue entre lui et M. Mora, d'après ce dire la fabrique se reconnaissant étrangère à la police [?] dont il était porteur, lui déclare, et tenant à ce que l'autel se confectionne, et autorise le trésorier à ce but, et dont le délai de un mois à compter de [ce] jour, à Hauriet le même jour que dessus."

    IV. AP Hauriet. Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1842-1906) :

    - 1842 (16.9) : ordonnance de la visite pastorale de François-Adélaïde-Adolphe Lannéluc, évêque d'Aire. "A la suite de la visite pastorale que nous avons faite dans l'église de Hauriet le douzième jour du mois de septembre de l'an 1842, nous avons ordonné et ordonnons ce qui suit : / art. 1er. La portion de plancher qui est au dessus de la tribune sera renouvellée [sic]. / 2e. La porte du tabernacle sera doublée sur le côté intérieur en étoffe se soie rouge. / 3e. Il sera fait acquisition d'un bénitier portatif. / 4e. M. le curé & la fabrique renouvelleront auprès de l'autorité municipale la démarche la plus pressante pour obtenir qu'il soit donné suite sans plus de retard au projet de construction d'un presbytère convenable et dont la nécessité est aussi urgente qu'indispensable. [...] / Donné à Lahosse en cours de visite pastorale [...] le 16e jour de septembre de l'an 1842."

    - 1843 (28.4) : érection du chemin de croix par Mge Lannéluc représenté par Cyprien de Laborderie, curé de Hauriet.

    - 1850 (4.7) : remerciements à Étienne de Lafosse, chanoine d'Aire et propriétaire à Hauriet, pour "ses bienfaits envers l'église" ; "tout récemment encore, il l'a dotée d'un ornement qui ferait honneur aux premières églises du diocèse".

    - 1860 (29.7) : installation du nouveau curé Pierre Hippolyte Detchemendy.

    - 1860 (6.9) : "Inventaire des meubles et effets appartenant à l'église lors de l'installation de M. Detchemendy comme curé de Hauriet. / Vases sacrés. / 1. Une custode en vermeil. / 2. Un calice et patène en vermeil. / 3. Un ostensoir servant avec le pied du calice en vermeil. / 4. Un calice et patène en argent. / 5. Une paire de burettes en argent avec le plateau. / 6. Un aspersoir avec la cuvette en plaqué. / 7. Un encensoir avec la navette en plaqué. / 8. Trois burettes pour les saintes huiles avec la boîte. / 9. Deux croix plaquées et une en bois pour les morts. / 10. Une petite croix pour l'offrande argentée. / 11. Deux clochettes. / 12. Chandeliers en cuivre et bronzés. / Ornements. / 1. Deux ornements en drap d'or, l'un bon et l'autre usé. / 2. Un ornement violet passable. / 3. Un ornement vert passable, galons argentés. / 4. Trois ornements blancs, un galon doré, vieux, les deux autres faux galon dont l'un bon et l'autre usé. / 5. Un ornement rouge galons de soie presque hors d'état de service. / 6. Un ornement complet noir, galons argentés, avec dalmatique. / 7. Un ornement noir galon argenté en bon état. / 8. Un ornement en velours de coton, galons blancs en mauvais état. / 9. Une chape blanche galons dorés en très mauvais état. / 10. Une chape noire galons argentés en bon état. / 11. Une chape en drap d'or en bon état. / 12. Un drap mortuaire bon. / 13. Deux petits draps mortuaires presque usés. / 14. Six étoles de toutes couleurs, en bon état. / 15. Un voile blanc bon état, galons argentés. / 16. un voile rouge à la réforme, galons blancs. / Linge et autres effets. / 1. Cinq aubes dont deux en mousseline passables, deux en baptiste [sic] bonnes et la 5e en mousseline en vieil état. / 2. Six surplis, deux sans manche en mousseline, et les quatre autres à manches vieux et passables. / 3. Un surplis de confessionnal bon. / 4. Deux aubes d'enfant de chœur. / 5. Six nappes d'autel bonnes. / 6. Dix serviettes en bon état. / 7. Une douzaine de corporaux. / 8. Deux cordons. / 9. Deux douzaines de purificatoires. / 10. Douze manuterges. / 11. Douze amicts. / 12. Un dais avec ses panaches. / Meubles. / 1. Quatre armoires petites dans l'église. / 2. Six grandes et petites dans la sacristie. / 3. Un fauteuil. / 4. Une boîte renfermant les osties [sic] en fer blanc. / 5. Quatre cadres. / 6. Un crucifix. / 7. Trois missels romains, un en bon état et deux vieux. / 8. Un plumet. / 9. Une mauvaise lanterne. / 10. Deux rituels en mauvais état. / 11. Un registre des délibérations se contenant lui-même. / 12. Deux pupitres vieux. / 13. Six petits vases. / 14. Quatre bouquets d'église. / Arrêté à Hauriet le présent inventaire le six septembre mil huit cent soixante."

    - 1861 (16.1) : érection du maître-autel en autel privilégié par Mgr Epivent, évêque d'Aire.

    - 1861 (20.12) : "L'an mil huit cent soixante-un et le vingt décembre [...] Monsieur le curé a exposé au conseil qu'il avait fait faire une armoire pour les ornements et fait devant lui le récolement des divers objets, vases sacrés et ornements dont il avait pris charge à son entrée en fonctions dans la paroisse de Hauriet [...]."

    - 1862 (24.1) : "L'an mil huit cent soixante deux et le vingt quatre du mois de janvier, le conseil de fabrique [...] s'est réuni à l'effet de délibérer sur l'acceptation ou le refus d'une armoire que M. Detchemendy, curé de Hauriet, avait fait faire à la sacristie pour la somme de quinze francs ; [...] attendu que cette armoire avait été faite sans autorisation du conseil ; attendu qu'elle est inachevée et tout à fait incomplète ; attendu que le bois est presque tout, pour ne pas dire entièrement moisi [...], est d'avis de la laisser pour compte à Monsieur Detchemendy [...]".

    - 1861 (21.12) : procès-verbal d'installation de Jean-Baptiste Gachibat, curé de Hauriet.

    - 1863 (23.5) : installation de Jean-Victor Coq "à la desservance de Hauriet".

    - 1863 (28.5) : "Inventaire des divers objets qui servent à l'exercice du culte dans l'église de Hauriet [...]. / Les membres de la Fabrique soussignés certifient que l'église de Hauriet possède : trois chapes dont deux blanches en soie, l'une très bonne sur drap d'or, l'autre commune, la 3me noire en soie assez bien conservée. Trois ornements noirs en soie, l'un bien conservé, l'autre en velours usé, le 3me assez vieux, ayant les deux dalmatiques. Trois ornements blancs en soie, un bien bon, un autre moindre, mais bon ; un 3me presque hors d'usage. Un ornement sur drap d'or, broderie en bosse, riche. Un autre sur fond d'or faux, et à peu près hors de service. Un ornement vert en soie, passable. Deux ornements rouges en soie, neuf et assez riche, l'autre passable, mais vieux. Deux draps mortuaires, un en soie encore bon, l'autre en toile coton et vieux. Un habit noir pour la croix en velours commun. Sept étoles pastorales, six blanches dont deux seulement passables et une noire. Cent douze purificatoires et lavabo en lin. Cinq surplis en batiste assez bons. Trois surplis de confessionnal assez bons, mais en coton ; un seul a des manches. Six aubes, quatre unies et communes, deux brodées. Deux aubes d'enfant de chœur en coton et deux ceintures rouges communes. Douze serviettes assez usées ; trois essuie-mains vieux et usés. Deux bordures en coton pour décoration. Cinq cordons blancs à peu près neufs. Six nappes d'autel pendantes à la Romaine. Quatre pardessus de pierre sacrée dont deux peuvent se doubler grandement. Huit garnitures d'autel. Trois nappes pour la Ste table. Un pardessus en couleur pour couvrir l'autel. Une bannière très-simple. Un ombrellino rouge et vieux. Deux dais blancs, l'un vieux, l'autre tout neuf avec une simple boiserie. Trois grandes croix de procession très bonnes. Deux croix avec Christ à la sacristie, une autre id. aux fonds [sic] baptismaux ; deux autres simples à chaque autel. Deux clochettes. Quatre chandeliers communs, dont deux en cuivre très lourds. Six en étain, très communs. Quatre chandeliers dorés au maître-autel, quatre autres id. à la Vierge. Six vases en porcelaine. Quatre pieds dorés. Deux calices en argent, l'un est doré ; le pied sert aussi à soutenir la gloire d'un ostensoir qui est encore en argent doré. Un ciboire doré qui paraît être en argent, le pied seul cependant porte le poinçon. Un tout petit ciboire d'argent pour porter le St viatique ; une petite boîte idem. Quatre burettes avec leur plateau, deux en verre, deux en cuivre argenté. Un encensoir et sa navette simples. Les 3 crémières sont en argent, boîte et tout. Un bénitier et son goupillon simples. Une petite croix avec Christ pour donner la paix. Huit bouquets très simples. Trois missels romains, un seul est bon. Deux grands livres de chant édition Digne, vespéral et graduel. Deux pupitres portatifs. Six te igitur, cadres dorés. Les armoires de la sacristie sont suffisantes. Quatre petits cadres à la sacristie. Un chemin de croix en bon état. Enfin deux bonnes cloches dont le son est pur, et une clochette d'appel et de peu de valeur. De plus, cinq corporaux en batiste et cinq pales propres. / A l'extérieur, l'église, à part le clocher, paraît délabrée ; à l'intérieur, elle est assez propre, mais très pauvre. Elle possède modestement, ce qui suffit à la rigueur. / La sacristie est assez convenable, elle est propre, mais très humide ; il serait à désirer qu'on pût la changer de place, parce que l'humidité gâte les ornements. [...] / Fait à Hauriet le 28 Mai 1863."

    - 1863 (octobre) : "Supplique à l'Empereur. / L'an mil huit cent soixante trois et le premier dimanche d'8bre, le conseil de fabrique s'est réuni au presbytère en séance ordinaire. On a fait une supplique à l'Empereur ainsi conçue. / A Sa Majesté Napoléon III, Empereur des Français. / Sire, Le conseil de fabrique de la paroisse de Hauriet (canton de Mugron, arrondissement de St-Sever dans les Landes), dûment réuni au presbytère dudit lieu en séance ordinaire le premier dimanche d'8bre 1863 sous la présidence de M. Cabiro, supplie très humblement Votre Majesté de regarder d'un œil favorable la demande qu'il a l'honneur de lui adresser. / Nous voyant tout à fait dépourvus d'un ostensoir convenable aux exercices du culte religieux, et ne sachant comment suffire à cette dépense indispensable, vu l’exiguïté de nos ressources, nous avons résolu à l'unanimité de nous adresser à Votre Majesté, la suppliant très humblement de vouloir bien nous faire don d'un ostensoir pour notre église. / Les soussignés ont l'honneur d'être, Sire, avec le plus profond respect, de Votre Majesté, les très humbles et les très respectueux serviteurs et sujets."

    - 1864 (3.4) : "Sur la proposition de M. le curé de la paroisse, qui nous a communiqué une lettre de M. le directeur de l'administration des beaux-arts de la Maison de l'Empereur, en date du 10 Xbre 1863 à l'effet de faire prendre à la fabrique de Hauriet l'engagement d'acquitter les frais d'emballage et de port d'une statue de la Ste Vierge demandée à Sa Majesté l'Impératrice le 30 9bre 1863 dans une pétition signée par les principaux habitants de la paroisse, nous avons pris à l’unanimité l'engagement, le cas échéant, d'acquitter tous ces frais." [en marge : "Sans résultat"]

    - 1866 (1.10) : "L'an 1866 et le 1er 8bre, le conseil de fabrique [...] s'est réuni [...] à l'effet de penser aux exigences du trimestre et pour s'occuper des moyens à prendre afin d'exécuter dans l'église certains travaux reconnus indispensables à l'approche de l'hiver. [...] / Après les premiers pourparlers d'usage, M. le Président expose au conseil que malgré les réparations effectuées à l'église paroissiale, il reste encore certains travaux très urgents à exécuter : la toiture se trouve dans un mauvais état, le plafond s'effondre, le carrelage du sanctuaire est fortement endommagé et le degré devant subir un remaniement. La sacristie doit être assainie parce que tous les ornements s'y moisissent. M. le Président ajoute qu'il a fait dresser un devis estimatif des réparations dont l'exécution ne saurait être plus longtemps ajournée. [...] / Le conseil, considérant [...] que la fabrique ne saurait parer aux dépenses nécessitées par l'exécution des travaux sus énoncés, attendu que son budget est réglé en déficit ; considérant que la commune ne peut venir au secours de la fabrique, épuisée qu'elle est elle-même soit par des souscriptions volontaires organisées pour réparer les autels et construire les dépendances du presbytère, soit pour une imposition extraordinaire votée en 1865 [...] ; vote une somme de 100 fr. à valoir sur les premiers fonds disponibles et supplie M. le ministre des cultes de daigner accorder un secours de 800 fr. pour l'exécution des travaux projetés." [suit le texte de la lettre au ministre]

    - 1868 (11.11) : installation du curé Vincent Duboscq. "Inventaire des meubles et effets appartenant à l'église de Hauriet lors de l'installation de M. Vincent Duboscq dans la paroisse [...]. / Vases sacrés. / Une custode en vermeil. / Un calice et une patène en vermeil. / Un calice et patène en argent. / Un ostensoir en argent donné par Napoléon III empereur en 1863. / Un plateau et deux burettes en argent ; deux burettes en verre. / Un ciboire doré. Un petit ciboire argent destiné à porter le St viatique. / Trois crémières avec boîte en argent. / Un encensoir avec navette en plaqué. / Un aspersoir ou goupillon avec bénitier en plaqué. / Une croix avec Christ pour donner la paix. / Quatre chandeliers dorés au maître-autel. / Quatre autres dorés plus petits à l'autel de la Vierge. / Deux candélabres en cuivre bronzé à trois branches chacun, une branche est cassée. / Six chandeliers en cristal. Deux chandeliers cuivre massif très ordinaires. / Deux chandeliers en fer bronzé très simples. Deux en étain très ordinaires. / Deux beaux vases dorés. Un plus petit moins beau et dépareillé. / Six vases moyens très convenables dont deux à forme ronde. / Cinq petits très convenables aussi. Deux petits aussi forme ronde, l'un est fendu. / Six bouquetiers en bois massif très vieux. / une croix très convenable à chaque autel. / Trois croix de procession, deux passables, la 3e très vieille. Une pour service funèbre. / Deux clochettes. / Ornements. / Deux ornements en drap d'or, l'un beau, l'autre usé. / Deux blancs passables. Deux autres, l'un blanc, l'autre violet très bon [?]. Un violet passable. Un vert très ordinaire (sur le rouge en soie usé). Un rouge très convenable. Deux noirs, l'un bon, l'autre usé. 2 dalmatiques. Six étoles pastorales. Une en drap d'or. Une blanche et violette pour baptême. Une de différentes couleurs usée. Trois noires passables. / Trois chapes, l'une en drap noir, l'autre en drap d'or passable, la 3e pauvre. / Une bannière assez belle. Deux petites bannières en forme d'oriflamme drap d'or. / Deux voiles pour la bénédiction du Très St Sacrement en mauvais état. Deux draps mortuaires passables. Un dais assez beau. Un voile noir pour la croix. Deux voiles pour les lustres. un devant d'autel noir très passé avec deux petits morceaux de tentures de même couleur pour mettre devant les chandeliers. / Linges et autres effets. / Six aubes ordinaires. Six aubes pour enfants de chœur avec cordon rouge. Quatre cordons blancs pour le prêtre assez bons. 3 surplis, un bon, les deux autres très ordinaires. 2 surplis de confessionnal à manches, l'un passable, l'autre usé. Cinquante-huit manuterges. 8 purificatoires ordinaires. Huit serviettes usées. 4 essuie-mains assez bons. 10 amicts. 7 nappes d'autel à la Romaine. 6 devants d'autel, assez beaux. 7 id. ordinaires. / 6 nappes pour table sainte. 2 couvre-autels ordinaires. / Meubles. / Un vestiaire passable et une grande armoire neuve dans la sacristie. Un fauteuil en mauvais [état]. Un confessionnal portatif également dans la sacristie. Un porte-chape. Une petite armoire dans l'église pour y mettre les livres de chant. Une boîte en fer blanc renfermant les hosties. / Deux te igitur, l'un passable, l'autre très pauvre. / Un missel romain très ordinaire. Deux pupitres passables. / Deux grands livres de chant Graduel et Vespéral édition Digne. / Deux petits livres de chant (format in 12) Graduels et Vespéraux à la fois édition Lecoffre. / Deux Rituels. Un grand et vieux. L'autre plus petit et convenable. / Dix bouquets. Quatre beaux et six autres très ordinaires. / Un petit tableau devant l'autel de la Vierge. une petit tableau aux fonds [sic] baptismaux. Un petit tableau représentant St Jérôme au-dessus de la porte de la sacristie. Quatre petits cadres dans le sanctuaire. 2 petits de chaque côté de l'autel de la Vierge. Un chemin de croix très ordinaire. Un Christ devant la chaire, beau. Un petit Christs au confessionnal. Un 3e à la sacristie très simple. / Une niche en bois servant pour le Jeudi saint. Une niche également avec des fleurs artificielles, très convenable. / Un fer à hosties tout neuf. un petit prie-Dieu à la sacristie trop bas. Un arrosoir. Une mauvaise lanterne."

    - 1872 (janvier) : "Délibération pour demander un secours au conseil municipal. / L'an 1872 et le 1er dimanche de Janvier, le conseil de fabrique [...] s'est réuni au presbytère [...]. L'église de la paroisse ayant été plusieurs fois à des époques antérieures déclarée insuffisante, mais n'ayant jamais pu faute de fonds recevoir un agrandissement désirable, il [le président Antoine Diris] a fait observer qu'aujourd'hui plus que jamais cet agrandissement devenait indispensable en raison du concours nombreux des paroisses voisines qui s'y rendent les jours de Dimanche et de Fêtes. Mr le trésorier a parfaitement abondé dans le sens de Mr le Président, mais il n'a pu s'empêcher de constater que la fabrique était incapable d'entreprendre un pareil travail, attendu qu'elle était dénuée de toute ressource [...]. En présence d'une difficulté qui devenait de plus en plus insurmontable, la séance allait se lever sans rien conclure, lorsqu'un membre, le sieur Cadilhon fils, mu par un sentiment de compassion et de générosité dont Dieu et la paroisse lui sauront gré, prend la parole et déclare en plein conseil qu'il donnera lui-même à toutes heures et moments la somme de mille francs pour le susdit agrandissement de l'église. Encouragé par le don de ce respectable membre, Mr le desservant a fait à son tour des offres qui ont reçu l'approbation générale. Il s'est fait garant de concert avec le reste des membres du conseil, d'une somme semblable. Ces deux chiffres significatifs paraissant encore insuffisants pour l'exécution des travaux d'agrandissement projeté, Mr le Président décrète avec tous les membres de la fabrique qu'un secours de 2600 f. sera demandé au conseil municipal et que Mr le trésorier fournira les pièces exigées par le décret organique de 1809. [...]"

    - 1872 (25.8) : installation du curé Louis-Étienne Darrieutort. "Inventaire de la sacristie de Hauriet à l'arrivée de Mr l'abbé Darrieutort successeur de l'abbé Duboscq envoyé à Labenne. / Vases sacrés et autres objets. / Un calice en vermeil. / Un calice en argent. / Un ciboire doré. Un petit ciboire en argent pour le viatique et une boîte. / Un ostensoir. / Une paire de burettes avec plateau en cuivre argenté. / Une paire avec plateau de verre, un autre plateau en faïence. / Trois crémières avec boîte en argent. / Un encensoir avec la navette. / Un bénitier avec goupillon. / Une petite croix pour la paix. / Quatre chandeliers avec une croix en bois doré au maître-autel. / Quatre id. id. id. à l'autel de la Vierge. / Deux lustres. / Deux candélabres en cuivre doré. / Deux chandeliers en cuivre pour les messes basses. / Quatre en verre vert et blanc. / Deux en bronze, deux en étain et d'autres en débris. / Vases à fleurs. / Deux grands dépareillés. / Quatorze petits et plusieurs cassés. / Cinq en bois doré. / Fleurs. / Quatre à feuillage d'or en bon état. / Huit à feuillage vert id. / Quatre vieux à feuillage d'or. / id. id. à feuillage vert. / Objets divers. / Trois te igitur. / Deux pupitres pour la messe. Un pour les chantres, deux petits. / Deux missels vieux. / id. id. un pour l'ordinaire, un pour les fêtes. / Trois clochettes pour la messe. / Deux cloches au clocher, une sur la sacristie. / Croix. / Trois croix de procession. / Une pour les enterrements. / Une en face de la chaire, une à la sacristie, deux au confessionnal. / Livres. / Un graduel et antiphonaire pour les chantres. / Deux rituels, un grand et un petit. / Un missel et antiphonaire parisien. / Deux petits livres de chant (Lecoffre). / Statues et tableaux. / Une statue de la Vierge. / Un tableau du rosaire. / id. de St Rémi. / id. de St jean-Baptiste aux fonts baptismaux. / id. de St Jérôme expirant, trois petits cadres. / Un chemin de la croix avec procès-verbal, celui de l'autel privilégié et celui du rosaire. / Meuble et objets. / Un vestiaire. / Une armoire à fleurs et à linge. / id. pour les livres. / Une caisse pour les cierges de la confrérie. / Un fauteuil et sièges pour les enfants. / id. à la sacristie avec prie-Dieu et grille. / Un porte-chape. / Une boîte pour les hosties, id. pour les sceaux de la paroisse. / Un fer pour faire cuire les hosties. / un arrosoir, une lanterne, deux plats pour les quêtes. / Une niche en bois et autres objets pour le jeudi saint. / Un petit bénitier, un plumeau, deux balais. / Ornements. / Un en drap d'or convenable. / id. en damas blanc neuf. / Un en drap de cuivre [sic] usé. / Deux blancs communs. / Un rouge convenable. / Un vert passé, un violet convenable. / Deux noirs, l'un usé avec des dalmatiques. / Trois chapes, une convenable, une usée (beau galon), une noire. / Un voile de bénédiction, en drap d'or, un autre hors de service, un rouge. / Une étole pastorale, usée, une pour les baptêmes, une pour les enterrements, une à croises [sic] pour les libera, une pour la communion, d'autres à brûler. / Quatre ornements, deux noirs, un rouge, un blanc, pour le feu. / Deux draps mortuaires, une tenture noire pour l'autel, et d'autres tentures pour le feu avec un drap mortuaire en lustrine. / Un dais convenable, un autre hors de service, une bannière, deux oriflammes. / Linge. / Aubes, 3 en tulle, deux à fleurs, une pour les morts, 8 pour les enfants de chœur, quatre soutanes rouges. / Surplis 3, un au confessionnal, deux déchirés. / Cordons 4, Palles 9, Corporaux 11, Amicts 11, Purificatoires 30, Manuterges 60, Serviettes 16. / Nappes d'autel 7, petites 4, pour la communion 4. / Devants d'autel brodés 12, unis 7. / Couvertures d'autels, deux bleu[e]s, une rouge, une verte. / Couvertures des chandeliers, 4 rouges, 8 blanches. / Trois trois, un rideau rouge. / Plus quantité de débris et autres choses (sans nom). / Hauriet, 20 août."

    - 1874 (22.3) : "Installation du chemin de croix. / Louis Marie Olivier Epivent, par la miséricorde divine et la grâce su St Siège apostolique, évêque d'Aire et de Dax / Sur la demande écrite qui nous a été adressée le 5 mars 1874 par M. le curé de Hauriet, d'ériger le chemin de la croix dans l'église de Hauriet, doyenné de Mugron, archidiaconé de St-Sever. [...] Nous autorisons l'érection du chemin de la croix dans l'église de Hauriet, et nous nommons pour l'ériger avec les cérémonies requises M. Darrieutort. [...] La présente autorisation et le procès-verbal de l'érection du chemin de la croix [...] seront placés dans un tableau sous verre, à côté de la première station. / Donné à Aire [...] le 6 mars 1874. / Procès-verbal. / Nous Louis Étienne Darrieutort délégué par l'ordonnance de Mgr l'évêque consignée ci-dessus, avons érigé avec les cérémonies et formalités requises le chemin de la croix dans l'église de Hauriet. Fait à Hauriet le 22 mars 1874. [...] / Ce chemin de la croix est un don de M. Bourrus doyen de Mugron. Le jour de cette cérémonie 22 mars jour de la Passion, M. Passicos a prêché les stations, le concours des fidèles a été considérable."

    - 1875 (23.9) : installation du curé Jean-Baptiste Hippolyte Andrieu.

    - 1876 (1.10) : installation du curé Hilaire Collongues.

    - 1878 (1.1) : installation du curé Gustave Jacques Tonia.

    1881 (3.7) : "[...] M. le curé a proposé au conseil de mettre les fonds [sic] baptismaux du côté de l'évangile et le confessionnal à la place actuelle des fonds baptismaux. Le grille des fonds baptismaux actuels servirait à fermer le porche où nous mettrions les chaises au lieu de les mettre dans l'église" : proposition approuvée.

    - 1881 (1.11) : installation du curé L. Arras. "Inventaire des objets servant au culte religieux dans la paroisse de Hauriet à l'arrivée de M. L. Arras. / Ornements. / 1°. Deux voiles de bénédiction. / 2°. Trois étoles blanches, deux noires. / 3°. Six chasubles blanches, trois rouges, deux noires, une verte, une violette, une double blanche et noire. / 4°. Deux dalmatiques noires. / 5°. Un dais de bénédiction. / 6°. Une chappe [sic] blanche, une autre noire. / Linge. / 1°. Six aubes. / 2°. Vingt-six serviettes. / 3°. Quatre soutanes d'enfant de chœur. / 4°. Trois pèlerines pour enfant de chœur. / 5°. Trois calottes rouges id. / 6°. Trois barrettes rouges id. / 7°. Trois aubes blanches id. / 8°. Quatre surplis id. / 9°. Dix-sept devants d'autel. / 10°. Douze nappes de communion. / 12° [sic]. Trois tapis. / 13°. Quatre draps mortuaires. / 15°. Soixante-quatre purificatoires. / 16°. Douze manuterges. / 17°. Deux calices. / 18°. Un ostensoir. / 19°. Un ciboire. / 20°. Des crémières. / 21°. une navette. / 22°. Un encensoir. / 23° Trois croix de procession. / 24°. Un goupillon et un bénitier. / 25°. Dix-sept taies de chandelier. / [26°.] Une paire de burettes. / [27°.] Un arrosoir. / [28°.] Deux missels. / [29°.] Deux bannières et divers autres objets. / [30°.] Trois rituels. / [31°.] Huit bouquets dorés. / [32°.] Douze id. bleus. / [33°.] Des tentures d'autel pour les messes des morts."

    - 1885 (1.5) : installation du curé Bernard Daudigeos.

    - 1886 (1.8) : installation du curé L. Lapeyre. "Inventaire des objets servant au culte religieux dans la dite paroisse de Hauriet à l'arrivée de Mr Lapeyre. / Ornements. / 1°. 2 voiles de bénédiction. / 2°. 1 étole blanche et violette, 3 blanches et 2 noires. / 3°. 4 chasubles blanches, 3 rouges, 2 vertes, 1 violette, 3 noires, une double blanche et noire. / 4°. 2 dalmatiques noires. / 5°. 1 dais de bénédiction. / 6°. 1 chappe [sic] noire et 1 blanche. / Linge. / 1°. Six aubes. / 2°. Vingt-six serviettes (dont 5 ou 6 en très mauvais état). / 3°. Quatre soutanes d'enfants de chœur. / 4°. Trois calottes rouges pour enfants de chœur. / 5°. Quatre pèlerines rouges. / 6°. Quatre barrettes rouges. / 7°. Trois aubes blanches. / 8°. Quatre surplis. / 9°. Quinze devants d'autel. / 10°. Douze nappes de communion et d'autel. / 11°. Trois tapis. / 12°. Quatre draps mortuaires. / 13°. Douze amicts. / 14° Soixante-quatre purificatoires. / 15°. Douze manuterges. / Divers objets affectés au culte. / 16°. Deux calices. / 17°. Un ostensoir. / 18°. Un ciboire. / 19°. Des crémières. / 20°. une navette. / 21°. Un encensoir. / 22° Trois croix de procession. / 23°. Un goupillon et un bénitier. / 24°. Dix-sept taies de chandelier. / 25°. Une paire de burettes. / 26°. Deux missels. / 27°. Deux bannières et divers autres objets. / 28°. Trois rituels. / 29°. Huit bouquets dorés. / 30°. Quatre bleus et huit verts. / 31°. Des tentures d'autel pour messes des morts."

    - 1894 (23.12) : installation du curé Duvignau.

    - 1898 (31.8) : installation du curé Jean-Vincent Bernet, missionnaire de Notre-Dame de Buglose.

    - 1905 (17.12) : "Inventaire des objets servant au culte religieux dans la paroisse de Hauriet (17 Déc. 1905). / Ornements. / 2 voiles de bénédiction. / 1 étole blanche et violette. / 1 étole dorée. / 2 étoles noires, dont la plus belle à la confrérie. / 3 chasubles blanches, 1 dorée, 2 rouges, 1 verte, 1 violette, 3 noires. / 2 dalmatiques noires. / 1 vieux dais de procession. / 1 chappe [sic] noire, 1 blanche et 1 dorée. / Linge. / 5 aubes de prêtre pour la sainte messe. / 20 serviettes dont 5 ou 6 en mauvais état. / 4 soutanes d'enfants de chœur. / 8 surplis d'enfants de chœur. / 3 calottes rouges, 4 pèlerines et 4 barrettes rouges. / 12 devants d'autel. / 3 nappes de communion et 6 d'autel. / 3 tapis d'autel. /. 3 draps mortuaires dont les deux plus beaux à la confrérie. / 12 amicts. / 22 purificatoires. / 30 manuterges. / 5 surplis de prêtre. / Divers objets affectés au culte. / 2 calices. / 1 ostensoir. / 1 ciboire. / 1 paire de crémières. / 1 navette et 1 encensoir. / 2 croix de procession dont l'une à la confrérie. / Goupillon et un bénitier. / 12 taies de chandelier. / 2 paires de burettes. / 2 missels. / 2 bannières et divers autres objets. / 1 rituel. / 1 thabor. / 8 bouquets dorés, dont 1 paire appartient à Mme Cadilhon. / 4 [bouquets] bleus et 4 vieux verts. / Des tentures neuves d'autel pour services funèbres et un catafalque neuf appartenant à la confrérie. / 8 petits chandeliers cuivre de la confrérie. / 4 aubes noires d'enfants de chœur de la confrérie. / 2 bancs noirs pour morts de la confrérie, etc. / Le dessus du grand vestiaire de la sacristie a été acheté par M. l'abbé Andrieux, curé de Sordes. L'autel de St Joseph, les statues de St Antoine, du Sacré-Cœur, de la sainte Vierge et de St François d'Assise ont été achetées par des particuliers, ainsi que le confessionnal neuf et beaucoup d'autres objets de l'église et de la sacristie. Les donateurs se réservent la propriété de ces objets. / Fait à Hauriet le 17 Déc.bre 1905."

    - 1906 (14.2) : "Extrait de la protestation faite par M. le curé au nom du conseil de fabrique à l'agent du Fisc lors de l'inventaire dans l'église de Hauriet le 14 février 1906. / En assistant à l'inventaire qui va avoir lieu, j'entends n'y figurer qu'à titre de témoin passif sans y prendre aucune part active, et je fais toutes les réserves nécessaires quant aux conséquences qu'il pourra avoir par rapport aux biens dont la gestion est confiée au conseil de fabrique que je représente. / [...] Extrait de la revendication faite par le conseil de fabrique à l'occasion de l'inventaire. / Les membres du conseil de fabrique de la paroisse de Hauriet réunis en séance extraordinaire le 11 février 1906 ont été priés par les intéressés de notifier à l'agent du Fisc, chargé de dresser l'inventaire de l'église de Hauriet, les revendications suivantes : / La famille Cardilhon, propriétaire à Hauriet, revendique l'autel de S. Joseph, quatre bouquets dorés et quatre bouquets bleus les plus be&aux, six chandeliers en cuivre doré, une paire de bancs pour les morts, la plus belle garniture dorée du maître-autel, la plus belle garniture bleue de l'autel de la S. Vierge, deux nappes blanches pour maître-autel et une somme de deux mille francs pour la construction du bas-côté de l'église et la décoration des trois sanctuaires. / La famille Dupouy à Mourroy revendique le lustre en face de la chaire et une nappe de S. table. / Un groupe de familles dont le nom est inscrit sur le registre paroissial revendique le confessionnal neuf et la chaire ; un autre groupe revendique la statue de la S. Vierge. / M. l'abbé Andrieux, ancien curé de Hauriet, revendique la grande armoire neuve qui se trouve au-dessus du vestiaire de la sacristie. / M. l'abbé Duvignau, ancien curé de Hauriet, revendique les statues de St Antoine et de St François d'Assise. / La famille Salles revendique l'harmonium. / Les fabriciens font en outre la réserve de leurs droits et de leurs protestations pour plusieurs objets de l'église ou de la sacristie dont ils ne connaissent pas encore la provenance. / En foi de quoi ont signé tous les membres présentes. / Hauriet, le 11 février 1906."

    V. AP Hauriet. Catalogue de la confrérie du S[ain]t Sacrement de l'église de Hauriet l'année 1834 :

    - 1834 (10.6) : érection de la confrérie par Dominique-Marie Savy, évêque d'Aire. La confrérie compte vingt membres, dont cinq hommes seulement.

  • Extraits de la monographie paroissiale de Hauriet (s.d., vers 1887)

    "Section IIe. Archéologie. 1ère partie. Bâtiments religieux.

    [L'église, ancienne chapelle seigneuriale, fut peut-être bâtie par les seigneurs de Pébarthe.] Pendant l'hiver de 1830, sous M. l'abbé Darbins, le feu prit à l'église [...]. Cet incendie détruisit les archives et l'église elle-même presque en entier. Les deux autels, le balustre, le confessionnal, toute la voûte, qui était en bois, ainsi que la toiture de l'église, furent réduits en cendres [...]. L'autel de St Remi fut refait aux frais de la commune. M. le chanoine Lafosse y contribua pour la somme de 130 fr. et donna le tableau placé au-dessus de l'autel. Le second autel, dit de la Ste Vierge, fut réparé par les soins et aux frais de M. de Labordène. Le tableau de la Ste Vierge, celui des fonts baptismaux, le balustre, l'armoire de la sacristie furent donnés par le même. [...] Durant l'année 1866, M. l'abbé Coq dépensa près de 1000 fr. pour faire réparer le maître-autel et agrandir le sanctuaire. L'année suivante, avec une somme de 1000 fr. [...], il fit reconstruire et agrandir la sacristie. [...] Il eut recours au pinceau non moins bizarre que fécond de M. Fortuné, qui couvrit les murs du sanctuaire et de l'église de parfaites bigarrures. [...] [Plus tard, sous les curés Duboscq puis Darrieutort, l'église fut] agrandie au nord et achevée en 1875.

    Le chemin de la croix est un don de M. l'abbé Bourrus. En février 1875, une personne charitable de Mugron donna le marbre des fonts baptismaux. [...] La fabrique fit, sous M. l'abbé Collongue, l'achat du lustre du maître-autel, le 25 février 1877, et d'une étole pastorale au prix de 80 fr.

    Sous l'abbé Tonia, le peintre Raymond Peyruquéou fit des peintures dans les sanctuaire et les nefs de l'église.

    Le clocher renferme deux cloches qui portent les inscriptions suivantes : Marthe Lacouture - Dabadie - Lanavère - Bastiat - Larrède - Costedoat - Ducasse - Burguerieu - Decharme et Perret Frs. / Darbins curé d'Hauriet - Jn Dabadie fils - Bayle maire - Parrain Toine Ducasse-Tenie - Marraine Marthe Lacouture 1830. / Deuxième cloche, plus petite : Decharme et Monin fondeurs - St Rémi - Bd Lacouture, curé - Dame Texoire Lacouture - Jn Larrède marg.ller - Jn Baptiste Costedoat - Jn Burguerieu - Jn Ducasse maire - Bernard Beyries fils - 1819. Parrain : Jn Cabiro Larruox - Marraine Dame Françoise Cassiet, veuve Laborde Prouet. [...].

    L'autel principal en bois n'a rien qui le distingue."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1805-1831).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1831-1838).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1838-1841).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Registre des délibérations de la fabrique de Hauriet (1842-1906).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Registre de comptabilité de la fabrique de Hauriet (1864-1906).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Comptes de la fabrique (1840-1849, 1850-1853, 1860-1869, 1874, 1887).

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Catalogue de la confrérie du Saint Sacrement de l'église de Hauriet l'année 1834.

    Archives paroissiales, Hauriet
  • Monographie paroissiale de Hauriet, s.d. (vers 1887).

    Archives départementales des Landes : 16 J 16 b
  • Église (1821-1910).

    Archives départementales des Landes : 2 O 887
  • Réponses aux circulaires de mai 1905 concernant les bâtiments, les meubles et objets d'art.

  • Église : acquisition d'une chaire, d'un autel, de statues et d'ornements, secours de l’État (1874-1884).

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/6
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 14 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/9
  • Legs à la fabrique (1832-1833) : Françoise Dubedout veuve Burguerieu (1832-1833).

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/10
  • Comptes de gestion de la fabrique (1894-1905).

    Archives départementales des Landes : 70 V 147/12
Périodiques
  • Revue de Gascogne.

    tome I, 1860, p. 462 (Procès-verbal des églises du diocèse d'Aire)
  • Écho religieux des Pyrénées et des Landes, Pau.

    1874, p. 205
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe