Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Laurent

Dossier IA40001541 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Laurent
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Téthieu
Cadastre : 2007 OA 137

Une église est mentionnée dans le Liber rubeus de la cathédrale de Dax (XIIe siècle) sous le vocable de "Sanctus Stephanus de Tétiu". Cet édifice, dont quelques vestiges pourraient subsister dans les maçonneries du chœur actuel, subit des dommages considérables lors du saccage de Téthieu par les troupes du capitaine frondeur Jacques de la Croix, dit Balthazar, en février 1653. Sans doute largement restaurée, voire en partie reconstruite, l'église est désignée dans un registre de fabrique de 1699 sous son vocable actuel de saint Laurent (autre diacre martyr). En avril 1742, l'évêque de Dax Louis-Marie de Suarez d'Aulan, en visite pastorale, réclame le relèvement et le crépissage des murs, sans doute en mauvais état ; le bâtiment est alors situé au milieu d'un cimetière "bien clos de murailles" (déplacé par le suite). Au XIXe siècle, plusieurs campagnes de travaux modifient en profondeur l'aspect de l'édifice : en 1863-1866, on ajoute deux collatéraux, le décor intérieur est entièrement refait (peintures murales par E. Barthe) et toutes les baies repercées et garnies de verrières (par le Palois J.-P. Mauméjean), tandis qu'on renouvelle le mobilier dans sa quasi totalité. Un nouveau clocher, projeté dès 1877, est érigé de 1878 à 1882 par les architectes associés Hippolyte Durand et Pierre Simian. Un projet de reconstruction à neuf de l'église par l'architecte dacquois Alfred Le Vannier, en 1904, semble en revanche être resté sans suite (Le Vannier reconstruit la même année le clocher de l'église voisine de Seyresse). Frappé par la foudre en 1936, le bâtiment subit dans les années suivantes d'importantes réfections (toiture, nouvelle vitrerie en 1952-1953).

Période(s) Principale : Moyen Age , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 2e moitié 19e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1863, daté par source
1878, daté par source
1904, daté par source
Auteur(s) Auteur : Durand Hippolyte,
Hippolyte Durand (1801 - 1882)

Né à Paris, mort à Tarbes. Architecte du diocèse de Bayonne en 1848, puis de ceux d'Auch et Tarbes.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte,
Auteur : Simian Pierre,
Pierre Simian

Architecte, associé à Hippolyte Durand sur les chantiers de Poueyferré (Pyrénées-Atlantiques) en 1875-1877 et de Téthieu (Landes) en 1878-1882.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte,
Auteur : Le Vannier Alfred, architecte,

Édifice de style néo-roman, entièrement bâti en moellon enduit, à l'exception des deux premiers niveaux du clocher et de sa flèche, des contreforts et des encadrements de baies, en pierre de taille. Il comprend trois vaisseaux couverts de lambris de plâtre et séparés par des grandes arcades en plein cintre sur piliers rectangulaires. La nef centrale est prolongée par un chœur en hémicycle couvert d'une fausse coupole et flanqué par les extrémités des collatéraux formant chapelles. Une large sacristie dans l'axe du vaisseau empâte le chevet. A l'ouest, un clocher-porche hors-œuvre, flanqué de deux tourelles d'escalier polygonales, raidi par des contreforts talutés et couvert d'une flèche octogonale en pierre, à lucarnes et clochetons d'angle ; au premier niveau du clocher, une tribune ouvre sur le vaisseau principal.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse, pierre en couverture
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe ronde
Techniques sculpture
vitrail
peinture
Représentations monogramme couronne palme
Précision représentations

Décor sculpté sur la porte en menuiserie de l'entrée occidentale : deux médaillons avec les attributs de saint Laurent (monogramme SL couronné, gril et deux palmes en sautoir) sur le tympan, panneaux rectangulaires à extrémités lobées sur les battants.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Extraits de documents concernant l'agrandissement de l'église et la reconstruction du clocher.

    A.D. Landes, 2 O 1997. Église, presbytère, cimetière, 1817-1938.

    - 1863 : restauration et agrandissement de l’église.

    - 1865 : peintures décoratives à la nef et aux bas-côtés, qui « seront mises en rapport avec celles déjà existantes à l’abside principale » : faux appareil, faux doubleaux.

    - 1865 (4 mai) : devis pour les verrières de l’église, par le verrier palois Jules-Pierre Mauméjean.

    - 1866 (26 juin) : réception des « peintures murales exécutées par le sieur Barthe » et des verrières de Mauméjean.

    - 1877 : projet de reconstruction du clocher par les architectes Hippolyte Durand (« en résidence à Tarbes, 8 rue Péré ») et Simian.

    - 1878-1882 : exécution des travaux de construction du clocher par l’entrepreneur Lalanne.

    - 1904 : projet de reconstruction de l’église par l’architecte A. Le Vannier, de Dax. Non exécuté, du moins en totalité.

    - 1936 : la foudre tombe sur l’église. Restauration.

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère, cimetière, 1817-1938.

    Archives départementales des Landes : 2 O 1997
  • Projet de distraction de la succursale de Pouy et d'érection en chapelle (1808-1809), projet d'érection en succursale (1840-1844).

    Archives départementales des Landes : 70 V 378/2-3
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 6 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 378/6
  • Compte de gestion de la fabrique, 1894-1904.

    Archives départementales des Landes : 70 V 378/9
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe