Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA40001553 réalisé en 2011
Vocables Saint-Martin
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Seyresse
Cadastre : 2007 AD 23

Selon Michèle Gaborit (1979), l'église daterait du XIe siècle pour sa partie la plus ancienne, les murs gouttereaux de la nef en petit moellon (encore visible en 1979, mais enduit depuis lors), remaniés plus tard dans leurs parties hautes. Le chevet appareillé, qui conserve au nord et au sud deux étroites baies au décor de besants et de tresse similaire à celui des églises voisines d'Heugas et de Narrosse, a été reconstruit dans le courant du XIIe siècle. Le reste de l'édifice remonte à plusieurs campagnes de travaux aux XIXe et XXe siècles : le porche (et peut-être la sacristie) date de 1868, le clocher a été rebâti en 1904 par l'architecte dacquois Alfred Le Vannier (qui propose la même année un projet, non exécuté, de reconstruction totale de l'église de Téthieu).

Période(s) Principale : 11e siècle , daté par travaux historiques , (?)
Principale : 12e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1868, daté par source
1904, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Vannier Alfred, architecte,

Édifice à vaisseau unique rectangulaire, prolongé à l'est par une travée droite plus étroite, ouvrant sur une abside semi-circulaire raidie par deux épais contreforts. Une sacristie moderne s'adosse au flanc sud du vaisseau. Un petit clocher à pans de bois, couvert d'un toit en pavillon, surmonte l'élévation occidentale de la nef. L'intérieur est couvert d'un plafond de plâtre à doucines, l'abside d'un cul-de-four. Murs en moellon calcaire (nef) et moyen appareil (chevet) entièrement enduit.

Murs calcaire
enduit
moellon
moyen appareil
Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
toit en pavillon
croupe ronde
Techniques sculpture
vitrail
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Décor du linteau des deux baies romanes (bouchées) du chevet : deux rouleaux concentriques ornés de tresses et séparés par une gorge à besants.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, 1868-1904.

    Archives départementales des Landes : 2 O 1927
  • Érection en chapelle et réunion à la succursale de Tercis par décret du 21 septembre 1812, projet d'érection en succursale et de réunion du territoire de la commune de Seyresse, 1841.

    Archives départementales des Landes : 70 V 244/2
  • Église de Seyresse : demande de restitution de la cloche, états détaillés du mobilier, 1843.

    Archives départementales des Landes : 70 V 244/6
  • Seyresse : inventaire des biens dépendant de la fabrique d'Œyreluy, 19 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 244/11
Bibliographie
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    tome III, Capbreton, 1972, p. 384-385
  • GABORIT Michelle. Les constructions de petit appareil au début de l'art roman dans les édifices religieux de la France du Sud-Ouest (Gers, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées Atlantiques). Thèse d'histoire de l'art : Bordeaux 3, 1979.

    p. 424, plan n° 210
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe