Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA40001565 réalisé en 2013
Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Gousse
Cadastre : 2014 B 265

L'ancienne église de Gousse, peu documentée, était déjà consacrée à saint Martin, dédicace qui suppose une fondation précoce. Après le Concordat de 1801, Gousse devint une annexe de Saint-Jean-de-Lier. La commune, secondée par le curé Léon Duvivé (auteur d'une monographie paroissiale en 1888), lança dès 1882 le projet d'une reconstruction totale de l'édifice, qui fut exécuté entre le 15 mars 1886 (pose de la première pierre) et le 6 mars 1887 (bénédiction et inauguration), peut-être sur des plans de l'architecte départemental Alexandre Ozanne - l'édifice est très proche de l'église voisine de Cassen, érigée par Ozanne en 1873. Faute de ressources, la flèche de pierre qui devait couronner le clocher ne fut pas construite et celui-ci fut élevé "seulement jusqu'à la naissance du beffroi" (Duvivé, 1888). Une flèche en charpente et ardoise, réalisée par le charpentier d'Onard José Vallery, fut finalement posée en octobre 1993.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1886, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ozanne Alexandre,
Alexandre Ozanne (1828 - 1888)

Né à Bonascq (Calvados). Architecte départemental des Landes de 1859 à 1879.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte départemental, (?), attribution par analyse stylistique
Auteur : Vallery José,
José Vallery

Charpentier à Onard (canton de Montfort-en-Chalosse, Landes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
charpentier, attribution par source

Édifice de style néogothique, non orienté (le chœur est au nord-ouest). Il comprend trois vaisseaux de cinq travées, un porche dans-œuvre surmonté d'un clocher carré occupant la première travée du vaisseau central. Celui-ci ouvre sur les collatéraux par des grandes arcades en arc brisé sur piliers carrés. L'abside à cinq pans, flanquée de deux sacristies, est adossée au pignon découvert qui termine les trois vaisseaux. L'ensemble de l'édifice est couvert de croisées d'ogives (brique et plâtre) retombant sur les chapiteaux épannelés de colonnettes adossées. L'église est bâtie en moellon enduit (calcaire de Cassen et de Saint-Jean-de-Lier selon les sources) et en pierre de taille (d'Angoulême) pour les piliers, dosserets, nervures des voûtes et contreforts. Elle est couverte de tuiles creuses, à l'exception de la flèche (moderne) du clocher, couverte d'ardoise. Des contreforts talutés raidissent le pourtour du bâtiment.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse mécanique, ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
croupe polygonale
flèche carrée
Escaliers escalier dans-oeuvre
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Extraits de documents concernant l'église

    A.D. Landes, 16 J 19 : monographie paroissiale de Saint-Jean-de-Lier et Gousse, par le curé Léon Duvivé, décembre 1888.

    - Église annexe Saint-Martin de Gousse. Édifice bâti par la commune : construction commencée le 15 mars 1886, église bénite et inaugurée le 6 mars 1887.

    Édifice dans le "style ogival du XIIIe siècle", à trois nefs, bâti en pierre blanche d'Angoulême et moellons de Cassen et de Saint-Jean-de-Lier. le clocher a été élevé "seulement jusqu'à la naissance du beffroi, faute de ressources", mais une flèche en pierre était prévue.

    La nef principale, de 15m de long sur 8 de haut, présente des piliers aux chapiteaux sculptés et une voûte en briques plates aux nervures en pierre de taille.

    Les bas-côtés possèdent chacun un autel en marbre blanc des Pyrénées avec statue, respectivement dédié à la Sainte Vierge et à saint Joseph.

    Le chœur à pans coupés est éclairé par trois grandes croisées "à ogives" et deux rosaces "en œil de bœuf". Les vitraux représentent les bustes du Sacré-Cœur, de saint Martin (patron de l'annexe) et de saint Jean-Baptiste (patron de la paroisse). Les autres verrières sont des grisailles "de peu de prix mais de bon goût".

    Les deux sacristies "n'ont rien de remarquable".

    C'est l'abbé Duvivé, installé curé de Saint-Jean-de-Lier et de Gousse en 1880, qui renouvela tous les ornements sacerdotaux ("le vestiaire").

    _____________________________________________________________

    A.D. Landes, 11 J 263 / 2 E 1 : Registre de délibérations de la fabrique de Saint-Jean-de-Lier et Gousse (1770-1893).

    - Lettre d'Armand Destouesse au président du conseil de fabrique, 4 septembre 1886 : va faire don "à la nouvelle église de Gousse de l'autel en marbre de la Vierge".

    - Lettre de Mme Deleuze née Mazos au président du conseil de fabrique, 17 septembre 1886 : fait don "à la nouvelle église de Gousse de l'autel de saint Joseph et de sa statue" contre l'octroi de deux places dans cette chapelle.

    ______________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère et cimetière, 1824-1929.

    Archives départementales des Landes : 2 O 838
  • Monographie paroissiale de Saint-Jean-de-Lier et Gousse, par le curé Léon Duvivé, décembre 1888.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • AD Landes. 70 V 140/3. État des revenus des fabriques, 1808

    Archives départementales des Landes : 70 V 140/3
  • Registre de la fabrique de l'église de Gousse (1843-1897).

    Archives paroissiales, Saint-Jean-de-Lier
  • Confrérie du Saint Sacrement de Saint-Jean-de-Lier et Gousse (1882-1913).

    Archives paroissiales, Saint-Jean-de-Lier
Documents figurés
  • L'église en 1991, avant la pose de la flèche du clocher. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 166
Bibliographie
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    tome II, 1970, p. 159
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe