Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre

Dossier IA33006894 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Pierre
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Plassac
Cadastre : 1832 B1 246 ; 2011 0B 1075

Les vestiges antiques de la villa gallo-romaine, découverts près de l'église, laissent supposer l'ancienneté de la fondation d'un lieu de culte sur ce site, peut-être dès le haut Moyen Âge. Cependant, l'église n'apparait que tardivement dans la documentation, dans la comptabilité de l'archevêché de Bordeaux au 14e siècle.

En 1609, elle est érigée en vicairie perpétuelle. Le plan schématique datant de 1698, dessiné pour le projet de construction d'une chapelle pour la Confrérie de Saint-Clément, donne un aperçu de l'édifice. Orientée, l'église est à chevet plat avec une nef lambrissée, une sacristie au nord et trois contreforts au sud.

Sur le plan cadastral de 1832, l'édifice est entouré par le cimetière. Son plan au sol est semblable à celui de 1698, avec des contreforts supplémentaires aux angles et au niveau du mur nord. Au milieu des années 1830, le clocher, dévasté par un orage violent, est reconstruit sur les plans et devis du conducteur-voyer Michaud (ou Michau), par l'entrepreneur Renaud.

En 1882, l'église est restaurée par les architectes Jules Hosteing et fils. Cette restauration consiste à surélever la nef, à la voûter ainsi que les bas-côtés, le tout renforcé par de nouveaux contreforts. Dix ans plus tard, l'abside est reconstruite et une nouvelle sacristie est édifiée sur un projet d'E. Hosteing (fils du précédent), datant du 4 septembre 1897.

Deux vitraux du bas-côté sud sont signés du peintre-verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant.

Période(s) Principale : Moyen Age , (détruit)
Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1882, daté par source
1897, daté par source
Auteur(s) Auteur : Hosteing Jules, architecte, (?), attribution par source, signature
Auteur : Hosteing E.,
E. Hosteing

Fils de l'architecte Jules Hosteing.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre,
Gustave-Pierre Dagrant ou Dagrand (1839 - 1915)

Né Pierre-Gustave Dagrand en 1839, change son nom en Gustave-Pierre Dagrant en 1889. Peintre-verrier à Bayonne, puis à Bordeaux (7, cours Saint-Jean).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, signature
Auteur : Michau Jean,
Jean Michau

Connu également sous la graphie Michaud. Conducteur-voyer de l'arrondissement de Blaye, en activité dans les années 1830.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
conducteur de travaux, agent voyer, attribution par source

L'église est située dans le bourg, dominant la plaine de l'estuaire. Elle est bordée au nord par les vestiges de la villa gallo-romaine, au sud par la place parée du monument aux morts et à l'est par la rue du Chardonnet.

Orientée, elle présente un plan allongé se composant d'un clocher-porche, d'une nef à trois vaisseaux, longue de trois travées, et se terminant par un chevet plat encadré par deux sacristies. La tour de clocher, surmontée d'une flèche polygonale en pierre, est de plan carré. Elle s'élève sur deux étages dont le premier est accessible par un escalier extérieur en pierre. L'ornementation de la porte d'entrée est de style néo-classique. L'ensemble de la nef est couvert d'un toit à longs pans à pignons découverts alors que les bas-côtés sont en appentis, soulignés par des corniches à modillons.

A l'intérieur, on accède à la nef par un narthex soutenant la tribune. Les fonts baptismaux sont installés dans la première travée du bas-côté nord. Une table en pierre sculptée d'un bas-relief orne cette travée. Des voûtes d'ogives couvrent la nef, les collatéraux et le chœur. Les clés de voûtes sont ornées. Celle, située dans la dernière travée du collatéral nord, porte la signature des architectes : "J HOSTEING ET FILS ARCHITECTUS". La circulation entre la nef et les collatéraux se fait par les grandes arcades retombants sur des colonnes à chapiteaux feuillagés.

L'autel installé dans le bas-côté sud est dédié à saint Pierre. En marbre gris, il renferme un reliquaire de sainte Fructose. L'autel du bas-côté nord, en marbre gris et rouge est dédié au Christ.

Le chœur est éclairé par trois baies cintrées aménagées dans chacun des murs latéraux et par une rose polylobée percée dans le mur du fond. En dessous, la statue de Notre-Dame de Montuzet repose sur un cul-de-lampe orné. Le maître-autel en marbre gris est surmonté d'un Christ en croix.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse, pierre en couverture
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
flèche conique
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations pot à feu, feuillage
Précision représentations

Au-dessus de la porte d'entrée, la baie éclairant la tribune est ornée d'un décor architectural évoquant l'entrée d'un temple avec pilastres corinthien, fronton triangulaire à denticules. Le tout amorti par un pot à feu dont la base porte l'inscription : "AVE MARIA".

A l'intérieur, les chapiteaux des colonnes, piliers et pilastres sont sculptés de motifs de feuillages.

La statue dite Notre-Dame de Montuzet est classé au titre d'objet le 5 décembre 1908.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Compléments documentaires

    - AD Gironde, E suppl. 2322 : Registres des baptêmes, mariages et sépultures de l'église St-Pierre de Plassac, 19 mars 1665 : Inhumation de Marguerite de Tourchon, épouse de M. de Savignac, devant l’autel de St-Clément de l’église de Plassac.

    - AD Gironde, 2 O 2697 : Travaux de restauration de l´église, 1882-1883 : mention des matériaux à utiliser : la pierre dure de Frontenac, de Bourg, du moellon du pays, du bois du nord et du fer du Périgord.

    - AD Gironde, E Dépôt 7367 : Délibération du conseil municipal relative au projet de reconstruction de l'église, 1er janvier 1827 :

    "[...] considérant que M. le curé est souvent interrompu dans l'exercice de ses fonctions durant l'office divin par des personnes qui se trouvent forcée de se tenir dehors de l'église à cause du petit espace de ce monument. Vu également que depuis la perte de notre chapelle de Montuzet les habitants semblent ne s'approcher de l'église de paroisse que pour y traiter d'affaires plutôt que de prêter l'oreille à la voie du pasteur. Mais à cela, nous en attribuons dont les causes à ce que la dite église ne peut recevoir dans son sein tous les fidèles à la messe les jours de fêtes. Considérant enfin l'état de dégradation et de ruine dans lequel elle se trouve, le conseil ainsi assemblé demande à monsieur le préfet de la Gironde l'autorisation de faire reconstruire et agrandir l'église St-Pierre de Plassac [...]"

    - AD Gironde, E Dépôt 7367 : Reconstruction du clocher :

    Devis estimatif pour la construction d'un clocher à l'église de Plassac, 3 juillet 1835 : "ce clocher sera carré dans le bas, il aura quatre mètres vingt centimètres carré dans [œuvre], sur une hauteur de dix mètres au dessus du sol, les fondations auront un mètre de profondeur, il sera surmonté d'un flèche de dix mètres de hauteur [...]"

    Courrier du maire adressé au sous-préfet, 11 juillet 1835 : "dans la nuit du 1er au 2 juillet les désastres occasionnés par le coup de foudre ne se bornent pas à la destruction de cette partie du mur de l'église qui servant de clocher et qui a été renversé sur la toiture. Ce mur a été traversé par la foudre de haut en bas et dans toute la longueur, il a été tellement ébranlé qui serait impossible de lui rendre sa destination sans le rebâtir depuis le sol, mais puisque la construction d'un clocher est indispensable une telle dépense ne doit pas se faire sans discernement et sans goût ce qui aurait lieu si l'on rétablissait l'objet tel qu'il était avant le coup de foudre aussi tout le monde exprime hautement le désir que le clocher soit reconstruit à la moderne par votre lettre qui accompagnait le devis dressé par M. Michaud [...]"

    Devis des travaux à faire, 27 février 1836 : "[...] Détail de l'ouvrage. Le clocher aura 13 mètres au dessus des fondations et surmonté d'une flèche de 10 mètres de hauteur. Cette flèche sera terminée par une boule sur laquelle il sera placé une croix en fer d'un mètre de hauteur. Cette croix aura un coq gaulois pour servir de girouette. Dans le bas, le clocher aura 4 mètres sur 2m33 de largeur (le tout dans l'œuvre) jusqu'à 7 mètres, il formera une retraite pour être [réunit] à 2m33 carrés dans l'œuvre. Les murs des côtés seront établis sur des arceaux. Cette retraite aura six mètres de hauteur et les murs [?] d'épaisseur. La flèche sera ronde et les murs auront 30 cm d'épaisseur. Le devant de la partie basse sera orné d'un fronton et d'un cordon tout autour, il y aura également un cordon à l'extrémité de la retraite à l'endroit où la flèche doit commencer. En un mot il sera construit conformément au plan ci-joint".

    - AD Gironde, 156 T 03 : Correspondance entre la commission des Monuments Historiques et le préfet, 11 juin 1882 :

    "Le conseil de Fabrique de Plassac demande l´autorisation d´emprunter dans son église une somme provenant de libéralités privées.

    Nous ne nous arrêterons pas à l´argument tiré de l´iniquité de l´église à laquelle, si elle existait on en porterait remède en remplaçant un lambris par des voûtes mais les évaluations du devis semblent singulièrement insuffisantes. L´exécution du projet comporte absolument la démolition et la reconstruction des piles et des murs latéraux de la nef. L´art. 4 du devis ne mentionne qu´un surhaussement de 3m50, inévitable avec la reconstruction des piliers, à moins de tenir en l´air les arcs et le mur au dessus, au marque de charpentes importantes et couteuses, imprévues d´ailleurs comme tout ce qui précède, [?] [?].

    Il y a donc lieu de prévoir une augmentation très considérable de la dépense prévue et il y a lieu de renvoyer le projet pour être complété [?]".

    - AD Gironde, 156 T 03 : Correspondance entre la commission des Monuments Historiques et le préfet, 4 mai 1898 : "Le conseil de Fabrique de Plassac, ayant décidé, vu leur mauvais état, la reconstruction de l´abside et la construction d´une sacristie pour l´église de cette commune, a fait dressé les plans et devis des travaux projetés, dont la dépense total s´élève à la somme de 7418, 63 francs [...]".

    - AM Plassac, registres de délibérations 1898-1925 : Reconstruction de l'abside l'église : demande de secours à l'État, 13 septembre 1898 : "Il fait observer au conseil que la commune de Plassac s'étant imposée de lourds sacrifices pour la construction d'un groupe scolaire et d'une mairie et tout récemment encore pour l'agrandissement de son cimetière et la construction d'un pont, il a du déclarer au conseil de Fabrique qu'il ne fallait point compter sur le concours de la commune. [...]

    Le conseil accepte les plans et devis d'Hosteing en date du 4 septembre 1897".

  • Complément d'information sur le décor et le mobilier de l'église

    Vitraux :

    - Bas-côté sud : sainte Fructose

    Clés de voûte sculptées :

    - Chœur : armes épiscopales de Léon XIII

    - Nef :

    Inscription : HAS OEDES LABORIOSE RESTAURAVIT J. PAGE RECTOR ; ornement : ciboire, croix, écharpe, livre de messe (curé de la paroisse)

    Inscription : EGO SUM NOLITE TIMERE MAT – XIV 27 ; ornement : armes du cardinal François-Alexandre Roullet de La Bouillerie

    Inscription : AD FINEM FORTITER OMNIA SUAVITER ; ornement : armes du cardinal Donnet

    - Bas-côté sud :

    Inscription : LAVIT ET SABOURIN OEDEFICATORES ; ornement : marteau, compas, équerre, té, échelle, (les entrepreneurs)

    - Bas-côté nord :

    Ancre, sextant

    Ancre, corde, bâton ailé ?, poissons ? ou animaux aquatiques

    Statues :

    - autels secondaires : Christ montrant ses plaies (nord) ; saint Pierre

    - Jeanne d'Arc dans le bas-côté sud.

    - Vierge dans le bas-côté nord.

    - Charlemagne au-dessus de la tribune.

    - Notre-Dame de Montuzet dans le chœur.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Abbayes Cisterciennes : mention du curé de Plassac Raimond Maligat, 17 janvier 1539.

    Archives départementales de la Gironde : H 1333
  • Registres d'insinuation : érection de l'église de Plassac en vicairie, 1609.

    Archives départementales de la Gironde : G 802
  • Visites des archevêques : descriptions, 1664.

    Archives départementales de la Gironde : G 639
  • Registres des baptêmes, mariages et sépultures de l'église St-Pierre de Plassac, 1665-1668.

    Archives départementales de la Gironde : E suppl. 2322
  • Délibération du conseil municipal relative au projet de reconstruction de l'église, 1er janvier 1827.

    Archives départementales de la Gironde : E dépôt 7367
  • Devis estimatif, rédigé par Michaud (agent voyer) pour la construction de deux chapelles à l'église de la commune de Plassac : approuvé par le conseil municipal, mars 1827.

    Archives départementales de la Gironde : E Dépôt 7367
  • Reconstruction du clocher, juillet 1835 - octobre 1838.

    Archives départementales de la Gironde : E Dépôt 7367
  • Conseil de Fabrique : divers travaux de reconstructions, 1836-1883.

    Archives départementales de la Gironde : 5 V 248
  • Paiement à Emery et Grimard (menuisier) pour les travaux réalisés sur la tribune et le lambris des bas-côtés, 1837.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 2697
  • Paiement à Renaud (entrepreneur) pour la reconstruction du clocher, 1838.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 2697
  • Devis, mémoire de travaux à effectuer et cahier des charges rédigés par Jules Hosteing (architecte) et fils, 1882-1883.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 2697
  • Délibération du conseil municipal évoquant le projet de reconstruction de mai 1882, 1883.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 2697
  • Registres de délibérations 1885-1898 : reconstruction de l'abside de l'église et construction d'une sacristie, 13 février 1898.

    Archives municipales, Plassac
  • Correspondance entre la commission des Monuments Historiques et le préfet relative à l'approbation du projet de reconstruction de l'abside et de la construction d'une sacristie, 4 mai 1898.

    Archives départementales de la Gironde : 156 T 03
  • Registre de délibération concernant l'avancement des travaux de l'abside : E. Hosteing (architecte fils) certifie l'adjudication des travaux, avril 1899.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 2697
Documents figurés
  • Plan et projet de construction d'une chapelle du côté sud pour la confrérie Saint-Clément, 1698.

    Archives départementales de la Gironde : C 3159
  • État des lieux : plan et élévation, Hosteing (architecte).

    Archives départementales de la Gironde : 162 T 05
  • État des lieux : coupes, Hosteing (architecte).

    Archives départementales de la Gironde : 162 T 05
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline